Couze Chambon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Couze et Chambon.
Couze Chambon
(Couze de Chaudefour)
La Couze Chambon à Champeix.
La Couze Chambon à Champeix.
Caractéristiques
Longueur 39,7 km
Bassin 195 km2
Bassin collecteur Loire
Débit moyen 2,59 m3/s (Montaigut-le-Blanc)
Régime pluvio-nival
Cours
Source Chambon-sur-Lac
· Localisation entre le puy de Cacadogne et la dent de la Rancune
· Altitude vers 1 580 m
· Coordonnées 45° 32′ 08″ N 2° 49′ 58″ E / 45.5356, 2.8329 (Source - Couze Chambon)  
Confluence Allier
· Localisation Coudes
· Altitude 347 m
· Coordonnées 45° 36′ 53″ N 3° 12′ 39″ E / 45.614722, 3.210861 (Confluence - Couze Chambon)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Puy-de-Dôme

Sources : Sandre, Géoportail, Banque Hydro

La Couze Chambon, ou Couze de Chaudefour, est une rivière du centre de la France. C'est un affluent de rive gauche de l'Allier et un sous-affluent de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Couze Chambon, ou plus exactement la Couze de Chaudefour, prend sa source vers 1 580 mètres d'altitude dans le département du Puy-de-Dôme, dans les monts Dore, sur les pentes du puy de Cacadogne, dans la réserve naturelle nationale de la vallée de Chaudefour. Elle arrose le village de Chambon-sur-Lac et se jette dans le lac Chambon à 875 mètres d'altitude.

Sous le nom de Couze Chambon, elle arrose ensuite Murol, passe au sud de Saint-Nectaire, chute d'une hauteur de sept mètres à la cascade de Saillant[1] puis baigne Verrières et Montaigut-le-Blanc. Elle traverse ensuite Champeix, arrose Neschers et se jette dans l'Allier à 347 mètres d'altitude, en rive gauche, à Coudes.

Sa longueur est de 39,7 kilomètres et son bassin versant s'étend sur 195 km2[2]

Affluents[modifier | modifier le code]

Parmi les vingt affluents de la Couze Chambon répertoriés par le Sandre, les principaux sont, d'amont vers l'aval[2] :

  • la Biche ;
  • la Couze de Surains, ou ruisseau du Bois de Benne[3] ;
  • le Courbanges, ou la Planchette, ou ruisseau de Champgourdeix, long de 13,1 km[4] ;
  • le Fredet, connu localement sous le nom de Courançon[5], long de 14,2 km[6] ;
  • le Quinsat, ou ruisseau de Lambre, ou ruisseau du Vernet, long de 10,4 km[7] ;
  • le Bournat, ou ruisseau de la Rodde, ou ruisseau de Fasteyroux[8] ;
  • la Fangière, ou ruisseau du Parc[9].

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La cascade de Saillant.

Le débit de la Couze Chambon a été observé sur une période de 53 ans (1961-2013), à Montaigut-le-Blanc, à une dizaine de kilomètres en amont de son confluent avec l'Allier [10]. À cet endroit, le bassin versant de la rivière est de 159 km2 sur un total de 195, soit 82 % de la totalité.

Le module de la rivière à Montaigut-le-Blanc est de 2,59 m3/s.

La Couze Chambon présente des fluctuations saisonnières de débit moyennes, typiques des rivières du Massif central français avec une alimentation partiellement nivale. Les hautes eaux se situent en hiver et au printemps, de décembre à avril inclus (avec un maximum en janvier suivi d'un deuxième sommet en avril), et portent le débit mensuel moyen jusqu'à 3,88 m3/s, et des basses eaux d'été, de juillet à septembre, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 0,933 m3 au mois d'août.

Le VCN3 peut chuter jusque 0,33 m3/s, en cas de période quinquennale sèche.

La Couze Chambon en amont de Champeix.

D'autre part, les crues peuvent prendre une certaine importance et sont assez fréquentes. Le débit instantané maximal enregistré a été de 86,5 m3/s le 1er juin 1992, tandis que la valeur journalière maximale a été de 44 m3/s le 6 janvier 1982. Le QIX 10 est de 53 m3/s. Quant au QIX 50, il est de 74 m3/s, soit 4,9 % de celui de l'Allier à Cuffy[11].

À titre de comparaison, le QIX 10 de l'Eure à Cailly-sur-Eure vaut 90 m3/s, tandis que son QIX 50 est de 120 m3/s. Le QIX 10 comme le QIX 50 de la Couze Chambon, très petite rivière enfermée dans son petit bassin de 159 km2 au niveau de la station hydrologique de Montaigut-le-Blanc, montent à plus de la moitié de ceux de l'Eure, alors que le bassin versant de cette dernière est près de trente fois plus étendu.

La lame d'eau écoulée dans le bassin de la Couze Chambon est de 515 millimètres annuellement, ce qui est élevé, nettement supérieur à la moyenne d'ensemble de la France, mais également bien supérieur à la totalité du bassin versant de l'Allier (319 millimètres)[11]. Le débit spécifique (ou Qsp) atteint 16,3 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Communes traversées[modifier | modifier le code]

Vue sur la vallée de la Couze Chambon au niveau de Montaigut-le-Blanc.

La Couze de Chaudefour puis la Couze Chambon arrosent dix communes[2],[12], toutes situées dans le département du Puy-de-Dôme, soit d'amont vers l'aval :

Divers[modifier | modifier le code]

  • Un festival, « Les Musicales du Pays des Couzes », a lieu chaque été depuis 2006 dans cette région[13].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cascade de Saillant sur le site de l'office de tourisme du massif du Sancy, consulté le 4 décembre 2013.
  2. a, b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - la Couze Chambon (K2674000) » , consultée le 4 décembre 2013.
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - la Couze de Surains (K2674700) » , consultée le 4 décembre 2013.
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - le Courbanges (K2675500) » , consultée le 4 décembre 2013.
  5. Saint-Nectaire.
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - le Fredet (K2676000) » , consultée le 4 décembre 2013.
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - le Quinsat (K2677400) » , consultée le 4 décembre 2013.
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - le Bournat (K2678900) » , consultée le 4 décembre 2013.
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - la Fangière (K2679400) » , consultée le 4 décembre 2013.
  10. Banque Hydro - Station K2674010 - La Couze Chambon à Montaigut-le-Blanc (Synthèse) (ne pas cocher la case "Station en service")
  11. a et b Banque Hydro - Station K3650810 - L'Allier à Cuffy (Synthèse) (ne pas cocher la case "Station en service"), consultée le 5 décembre 2013.
  12. Contrairement à ce qu'indique le Sandre, la commune de Parent, située en rive droite de l'Allier, ne peut être arrosée par la Couze Chambon, affluent rive gauche de l'Allier. Par contre, la commune de Creste, oubliée par le Sandre, est bordée au nord sur près d'un kilomètre par la Couze Chambon.
  13. Les Musicales du Pays des Couzes, consulté le 4 décembre 2013.
  14. Droits d'eau des usines et moulins - Dossiers des moulins et usines. Fonds des Ponts-et-Chaussées aux archives départementales du Puy-de-Dôme, consulté le 4 décembre 2013.