Topper Headon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Topper Headon, en septembre 2008

Nicholas Bowen Headon est un batteur de rock né le 30 mai 1955 (59 ans) à Bromley, Kent en Angleterre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Plus connu sous le nom de Topper Headon, il apparaît sur la scène punk londonienne avec les GIs et London SS. Après une audition de plus de 200 batteurs, « Topper » décroche le poste de Terry Chimes comme batteur de The Clash juste après les enregistrements du premier album. C’est avec la qualité de son jeu que le groupe prendra réellement son envol. Alliant finesse et puissance, Topper Headon était certainement un de ces grands batteurs qui propulsent les groupes de rock vers le succès. On lui doit aussi de nombreuses contributions à la composition de chansons du groupe, comme "Ivan meets G.I. Joe" (qu’il chante sur Sandinista) et bien sûr le fameux Rock the Casbah, en 1982 (plus grand succès radio du groupe aux USA). Non seulement il composa cette chanson, mais c’est lui qui joue de tous les instruments, guitares exceptées. Il se fait virer du groupe en 1982 à cause de ses problèmes avec l’héroïne. Après son départ, The Clash ne retrouvera jamais la verve qui le caractérisait. En 1986, Topper Headon va enregistrer un album en solo "Wakin' up" avec, Mickey Gallagher (clavier de studio de The Clash), le guitariste Bob Tench (ex-Jeff Beck), Jerome Rimson à la basse et le chanteur Jimmy Helms. Un album très soul, qui, en dépit d’une qualité « honnête » ne déchaînera pas la chronique…

Malgré un projet franco-britannique avec Louis Bertignac et Corine Marienneau, toxicomanie et projets fumeux mettront sa carrière sous l’éteignoir à partir de 1987, jusqu'aux rumeurs de reformations du Clash dans les années 2000. Rumeurs qui s'éteindront définitivement avec le décès de Joe Strummer en décembre 2002.

Topper Headon doit aussi faire face à la maladie, en effet, il est atteint d'une Spondylarthrite ankylosante, une maladie inflammatoire de la colonne vertébrale.

Notes et références[modifier | modifier le code]