Sauldre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sauldre (homonymie).
Sauldre
(rivière la Grande Sauldre, ruisseau des Chanays)
Pêche sur la Sauldre
Pêche sur la Sauldre
Caractéristiques
Longueur 183,1 km [1]
Bassin 2 254 km2 [2]
Bassin collecteur Loire
Débit moyen 14,6 m3/s (Selles-sur-Cher) [2]
Organisme gestionnaire EPTB Loire[3]
Régime pluvial
Cours
Source source
· Localisation Humbligny
· Altitude env 240 m
· Coordonnées 47° 15′ 05″ N 2° 40′ 36″ E / 47.25139, 2.67667 (Source - Sauldre)  
Origine Confluence de la Grande Sauldre et de la Petite Sauldre
· Localisation nord-est de Salbris
· Altitude 109 m
· Coordonnées 47° 27′ 04″ N 2° 04′ 53″ E / 47.451, 2.0814 (Origine - Sauldre)  
Confluence Cher
· Localisation ouest de Selles-sur-Cher
· Altitude 72 m
· Coordonnées 47° 16′ 24″ N 1° 30′ 42″ E / 47.2734, 1.5118 (Confluence - Sauldre)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Rère, Petite Sauldre, Oizenotte, Nère, Boute Vive
· Rive droite Salereine, Méant, Beauce
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Cher, Loir-et-Cher
Régions traversées Centre
Principales villes Romorantin-Lanthenay, Salbris

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro, EPTB Loire[3]

La Sauldre [soldʁ] est une rivière française qui coule dans les départements de Loir-et-Cher et du Cher, en région Centre. C'est un affluent du Cher en rive droite, donc un sous-affluent de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Sauldre est le résultat de la confluence de la petite Sauldre et de la grande Sauldre en amont de la ville de Salbris et se jette dans le Cher au niveau de la commune de Châtillon-sur-Cher. Avec ses affluents, elle draine la partie sud de la Sologne et la région située nord et au nord-est de la ville de Bourges. Elle est longue de 183,1 km[1].

Départements et communes traversées[modifier | modifier le code]

La Sauldre traverse vingt-neuf communes[1] dont :

Affluents[modifier | modifier le code]

La Sauldre a soixante-quatorze affluents références[1] ou plutôt avec plus vingt-cinq affluents et de nombreux bras :


Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Sauldre est une rivière moyennement abondante, comme la plupart des cours d'eau de la région (Cher, Arnon, Yèvre entre autres). Son débit a été observé sur une période de 49 ans (1965-2013), à Selles-sur-Cher, localité où se situe son confluent avec le Cher et à 73 m d'altitude[2]. Le bassin versant de la rivière y est de 2 254 km2.

Le module de la rivière à Selles-sur-Cher est de 14,6 m3/s.

La Sauldre présente des fluctuations saisonnières de débit assez marquées, avec des hautes eaux d'hiver-début de printemps, portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 16,9 et 31,9 m3⋅/s, de décembre à mai inclus (avec un maximum en février), et des basses eaux d'été-début d'automne, allant de fin juin à fin octobre, amenant une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 3,6 m3⋅/s au mois d'août, ce qui reste assez élevé. Mais les fluctuations de débit peuvent être bien plus importantes sur des périodes plus courtes.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : K6492510 - La Sauldre à Selles-sur-Cher pour un bassin versant de 2 254 km2 et à 73 m d'altitude[2]
(08-08-2013 - données calculées sur 49 ans - de 1965 à 2013)

Source : Banque Hydro - Ministère de l'écologie et du développement durable

À l'étiage le VCN3 peut chuter jusque 1,10 m3⋅/s, en cas de période quinquennale sèche, soit seulement 1100 litres par seconde.

Les crues peuvent être importantes, caractéristique partagée par la plupart des affluents de la Loire. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 90 et 130 m3/s. Le QIX 10 est de 160 m3/s, le QIX 20 de 190 m3, tandis que le QIX 50 se monte à 220 m3.

Le débit instantané maximal enregistré à Selles-sur-Cher durant cette période, a été de 220 m3/s le 1er avril 1983. En comparant cette valeur à l'échelle des QIX de la rivière, on constate que cette crue était d'ordre cinquantennal, et donc assez exceptionnelle.

Au total, la Sauldre est une rivière moyennement abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 205 millimètres annuellement, ce qui est nettement inférieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus (320 millimètres), et inférieur également à la moyenne du bassin de la Loire (244 millimètres). Le débit spécifique de la rivière (ou Qsp) affiche de ce fait un chiffre assez modéré : 6,6 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

le Débit instantané maximal a été de 220 m3⋅/s le 1er varil 1983, le débit journalier maximal a été de 208 m3⋅/s le 11 avril 1983, et la hauteur maximale instantanée de 345 cm le 18 mars 1979.

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Le cours d'eau est géré par l'EPTB Loire[3]

Galerie[modifier | modifier le code]

Toponymes[modifier | modifier le code]

La Sauldre a donné son hydronyme aux quatre communes suivantes : Vailly-sur-Sauldre, Pierrefitte-sur-Sauldre, Brinon-sur-Sauldre, Argent-sur-Sauldre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références
  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - La Sauldre (K6--0250) » (consulté le 1er septembre 2013)
  2. a, b, c et d Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Sauldre à Selles-sur-Cher (K6492510) » (consulté le 1er septembre 2013)
  3. a, b et c « Etablissement public Loire », sur www.eptb-loire.fr (consulté le 1er septembre 2013)
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Rère (K64-0300) » (consulté le 1er septembre 2013)