Lignon du Velay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

44° 55′ 05″ N 4° 10′ 38″ E / 44.9181, 4.17722 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lignon.
le Lignon du Velay
Le Lignon du Velay au bourg de Tence
Le Lignon du Velay au bourg de Tence
Caractéristiques
Longueur 85,1 km [1]
Bassin 661,3 km2
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 9,8 m3/s (la confluence avec la Loire)
Régime pluvial
Cours
Source entre Chaudeyrolles et Saint-Front
· Altitude 1 530 m
· Coordonnées 44° 55′ 05″ N 4° 10′ 38″ E / 44.91806, 4.17722 (Source - le Lignon du Velay)  
Confluence la Loire
· Localisation Saint-Maurice-de-Lignon
· Altitude 460 m
· Coordonnées 45° 15′ 31″ N 4° 08′ 42″ E / 45.25861, 4.145 (Confluence - le Lignon du Velay)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Haute-Loire
Régions traversées Auvergne

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

Le Lignon du Velay est une rivière française prenant sa source en Velay, dans le département de la Haute-Loire et se jetant dans la Loire en rive droite.

Il ne doit pas être confondu avec le Lignon du Forez, qui se jette dans la Loire en rive gauche en aval.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Lignon du Velay au lieu-dit La Papeterie, Tence

Le Lignon du Velay prend sa source sur le versant nord de la Croix de Peccata, dans le Massif du Mézenc (Monts du Vivarais).

Hydrographie - affluents[modifier | modifier le code]

Bien que long seulement d'environ 85,1 kilomètres[1], le Lignon possède plusieurs affluents dont notamment :

Il existe plusieurs barrages sur son cours :

  • Lavalette (qui alimente Saint-Étienne en eau potable)
  • La Chapelette
  • Les Vendets
  • Le Pont du Lignon

Villes traversées[modifier | modifier le code]

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Lignon du Velay est une rivière abondante, comme la plupart des cours d'eau issus des monts du massif central français. Son débit a été observé sur une période de 70 ans (1936-2005), à Yssingeaux, ville de la Haute-Loire située en amont du confluent de la Dunières dont le débit est exclu, mais fait l'objet d'une analyse séparée[2]. Le bassin versant de la rivière y est de 350 km2 ce qui représente plus ou moins 53 % de sa totalité[3].

Le module de la rivière à Yssingeaux est de 6,23 m3/s.

Le Lignon du Velay présente des fluctuations saisonnières de débit fort marquées, avec des hautes eaux allant de la fin de l'automne au printemps, et portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 7,71 et 9,43 m3/s, de novembre à mai inclus (avec un maximum en mars). Cette longue période est suivie d'une chute rapide en juin, menant aux basses eaux d'été, de début juillet à septembre inclus, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 1,37 m3 au mois d'août, ce qui n'est pas très bas, comparé aux bien d'autres affluents de la Loire. Les fluctuations de débit peuvent cependant être plus importantes sur des périodes plus courtes.

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage le VCN3 peut chuter jusque 0,16 m3, en cas de période quinquennale sèche, soit seulement 160 litres par seconde, ce qui est sévère.

Crues[modifier | modifier le code]

Les crues peuvent être importantes, caractéristique partagée par la plupart des affluents de la Loire. Les QJX 2 et QJX 5 valent respectivement 70 et 110 m3/s. Le QJX 10 ou débit journalier calculé de crue décennale est de 130 m3/s, le QJX 20 de 160 m3, tandis que le QJX 50 se monte à 190 m3/s.

Le débit journalier maximal enregistré à Yssingeaux durant cette période, a été de 517 m3/s le 22 janvier 1995. En comparant cette valeur à l'échelle des QJX de la rivière, on constate que cette crue était à plus de deux fois supérieure au débit calculé de crue cinquantenale, et donc tout à fait exceptionnelle.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

Au total, le Lignon du Velay est une rivière abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 563 millimètres annuellement, ce qui est largement supérieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus, mais surtout bien plus élevé que la moyenne du bassin de la Loire (244 millimètres). Le débit spécifique de la rivière (ou Qsp) affiche 17,8 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]