Besbre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

46° 33′ 10″ N 3° 43′ 54″ E / 46.5528, 3.73167

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Besbre (homonymie).
La Besbre
La Besbre à Jaligny-sur-Besbre.
La Besbre à Jaligny-sur-Besbre.
Caractéristiques
Longueur 106,4 km [1]
Bassin 762 km2
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 9,23 m3/s (Dompierre-sur-Besbre) [2]
Régime pluvial
Cours
Source à 400 m au nord du puy de Montoncel (1 287 m)
· Localisation Lavoine
· Altitude 1 185 m
· Coordonnées 45° 56′ 15″ N 3° 41′ 32″ E / 45.9374, 3.6921 (Source - La Besbre)  
Confluence la Loire
· Localisation Diou
· Altitude 212 m
· Coordonnées 46° 33′ 12″ N 3° 43′ 54″ E / 46.5532, 3.7316 (Confluence - La Besbre)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche l' Almanza
· Rive droite Le Barbenan, Le Sapey, La Têche, L'Andan
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Allier, Loire
Cantons Mayet-de-Montagne, Saint-Just-en-Chevalet, Lapalisse, Jaligny-sur-Besbre, Dompierre-sur-Besbre
Régions traversées Auvergne, Rhône-Alpes
Principales villes Le Mayet-de-Montagne, Lapalisse, Dompierre-sur-Besbre, Diou

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

La Besbre est une rivière du centre de la France, qui coule dans les deux département de l’Allier et de la Loire dans les deux région Auvergne et Rhône-Alpes. C'est un affluent direct de la Loire en rive gauche.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 106,4 km de longueur[1], elle prend sa source aux environs du puy de Montoncel (1 287 m) dans les Monts de la Madeleine, à l'extrême sud-est du département de l'Allier, à 1 185 m d'altitude à 400 m au nord du Puy de Montoncel (1 287 m), sur la commune de Lavoine[3].

Elle coule globalement du sud vers le nord[1],[4]

Elle se jette dans la Loire, juste au sud de Saint-Aubin-sur-Loire (Saône-et-Loire) sur la commune de Diou (Allier), à 212 m d'altitude[5].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements de l'Allier (03) et de la Loire (42), la Besbre traverse vingt-trois (23) communes (22 dans l'Allier et une seule dans la Loire : Saint-Priest-la-Prugne) et cinq (5) cantons:

Soit en termes de cantons, la Besbre prend source dans le canton du Mayet-de-Montagne, traverse les canton de Saint-Just-en-Chevalet, canton de Lapalisse, canton de Jaligny-sur-Besbre et conflue dans le canton de Dompierre-sur-Besbre.

Affluents[modifier | modifier le code]

La Besbre a quarante-huit affluents référencés[1] :

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Débits de la Besbre à Dompierre-sur-Besbre[modifier | modifier le code]

La Besbre est une rivière abondante, comme la plupart des cours d'eau issus des hauteurs du massif central français[9]. Son débit a été observé sur une période de 34 ans (1966-2000), à Dompierre-sur-Besbre, localité toute proche de Diou où elle rencontre son confluent, la Loire[2]. Le bassin versant de la rivière y est de 721 km2 soit la presque totalité de celui-ci (762 km2).

Le module de la rivière à Dompierre-sur-Besbre est de 9,23 m3/s.

La Besbre présente des fluctuations saisonnières de débit assez marquées, avec une longue période de hautes eaux allant de l'automne au printemps et portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 10 et 17,5 m3/s, de novembre à mai inclus (avec un maximum prononcé en février). Dès fin mai le débit diminue rapidement pour aboutir à la période des basses eaux qui se déroule de juillet à la mi-octobre, amenant une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 2,96 m3/s au mois d'août, ce qui reste assez confortable. Mais les fluctuations de débit peuvent être plus importantes d'après les années et sur des périodes plus courtes.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : K1563010 La Besbre à Dompierre-sur-Besbre [Champ Bonnet] avec 721km2 de bassin versant
(Données calculées sur 34 ans le 4 octobre 2012)
(Tableau des données du graphique)

Source : Banque Hydro - Ministère de l'écologie et du développement durable

À l'étiage le VCN3 peut chuter jusque 0,54 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit 540 litres par seconde, ce qui n'est pas trop sévère, et normal comparé à la moyenne des cours d'eau du bassin de la Loire.

Les crues peuvent être importantes, mais sans excès comme c'est souvent le cas des affluents occidentaux de la Loire. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 56 et 75 m3/s. Le QIX 10 est de 87 m³/s, le QIX 20 de 99 m3/s, tandis que le QIX 50 vaut 110 m3/s.

Le débit instantané maximal enregistré à Dompierre-sur-Besbre durant cette période, a été de 112 m3/s le 1er décembre 1968, tandis que le débit journalier maximal enregistré était de 107 m3/s le 26 décembre de la même année. En comparant la première de ces valeurs à l'échelle des QIX de la rivière, il apparaît que cette crue était d'ordre cinquantennal, et donc relativement exceptionnelle.

Il peut être intéressant de comparer les QIX 2 et QIX 10 de la Besbre à ceux de l'Oudon, affluent de la rive droite de la Mayenne, coulant au nord-ouest d'Angers, et possédant un bassin et un débit assez comparables. Alors que le QIX 2 de la Besbre se monte à 56 m3/s, celui de l'Oudon en vaut 110. Quant au QIX 10, celui de la Besbre étant de 87 m3/s, il monte à 230 m3/s pour l'Oudon. Les crues de la Besbre sont plus de deux fois moins importantes que celles de l'Oudon, rivière de l'ouest du bassin de la Loire.

La Besbre est une rivière abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 402 millimètres annuellement, ce qui est nettement supérieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus, mais surtout bien plus élevé que la moyenne du bassin de la Loire (244 millimètres). Le débit spécifique (ou Qsp) de la rivière atteint 12,8 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Débits des cours d'eau du bassin de la Besbre[modifier | modifier le code]

Cours d'eau Localité Débits en m3/s Côte
max(m)
Max.
instant.
Max.
journ.
Lame
d'eau
(mm)
Surface
(km2)
Module VCN3
(étiage)
QIX 2 QIX 5 QIX 10 QIX 20 QIX 50
Besbre Châtel-Montagne 2,67 0,032 19 27 32 37 43 - - 45,1 625 135
Sapey La Chabanne 0,52 0,008 4,7 7,5 9,3 11 - 1,36 22,2 9,8 758 21
Barbenan Le Breuil 1,88 0,024 17 24 29 33 39 2,25 33,9 28,3 492 121
Besbre Saint-Prix 6,10 0,150 52 75 90 100 120 2,24 136 99,5 536 360
Besbre Lapalisse 6,49 0,070 40 52 59 66 - 2,61 70,5 61,5 454 452
Besbre Saint-Pourçain-sur-Besbre 8,96 0,520 59 82 97 110 130 3,41 114 107 399 710
Besbre Dompierre-sur-Besbre 9,23 0,540 56 75 87 99 110 3,26 112 107 405 721

Patrimoine - Curiosités - Tourisme[modifier | modifier le code]

La « Maison Aquarium », à Jaligny-sur-Besbre, est un espace touristique, pédagogique et ludique qui présente la vie aquatique et l'environnement de la Besbre.

Le patrimoine de la vallée et du bassin de la Besbre est abondant et varié. La liste suivante n'est pas exhaustive :

  • Laprugne : châteaux de la Chapelle et des Petits-Herviers, sports d'hiver, point culminant des monts de la Madeleine, chemin de fer touristique.
  • Châtel-Montagne : église Notre-Dame, chef-d'œuvre de l'art roman auvergnat, datée du XIIe siècle.
  • Le Breuil : église romane Notre-Dame avec tombe d'Alix du Breuil.
  • Lapalisse : château de La Palice (XIIe et XIIIe siècles complété aux XVe et XVIe siècles en style italien), l'hôpital du XVIIe siècle devenu Hôtel des Postes, les maisons à colombage du XVe siècle. Étangs dans la région.
  • Jaligny-sur-Besbre : château Renaissance avec porte du XIVe siècle, château du Lonzat avec parc, tours et enceinte du Moyen Âge, église Saint-Hippolyte avec chœur du XIe siècle et superbes statues des XVe et XVIe siècles. On peut y pratiquer toute une gamme de sports : pêche, équitation, canoë-kayak (location), VTT.
  • Saint-Pourçain-sur-Besbre : château de Beauvoir des XIVe et XVe siècles avec parc et jardins, château de Toury des XIVe et XVe siècles également avec remparts, tour de guet, courtines, église Saint-Pourçain romano-gothique, musée de la Chasse, Palais de la Miniature (mini-gare SNCF), jardin zoologique inclus dans un parc d'attractions : parc du PAL (ouvert en avril 2007). Étangs et vignes.
  • Dompierre-sur-Besbre : port fluvial sur le canal latéral à la Loire, monastère trappiste de Sept-Fons, château du XVIIIe siècle, ses maisons à pans de bois. Nombreux étangs dans les environs.

La pêche[modifier | modifier le code]

Le plan d'eau de Saint-Clément, étendu sur 30 hectares, présente un grand intérêt pour les pêcheurs : on y pratique notamment la pêche au sandre. Dans le bassin de la Haute Besbre on pratique la pêche aux truites sauvages. Dans ce secteur, le Sichon offre également de fort beaux parcours jusqu'aux portes de Vichy.

Dans son livre Les Pieds dans l'eau (1974), René Fallet raconte quelques-unes de ses parties de pêche dans la Besbre.

Aménagements[modifier | modifier le code]

Sur la commune de Saint-Priest-la-Prugne, une mine d'uranium a permis l'exploitation en surface de 280 000 tonnes de minerai pour 1 492 tonnes d'uranium de 1957 à 1971, et en profondeur, 260 000 tonnes pour 6 920 tonnes d'uranium à 410 mètres de profondeur. Elle a nécessité un grand bassin de 4,5 millions de m3 pour décanter les effuents de l'usine chimique voisine en barrant la vallée à l'aide d'une digne en terre[10].

Toponymes[modifier | modifier le code]

La Besbre a donné son hydronyme à trois communes : Dompierre-sur-Besbre, Saint-Pourçain-sur-Besbre, Jaligny-sur-Besbre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
Références
  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - La Besbre (K15-0300) » (consulté le 28 octobre 2012)
  2. a et b Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Besbre à Dompierre-sur-Besbre (K1563010) » (consulté le 28 octobre 2012)
  3. Source de la Besbre sur Géoportail. Consulté le 28 octobre 2012.
  4. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 28 octobre 2012)
  5. Confluence de la Besbre en rive gauche de la Loire sur Géoportail. Consulté le 28 octobre 2012.
  6. le Petit Moutard, « Plan d'eau de Saint-Clément » (consulté le 28 octobre 2012)
  7. Centre France - Pays d'Auvergne, « Pêche en plans d'eau » (consulté le 28 octobre 2012)
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Barbenan (K1524000) »
  9. DIREN Auvergne, « bulletin de situation hydrologique de la région auvergne - novembre 2007 » (consulté le 28 octobre 2012)
  10. site personnel sur free, « La mine d'uranium de Saint-Priest-la-Prugne » (consulté le 28 octobre 2012)