Aron (Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aron.
l'Aron
 L'Aron sur le site de Fleury, Commune de Biches.

L'Aron sur le site de Fleury, Commune de Biches.
Carte de la Nièvre : le bassin versant de l'Aron se situe au centre du département. Cliquez pour agrandir
Carte de la Nièvre : le bassin versant de l'Aron se situe au centre du département. Cliquez pour agrandir
Caractéristiques
Longueur 103,8 km [1]
Bassin 1 600 km2
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 17,6 m3/s (Verneuil)
Régime pluvial
Cours
Source à l'ouest de la Forêt de Troncay
· Localisation Saint-Révérien
· Altitude 327 m
· Coordonnées 47° 11′ 19″ N 3° 29′ 29″ E / 47.18861, 3.49139 (Source - l'Aron)  
Confluence la Loire
· Localisation entre Saint-Léger-des-Vignes et Decize
· Altitude 188 m
· Coordonnées 46° 50′ 14″ N 3° 27′ 07″ E / 46.83722, 3.45194 (Confluence - l'Aron)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche l'Alène, la Dragne, le Veynon
· Rive droite l' Andarge, la Canne,
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Nièvre
Régions traversées Bourgogne
Principales villes Châtillon-en-Bazois, Cercy-la-Tour, Saint-Léger-des-Vignes, Decize

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

L'Aron est une rivière française du département la Nièvre dans la région de la Bourgogne, affluent de la Loire en rive droite.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Aron coule dans le département de la Nièvre (103,8 km)[1]. Il prend sa source au nord de Crux-la-Ville au-dessus de l'étang d'Aron (alt. 280 m), à l'ouest de la forêt de Troncay à l'altitude 327 mètres, près du lieu-dit la Forgeotte[2].

Pont de la Vieille Loire à Decize

L'Aron se jette dans la Loire en rive droite entre Decize et Saint-Léger-des-Vignes juste après avoir rencontré la Vieille Loire, et avant et à côté de l'embouchure du canal du Nivernais, à l'altitude 188 mètres[2].

Il baigne Châtillon-en-Bazois, Cercy-la-Tour et Decize. Presque tout au long de son cours il est longé par le Canal du Nivernais (de Châtillon-en-Bazois à Decize). Son affluent principal est l'Alène.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de la Nièvre, l'Aron traverse vingt communes[1] et huit cantons :

Soit en termes de cantons, l'Aron prend sa source dans le canton de Brinon-sur-Beuvron, traverse les canton de Saint-Saulge, canton de Moulins-Engilbert, canton de Châtillon-en-Bazois, canton de Moulins-Engilbert, canton de Fours, canton de Decize et conflue dans le canton de La Machine.


Principales localités traversées[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Aron a trente-six (36) affluents référencés[1] dont :

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Débits de l'Aron à Verneuil[modifier | modifier le code]

L'Aron en période hautes eaux près de Chatillon en Bazois

L'Aron est une rivière assez abondante, comme sa voisine l'Arroux. Son débit a été observé sur une période de 39 ans (1970-2008), à Verneuil, localité du département de la Nièvre située à l'entrée de Decize peu avant son confluent avec la Loire [4]. Le bassin versant de la rivière y est de 1 465 km², c'est-à-dire plus de 90 % de sa totalité, le bassin versant de l'Andarge, son dernier affluent important, n'étant pas compris dans la surface étudiée.

Le module de la rivière à Verneuil est de 17,6 m3/s.

L'Aron présente des fluctuations saisonnières de débit très marquées, comme bien souvent dans le centre et l'est de la France, avec des hautes eaux d'hiver portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 27 et 41,6 m3/s, de décembre à mars inclus (avec un maximum en février), et des basses eaux d'été assez prolongées et parfois sévères, de début juin à fin octobre, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 2,87 m3 au mois de septembre. Mais les fluctuations sont bien plus prononcées sur de plus courtes périodes.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Verneuil
(Données calculées sur 39 ans)

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 0,59 m3, en cas de période quinquennale sèche, ce qui est fort bas pour ce cours d'eau assez puissant et peut être qualifié de sévère, le débit étant alors réduit à 3 % du débit moyen. Notons que ce phénomène est assez normal dans la région de Bourgogne éloignée de l'océan.

Les crues peuvent être fort importantes. Ainsi le débit instantané maximal enregistré a été de 348 m3/s le 28 avril 1998, tandis que la valeur journalière maximale était de 301 m3/s le même jour. Le QIX 10 est de 230 m3/s, le QIX 20 de 260 m3 et le QIX 50 de 290 m3. Les QIX 2 et QIX 5 valent quant à eux respectivement 170 et 210 m3. D'où il ressort que les crues d'avril 1998 mentionnées plus haut étaient bien plus que cinquantennales, sans doute centennales, et dans tous les cas fort exceptionnelles.

Pour se faire une idée de l'importance de ces débits, on peut les comparer à un des affluents de la Seine au sud-est de Paris, le Loing, réputé jadis pour ses débordements, et quelque peu régularisé depuis. Le QIX 10 du Loing en fin de parcours vaut seulement 190 m3 (contre 230 pour l'Aron) et son QIX 50 se monte à 270 m3 (contre 290 pour l'Aron). Ainsi malgré un bassin près de trois fois moins étendu et un débit moyen un peu moindre, le volume des crues de l'Aron l'emporte sur celles du Loing.

Au total, l'Aron est une rivière irrégulière mais abondante, alimentée par des précipitations elles aussi abondantes sur l'ensemble de son bassin versant. La lame d'eau écoulée dans son bassin est de 379 millimètres annuellement, ce qui est assez élevé, supérieur à la moyenne d'ensemble de la France (320 millimètres), et surtout à la moyenne de la totalité du bassin de la Loire (plus ou moins 250 millimètres). Le débit spécifique de la rivière (ou Qsp) atteint dès lors un solide 12,0 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Débits des cours d'eau du bassin de l'Aron[modifier | modifier le code]

Cours d'eau Localité Débits en m3 par seconde Côte
max(m)
Max.
instant.
Max.
journ.
Lame
d'eau
(mm)
Surface
(km²)
Module VCN3
(étiage)
QIX 2 QIX 5 QIX 10 QIX 20 QIX 50
Dragne Vandenesse 1,86 0,035 26 35 41 47 55 2,40 57,3 37,8 513 115
Alène Cercy-la-Tour 4,46 0,150 44 52 58 63 70 3,06 56,7 55,1 420 338
Canne Montigny-sur-Canne 2,06 0,014 24 29 33 36 40 1,67 33,9 31,3 367 178
Aron Verneuil 17,60 0,590 170 210 240 270 300 3,63 348 301 380 1 465
Andarge Diennes-Aubigny 0,73 0,001 15 18 20 22 25 2,78 19,6 17,9 345 67

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références
  1. a, b, c, d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - l'Aron (K17-0300) » (consulté le 15 avril 2013)
  2. a, b, c et d Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 3 juillet 2010)
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Donjon (K1775200) » (consulté le 15 avril 2013)
  4. Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - L'Aron à Verneuil (K1773010) » (consulté le 15 avril 2013)