Chemin de fer à vapeur des Trois Vallées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chemin de fer à vapeur
des Trois Vallées
Image illustrative de l'article Chemin de fer à vapeur des Trois Vallées
040 T SACM NE 61

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Type d'association Association sans but lucratif
Président Didier Mosseray
Création 1973
Écartement de voie Voie normale 1435 mm
Ligne exploitée Mariembourg - Treignes
Site internet cfv3v.in-site-out.com

Le Chemin de fer à vapeur des Trois Vallées est un chemin de fer touristique belge à voie normale de 14 km de longueur, créé en 1973, et qui exploite en Région wallonne notamment le tronçon Mariembourg - Treignes de la ligne 132 (Charleroi à Vireux-Molhain, en France).

Il dispose d'un important patrimoine de matériel roulant ferroviaire historique originaire de plusieurs pays, et organise chaque année un festival vapeur apprécié de nombreux amateurs.

Train touristique[modifier | modifier le code]

Ligne Mariembourg - Treignes[modifier | modifier le code]

La ligne du CFV3V se détache de celle de la SNCB au niveau de l'ancien dépôt de la gare de Mariembourg. Ce dépôt est le cœur du CFV3V, qui y conserve une grande partie et y utilise l'ancienne rotonde aux murs de brique et à la toiture de béton. C'est la dernière rotonde en service qui subsiste en Belgique.

La ligne à voie unique parcours une partie pittoresque de l'entre Sambre et Meuse, en desservant la gare de Nismes, celle d'Olloy-sur-Viroin, puis Vierves-sur-Viroin et, enfin, la monumentale gare de Treignes, conçue comme gare frontière et qui parait démesurée par rapport à l'importance du bourg. Dans l'avant gare de Treignes a été installée en 1994 une vaste halle qui abrite un musée et présente au public le matériel roulant inutilisé du CFV3V.

Ouvrages d'art[modifier | modifier le code]

28 ouvrages d'art ont été construits sur les 14 kilomètres de la ligne. Il faut notamment remarquer le tunnel des Abannets, de 485 m de long.

Matériel préservé[modifier | modifier le code]

Locomotive allemande 52.467 type 150 construite par Borsig en 1942, lors de la Fête de la vapeur 2005
Locomotive polonaise TKt48-87 type 141T, dans la rotonde de Mariembourg
ELNA 158 prenant de l'eau à Mariembourg

À Mariembourg et au musée de Treignes se trouvent :

  • 24 locomotives vapeur, dont 9 en service.
  • 11 locomotives diesel, dont 5 en service.
  • 9 autorails, dont 6 en service.
  • 9 types de voitures à voyageurs, dont 7 en service.

Les listes qui suivent ne sont pas exhaustives, et doivent être complétées [1] [2] [3]:

Locomotives à vapeur[modifier | modifier le code]

  • DR 52-467 (ex 52 8200-9) : locomotive type 150 de 76 T construite par Borsig en 1942, 1 600 ch, reconstruite en 1960 sous le n° 52-8200-9, mais remise au type d'origine par le CFV3V.
  • DR 50 3696-7 : locomotive type 150 de 85,9 T construite par Krupp en 1939
  • ÖBB 52-3314 type 150 construite par Jung en 1944

Locomotives-tender à vapeur[modifier | modifier le code]

  • Bicabine SNCV 808, type 030 de 23 T[4] construite par la Société Saint Léonard à Liège 1894, utilisée jusqu'en 1960 sur la ligne Groenendael - Overijse. Cette locomotive, la plus ancienne du parc géré par le CFV3V, est en état de marche depuis la fête de la vapeur 2007.
  • PKP TKt 48, type 141T de 78 T, construite par les usines Staline à Poznań, 1 067 ch. Elle a été révisée et remise en état par le CFV3V pour la fête de la vapeur de 2005. Elle a malheureusement perdu ses pare-fumées typiques et est peinte dans une livrée fantaisiste s'éloignant fortement de sa livrée d'origine PKP. Elle arbore la livrée des locomotives "Perroquets" des Chemins de fer tchèques.
  • ELNA[5] 158 : locomotive type 130T de 42 T construite par Henschel à Kassel en 1940. Utilisée initialement sur le « Teutoburger Wald-Eisenbahn », puis le « Kaldenkirchen – Brüggen » et enfin le réseau touristique néerlandais « Goes – Borsele ».
  • DR 64 250, Type 131T de 45,5 T, construite par Henschel à Kassel en 1933
  • AD[6] 05, 08 et 09 : locomotives de type 040T de 55 T, construites par les Ateliers de la Meuse à Liège en 1950. La locomotive AD05 a repris du service depuis le festival de septembre 2009. La machine AD08 a été transférée au SCM en juin 2013
  • CA[7] 4 : Locomotive type 030T de 36 T, construite par Anglo Franco Belge - Seneffe et Godarville en 1951.
  • Forges de Clabecq no 1 Brabant (no 2368)
  • DG[8] 22, Locomotive 020T de 10 T à chaudière verticale construite par Cockerill à Seraing en 1913, 30 ch
  • MF[9] 32 : Locomotive type 020T de 19,5 T, construite par Haine-Saint-Pierre en 1904, 54 ch
  • MF 33 : Locomotive type 020T de 20 T, construite par Haine Saint Pierre en 1911, 54 ch. La locomotive est cédée à "Trainworld" (Musée national à Schaerbeek). Elle a quitté le CFV3V par transport routier le 13 mars 2013 à destination de l'atelier des wagons de Monceau. Là, elle va subir une cure de jouvence avant d'être exposée dans la plaine de jeux de "Trainwoerld".
  • MF 62 : ancienne locomotive SNCB type 50, dont la soute en selle a été remplacée par deux latérales (locomotive hors d'état)
  • MF 73 : locomotive type 030T de 36,5 T, construite par les Ateliers du Hainaut en 1922.
  • MF 83 : locomotive type 030T de 38,5 T, construite par La Meuse à Liège en 1916. Déclassée à la fin de saison 2012.
  • MF 91 : locomotive type 040T de 43,5 T, construite par UMH à Couillet en 1930. Cette machine, transférée par ses propres moyens à Mariembourg le 27 décembre 1975, a été la locomotive qui a inauguré la ligne Mariembourg-Treignes sous exploitation du CFV3V.
  • NE[10] 61 : locomotive type 040T de 50,8 T, construite par SACM à Graffenstaden en 1952. Cette locomotive est en cours de restauration dans les atelies de Treignes
  • PF 84 : locomotive type 020T, présentée en exposition à Treignes
  • SA[11] 01 : locomotive type 030T de 36 T, construite par SA Anglo–Franco–Belge des Ateliers de la Croyère – Seneffe et Godarville en 1945 (non disponible en raison de l'usure de sa chaudière).
  • SA 02 : locomotive tender type 030T, construite par Anglo-Franco-Belge. Irréparable, sera présentée de manière didactique au musée de Treignes.
  • SA 03 : locomotive tender type 030T de 29T, construite par SA Ateliers métallurgiques Tubize en 1929, 208 ch.
Locomotives diesel et locotracteurs[modifier | modifier le code]
  • SNCB 5120 (type 200 - disposition Co' Co') de 1961, fabriquée par Cockerill (Liège), 1 450 ch
  • SNCB 6086 (disposition Bo' Bo')
  • SNCB 7304 (disposition C - 3 essieux accouplés par bielles), fabriquée par BN en 1965, en service à la SNCB du 29 octobre 1965 au 12 décembre 2004
  • SNCB 9008 (disposition B - 2 essieux accouplés par bielles) fabriquée par Cockerill à Seraing en 1964, 200 ch
  • SNCF 63123 (ou CFL BB 914) (disposition BB) fabriquée par Brissonneau et Lotz en 1956, 725 cv. (en livrée bordeaux des CFL)
  • SNCF 63149 (disposition BB) fabriquée par Brissonneau et Lotz en 1956, 725 ch (en livrée verte d'origine SNCF)
  • SNCF Y5130 (Disposition B : 2 essieux entraînés par chaine), locotracteur construit par De Dietrich à Reichshoffen en 1964, 110 ch (en livrée verte d'origine SNCF)
  • SNCF Y6502 et Y 6563 (Disposition B : 2 essieux entraînés par chaine), locotracteur diésel-électrique construit en 1957, 160 ch (en livrée verte d'origine SNCF)
  • Fina 1, locotracteur type B à deux essieux couplés utilisé par Fina dans sa raffinerie du Port d'Anvers. Construit par Hunslet à Leeds en 1983, 450 ch
  • Fina 2, locotracteur type B à deux essieux couplés utilisé par Fina dans sa raffinerie du Port d'Anvers. Construit par Cockerill Ougrée en 1963, 450 ch
  • GV[12] 69, locotracteur type B à deux essieux couplés construit par ABR (Ateliers Belges Réunis) à Familleureux en 1964, 320 ch
Locomotives diesel Voie étroite[modifier | modifier le code]
Autorails[modifier | modifier le code]
  • SNCB 4407 (type 604) : autorail de 44 T et 23,8 m, 356 cv construit en 1954 par les ateliers Germain à Monceau-sur-Sambre, capable d'une vitesse maximale de 100 km/h. 99 places assises
  • SNCB 4608, 4610, 4611 et 4616 (type 554) : autorails de 33,6 T et 16,22 m., 180 ch construits par les usines Ragheno à Malines en 1952, capables d'une vitesse maximale de 80 km/h. 76 places assises.
  • SNCF X3998 unifié 300 ch "Picasso"
  • CFL 211, autorail double immatriculé 201-211, construit par Westwaggon - Köln-Deutz en 1956. Les deux motrices ont une puissance de 2 x 200 cv, permettant une vitesse maximale de 105 km/h. Autorail couplaple en unités multiples, permettant des rames de 6 caisses conduites par un seul chauffeur.
  • 550.09, autorail type DB VT3 de 12 T de 145 ch, capable d'une vitesse maximale de 70 km/h construit par Talbot Aachen Waggonfabrik (RFA) en 1953 pour le réseau secondaire de Minden (Mindener Kreisbahn)
Autorails ayant quitté l'association[modifier | modifier le code]
  • DB 551.662 (ou VT 95-662), autorail type VT 95 de 150 ch et 19 T., capable d'une vitesse maximale de 90 km/h, construit par Krefeld - Uerdingen Waggonfabrik (Allemagne) en 1955. Cédé au Train 1900 à Rodange.
  • Autorail 4001 ex SNCB. Cédé au PFT
Voitures[modifier | modifier le code]
  • SNCB Type CGI (no 94.806, 95.572, 95.613, 96.715, 99.132)
  • SNCB type P no 53.123, 53.451
  • SNCB type K1 (no 22.020, 22.028, 29.123)
  • SNCB type K3 (no 22.420, 22.424, 22.430, 22.436, 22.442, 22.466, 22.469, 22.491)
  • SNCB type L (no 33.024, 33.076 et 33.006)
  • SNCB type M1 (no 42.078, 43.060, 49.019, 49.020)
  • SNCB type I1 (no 11.907)

Musée de Treignes[modifier | modifier le code]

On y trouve des locomotives à vapeur, des autorails diesel et quelques locomotives des années 1950, ainsi que des voitures à voyageurs et du matériel de service, propriété du CFV3V ou qui lui sont confiées par d'autres organismes. On y trouve également de nombreux outillages ou souvenirs des chemins de fer, tels que de nombreuses lanternes de train ou une collection internationale de coiffes de cheminots.

Un chemin de fer miniature (format "HO") y circule également, ainsi que, parfois, un réseau à vapeur vive au format "7 pouces 1/4".

Festival Vapeur (fête annuelle de l'association)[modifier | modifier le code]

Le Festival Vapeur a lieu chaque année le 4e week-end de septembre. À cette occasion l'association met en route un maximum de locomotive à vapeur (entre 8 et 10) qui assurent des trains tout au long des 2 journées (les départs ont lieu en général toutes les 55 minutes). Des animations sont également proposées en lien avec le thème choisi.

Le Festival vapeur 2008 a eu lieu les 27 et 28 septembre, sur le thème Spécial 35e Anniversaire.

Comme d'habitude, ce fut une grande fête[style à revoir], avec tout le matériel en état de rouler mis en service. Le matériel de réseaux amis était également présenté comme

  • La locomotive à vapeur 29.013 de la SNCB-Holding (patrimoine) en tête d'un train Bruxelles - Mariembourg;
  • La locomotive à vapeur 64.169 du PFT asbl en tête d'un train photo Charleroi - Mariembourg.

Le Festival vapeur 2009 a eu lieu les 26 et 27 septembre, en partenariat avec les Chemins de Fer Luxembourgeois (CFL).

Le Festival vapeur 2010 a eu comme thème "L'industrie belge d'antan au service du rail"

Le Festival Vapeur 2011 a eu lieu les 24 et 25 septembre 2011. Le thème est "Transports routiers (camions et autobus) et ferroviaires : Complémentaires !"

  • Un train historique circulera entre Bruxelles-midi et Mariembourg le 25/09/2011 (départ de Bruxelles-midi à 9h34).

Le Festival vapeur 2012 a eu lieu le samedi 22 et le dimanche 23 septembre 2012

Le Festival vapeur 2013 a eu lieu le vendredi 20, le samedi 21 et le dimanche 22 septembre 2013 sur le thème Spécial 40eme Anniversaire. Le vendredi, 11 locomotives à vapeur étaient présentées sous pression ! ... Le samedi et le dimanche, chaque jour, 12 locomotives à vapeur étaient en service ! ...

Nul doute que le "Festival 2013" prouve que le CFV3V est "la référence" au niveau des trains touristiques à vapeur en Belgique ! ...[non neutre]

Histoire de la ligne 132[modifier | modifier le code]

La ligne 132, longue de 61,9 km est construite par la société du Chemin de fer de l’Entre Sambre et Meuse [13], a été inaugurée en plusieurs étapes :

Compte tenu du rôle international de la ligne, Treignes est aménagée en gare frontière en 1902, avec son bâtiment voyageur qui servait également de poste de douane, ses sept voies de formation et une plaque tournante.

Vers 1925, un chantier de doublement de la ligne est est engagé, mais jamais achevé.

Le trafic voyageurs a été abandonné entre Mariembourg et la frontière française le 29 septembre 1963, puis au trafic marchandises le 12 octobre 1977.

La section Treignes - Vireux-Molhain a été déferrée en 1975, mais la partie entre Mariembourg et Treignes a été préservée et est exploitée comme ligne touristique depuis 1976 par le CFV3V.

Histoire de la ligne 156[modifier | modifier le code]

La ligne 156 Mariembourg - Chimay - Momignies, construite par l'ancienne compagnie de Chemin de Fer de Chimay[14], constituée par le XVIIe prince de Chimay pour relier reliant Mariembourg à la Frontière française via Chimay.

La ligne unique de la Cie de Chimay partait de Hastière (ligne du Nord-Belge), montait dans l'Entre Sambre et Meuse via Agimont et arrivait à Mariembourg où elle avait jonction avec la ligne 132, et continuait vers Chimay, Momignies pour arriver à Anor (France), soit environ 67 km.

Le tronçon Mariembourg - Anor a été mise en service en plusieurs fois :

Cette ligne eut un rôle militaire important pendant les deux guerres mondiales, mais la réduction de son trafic entraîna sa fermeture au trafic voyageur le 15 novembre 1953 (Chimay - Anor) et le 13 septembre 1964 (Mariembourg - Chimay).

Cette ligne est définitivement mise hors service entre Mariembourg et Momignies en l'an 2000.

Fin 2010, le démontage de la section Mariembourg - Chimay a été entamé ... La ligne est donc définitivement condamnée !

Depuis la mi-2011, la section Momignies - Anor est également abandonnée ...

Histoire de la ligne 154[modifier | modifier le code]

La ligne 154 Dinant - Heer-Agimont - Givet (France) de 22 km (dont 4 en territoire français) a été mise en service le 5 février 1863. Elle suit les méndres de la Meuse et dessert également les localités de Waulsort, Hastière (où les croisement de trains ont lieu) et Hermeton-sur-Meuse.

Le CFV3V assure l'exploitation de la ligne depuis le 26 mai 1990, depuis le dépôt aménagé en gare de Heer-Agimont.

L'exploitation touristique de cette superbe ligne est arrêtée depuis le 11 novembre 2000 !

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • ASBL CV3V, Écho spécial 25e anniversaire, Policopié, 1998.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Belrail, fiches patrimoine lire
  2. Source : lire
  3. Source : site du CFV3V
  4. Cette locomotive bicabine est à voie normale, contrairement à plus grande partie du parc de la SNCV, généralement à voie métrique
  5. ELNA : « Engere Lokomotiv-Normenausschuss » (petite locomotive standardisée).
  6. Les locomotives "AD" sont originaires du Charbonnage André Dumont à Waterschei
  7. La locomotive CA est originaire des Cockeries d’Anderlues
  8. La locomotive DG est originaire des établissements Adhémar Demanet à Gosselies, qui l'utilisèrent jusqu'en 1980
  9. Les machines immatriculées MF proviennent du charbonnage Monceau-Fontaine
  10. La locomotive NE est originaire des aciéries Neuenkirche Hütte dans la Sarre
  11. Les locomotives immatriculées SA proviennent de l'usine d'engrais azotés SAFEA à Houdeng-Goegnies (La Louvière).
  12. GV : Glaverbel
  13. En 1854, le Chemin de fer de l’Entre Sambre et Meuse fusionne avec le Chemin de Fer de l’Anvers – Rotterdam, ce qui crée le Grand Central Belge. Le 1er janvier 1897, le Grand central est repris par les Chemins de fer de l’Etat Belge
  14. Le rachat de la Compagnie de Chimay par la SNCB ne fut réalisé qu'en 1958, même si la gestion de la ligne était assurée par la SNCB depuis le 1er février 1948

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]