Highlander 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Highlander 3

Titre original Highlander III: The Sorcerer
Réalisation Andrew Morahan
Scénario Paul Ohl
Acteurs principaux
Sociétés de production Fallingcloud
Initial Groupe
Lumière Pictures
Transfilm
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la France France
Genre fantastique
Sortie 1994
Durée 99 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Highlander 3 (Highlander III: The Sorcerer) est un film franco-canado-britannique réalisé par Andrew Morahan, sorti en 1994. C'est le 3e film de la saga Highlander.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À l'époque du Japon féodal, au XVIe siècle, Connor MacLeod part à la découverte d'un maître. Il rencontre l'immortel Nakano qui lui enseigne une partie de son savoir. Mais MacLeod est poursuivi par Kane, un autre immortel. Il parvient à le retrouver et tue le sage Nakano. Mais la puissance du quickening fait s'effondrer la grotte et Kane est enterré vivant avec les deux autres immortels qui lui étaient alliés...

Au XXe siècle, des recherches archéologiques libèrent les trois immortels prisonniers, et Kane se remet à la recherche de Connor MacLeod, qui vit désormais à Marrakech avec son fils adoptif, John.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre français : Highlander 3
  • Titre québécois : Highlander III
  • Titre original : Highlander III: The Sorcerer
  • Autres titres : Highlander III: The Magician, Highlander: The Final Dimension, Highlander 3: The Final Conflict[1]
  • Réalisation : Andrew Morahan
  • Scénario : Paul Ohl, avec la participation non créditée de Brad Mirman et René Manzor
D'après une histoire de Brad Mirman et William N. Panze
D'après les personnages de Gregory Widen
Coproduction : Éric Altmayer, Jean Cazes et James Daly
Production déléguée : Mychèle Boudrias, Guy Collins et Charles L. Smiley
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : 9 décembre 1994
Drapeau de la France France : 18 janvier 1995

Interdit aux moins de 12 ans

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Après l'échec critique et commercial de Highlander, le retour, cette suite ignore les événements du film dans lequel on apprenait que les immortels venait de la planète Zeist[3]. Les fans de la saga, qui avaient détestés le 2e film, pensaient que le 3e film s'intitulerait Highlander III: The Apology[3].

Casting[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Confirmant la volonté de revenir à l'essence du premier film, Highlander, le tournage a eu lieu en partie en Écosse (Lochaber, Glen Nevis, ...), mais également à New York, au Canada (aéroport international Montréal-Mirabel, Montréal), au Maroc et au Japon.

Sortie[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

À l'instar du film précédent, ce 3e film reçoit des critiques très négatives. Il fait cependant un peu mieux en récoltant 5% d'opinions favorables sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, pour 20 critiques recensées[4]. En France, Pierre Murat de Télérama écrit notamment que « Quand la musique s'efface ­c'est rare ­, la bande-son émet en permanence une sorte de pssmmhaouwhasssischlak pénible. La mise en scène (?), elle, est voyante, c'est-à-dire que l'on ne voit rien, tant les plans se bousculent, comme dans un clip »[5].

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film rapporte 37 094 773 $ de recettes dans le monde, dont 13 994 773 $ aux États-Unis et au Canada[2]. En France, il totalise 900 137 entrées, dont 206 945 à Paris[2]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]