Palais des congrès de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palais des congrès de Montréal
Image illustrative de l'article Palais des congrès de Montréal
Présentation
Type Palais des congrès et salle de spectacle
Architecte Victor Prus
Date de construction 1983 et 2003
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Localité Montréal
Localisation
Coordonnées 45° 30′ 16″ N 73° 33′ 36″ O / 45.504444, -73.5645° 30′ 16″ Nord 73° 33′ 36″ Ouest / 45.504444, -73.56  

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Palais des congrès de Montréal

Le Palais des congrès de Montréal est un centre de conférences et d'expositions situé à l'extrémité nord du Vieux-Montréal, dans l'arrondissement Ville-Marie de Montréal. Il est un des principaux points d'intérêt du Quartier international de Montréal. Depuis 2007, le Palais des congrès figure au palmarès des « 1001 merveilles de l’architecture qu’il faut avoir vues dans sa vie » de Mark Irving et François Barré.

Il est situé au 1001, place Jean-Paul-Riopelle.

Le Palais des congrès de Montréal dispose de 51 280 m² (551 520 pi²) d’espace en location dont :  ■ 113 salles et espaces  ■ Espaces pour exposition :  46 347 m² (498 874 pi²)  ■ Salles de réunion :  33 638 m² (362 077 pi²)  ■ Salles de réception :  50 535 m² (543 954 pi²)  ■ Salles VIP :  530 m²  (5 705 pi²)  ■ Salles de bal :  10 688 m² (115 040 pi²)  ■ Terrasses :  4 509 m² (48 537 pi²)  ■ Bureaux :  1 233 m² (13 271 pi²)

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Palais, qui a ouvert ses portes en mai 1983 d'après les plans de l'architecte Victor Prus, a été construit au-dessus de l'autoroute Ville-Marie, l'artère principale souterraine du centre-ville de Montréal. Il est aussi connecté au métro Place-d'Armes et, par conséquent, à la ville souterraine. De 1999 à 2002, un projet d'agrandissement a été réalisé et a permis au Palais de doubler sa superficie. Situé stratégiquement au centre-ville de Montréal, le Palais des congrès est une véritable plaque tournante reliant le centre des affaires, le Quartier international, le Quartier des spectacles, le Quartier chinois et le Vieux-Montréal.

Art et architecture[modifier | modifier le code]

Au Palais des congrès de Montréal, l’art et l’architecture vivent en parfaite symbiose. Véritable signature du Palais depuis son agrandissement en 2002, la grande façade en lamelles de verre coloré affiche un choix de couleurs actuel et audacieux. Mario Saia et son équipe d’architectes ont voulu représenter le haut niveau de créativité des Québécois en privilégiant la place des œuvres d’art dans la réalisation du bâtiment. Les aménagements paysagers du Palais ne passent pas non plus inaperçus avec, entre autres, le jardin Nature légère/Lipstick Forest représenté par des arbres roses, un concept imaginé par l’architecte Claude Cormier qui s’est inspiré des arbres de l’avenue du Parc de Montréal. Au cours des 30 dernières années, le Palais a accueilli plus de 15 millions de visiteurs et de congressistes, et chaque jour ce sont plus de 6 000 passants, travailleurs et congressistes qui circulent dans ses allées hautes en couleurs, et profitent des commerces et restaurants des Galeries du Palais.

Des installations écologiques reconnues[modifier | modifier le code]

Reconnu comme un chef de file en matière de gestion environnementale, le Palais a intégré des pratiques touchant à plusieurs aspects relatifs à l'exploitation de ses installations, dont la réduction de la consommation d'eau, le recyclage (papier, bois, verre, métaux, plastique et objets encombrants comme le plâtre et la moquette), l'utilisation de matériaux de construction ayant un faible impact sur l'environnement ainsi que la gestion des matières dangereuses et des substances appauvrissant la couche d'ozone. Ces pratiques sont d'ailleurs régies par une politique environnementale de gestion de l'immeuble. Le Palais procède également à l'entretien régulier des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation, en plus de préférer les achats écologiques, tels que les produits certifiés environnementaux et biodégradables pour l'entretien ménager. Ses efforts lui ont valu de recevoir plusieurs prix et distinctions environnementales.

Un joueur important en géotourisme et dans sa communauté[modifier | modifier le code]

À titre d’acteur privilégié de la communauté, le Palais fait sa part pour changer le cours des événements. Il participe activement au Comité vert de l’industrie touristique montréalaise et croit fermement aux bienfaits du géotourisme, visant à mettre en valeur le caractère vert de la ville tout en réduisant et en compensant l’empreinte environnementale du tourisme sur sa physionomie. Montréal est d’ailleurs la première grande ville du monde à avoir signé la charte en géotourisme de la National Geographic Society. Le Palais contribue également de façon soutenue au développement d’une norme québécoise en gestion des événements écoresponsables.

Prenant au sérieux sa responsabilité sociale, le Palais en collaboration avec ses partenaires a mis sur pied diverses actions au bénéfice de la communauté montréalaise, parmi lesquelles l’initiative de bienveillance communautaire qui préconise le réemploi de matériels inutilisés lors de certains événements, la remise des surplus de nourriture intouchée et inutilisée à un établissement venant en aide aux sans-abris, et la participation des employés à une journée philanthropique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]