La Brugeoise et Nivelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Brugeoise et Nivelles, ou BN, était un constructeur belge de matériel ferroviaire, essentiellement de tramways et d'automotrices électriques,

La Brugeoise, Nicaise et Delcuve

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1956 par fusion de La Brugeoise, Nicaise et Delcuve et des Ateliers Métallurgiques de Nivelles. Devenue entretemps une filiale à 97 % du groupe canadien Bombardier Inc., cette société a disparu en 1988, l'implantation de Bruges a survécu sous le nom de Bombardier Transportation Belgium.

La société a notamment mis au point en 1985 le GLT, ancêtre de l'actuel « tram sur pneus » TVR de Nancy et Caen. Un parcours de test avait été construit entre Jemelle et Rochefort à cette fin.

Le site de Nivelles comprenait des ateliers qui s’étendaient sur 4,5 hectares, avec un personnel de 850 personnes. Il a fermé ses portes en 1989[1].

Production[modifier | modifier le code]

Le site de Bruges assemble essentiellement du matériel ferroviaire pour le marché Belge (par exemple, les voitures à deux niveaux de type M6), en consortium avec Alstom, qui a acquis la branche « transport » des Ateliers de Constructions Électriques de Charleroi (ACEC). Ce duo fut à l'origine d'une grande majorité du matériel ferroviaire Belge jusqu'à ce que la législation européenne impose de mieux mettre en concurrence les fournisseurs pour l'attribution des marchés publics[réf. souhaitée].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brugeoise et Nivelles, Lexique, pixelsbw.com.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]