61e cérémonie des Oscars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
61e cérémonie des Oscars
Award-star-gold-3d.png Oscars du cinéma
Organisé par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences
Détails
Date 29 mars 1989
Lieu Shrine Auditorium
Los Angeles Drapeau des États-Unis États-Unis
Diffusé sur ABC
Site web oscar.go.com/
Résumé
Meilleur film Rain Man
Meilleur film étranger Pelle le conquérant
Drapeau du Danemark Danemark
Film le plus nommé Rain Man (8)
Film le plus récompensé Rain Man (4)
Chronologie
Précédent 60e cérémonie des Oscars 62e cérémonie des Oscars Suivant

La 61e cérémonie de remise des Oscars du cinéma eut lieu le mercredi 29 mars 1989 à 18 h au Shrine Civic Auditorium à Los Angeles.

La cérémonie[modifier | modifier le code]

La cérémonie récompensa les meilleurs films de l'année 1988 dans 23 catégories. Elle dura 3 heures et 19 minutes et fut diffusée en direct sur la chaîne ABC[1].

Équipe technique[modifier | modifier le code]

  • Maître de cérémonie : aucun
  • Producteur : Allan Carr (assisté de Michael B. Seligman)
  • Producteur executif : Danette Herman
  • Dialoguistes : Bruce Vilanch, Hildy Parks
  • Directeur musical : Marvin Hamlisch
  • Costumier : Phil Wayne
  • Maquilleuse : Nina Kent (assisté de Cathrine A. Marcotte)
  • Coiffeur : Dale Miller
  • Réalisateur TV : Jeff Margolis
  • Montage : Franklyn Gottbetter
  • Chefs opérateurs : Marc Palius, John Rook
  • Régisseurs scène : Peter Margolis, Vince Poxon

Le spectacle[modifier | modifier le code]

Le producteur de la cérémonie, Allan Carr, désireux de révolutionner la cérémonie, dans une optique d’évolution à la Broadway, occasionna maints changements. Tout d’abord, il transforma la phrase rituelle « Et le gagnant est… »[2] en « Et l’Oscar va à… »[3], ce qui ne fut pas acceptée par certains des remettants, listés par Allan Carr, avec la menace de ne jamais revenir à la cérémonie. Le numéro d’ouverture consista en un numéro sophistiqué présenté par Merv Griffin, Blanche-Neige[4], interprété par Eileen Bowman[5] et Rob Lowe, composé des segments Break-Out Super Stars of Tomorrow Musical (par Melora Hardin, Ricki Lake, Matt Lattanzi, Chad Lowe, Blair Underwood, Christian Slater, Holly Robinson Peete, Tyrone Power Jr., Corey Parker, D.A. Pauley, Patrick O'Neal, Tracy Nelson, Keith Coogan, Corey Feldman, Patrick Dempsey, Joely Fisher, Savion Glover, Carrie Hamilton) et Coconut Grove (avec Merv Griffin, Alice Faye, Dorothy Lamour, Lily Tomlin, Gavin Ryan et Tricia Leigh Fisher) se terminant par une reprise désastreuse de la chanson Proud Mary. Toutes ces initiatives ont conduit à une réception désastreuse par les habitués de la cérémonie et les téléspectateurs, Allan Carr fut éconduit l’année suivante, et on n’assista plus à une ouverture à la Broadway jusqu’à la 74e cérémonie.


Nominations[modifier | modifier le code]

Les lauréats sont surlignés en gras.

Meilleur film[modifier | modifier le code]

(remis par Cher[6])

Meilleur réalisateur[modifier | modifier le code]

(remis par Kurt Russell et Goldie Hawn)

Meilleur acteur[modifier | modifier le code]

(remis par Michael Douglas)

Meilleure actrice[modifier | modifier le code]

(remis par Dustin Hoffman et Tom Cruise)

Meilleur acteur dans un second rôle[modifier | modifier le code]

(remis par Don Johnson, Michael Caine et Sean Connery)

Meilleur actrice dans un second rôle[modifier | modifier le code]

(remis par Melanie Griffith et Roger Moore)

Meilleur scénario original[modifier | modifier le code]

(remis par Richard Dreyfuss et Amy Irving)

Meilleure adaptation[modifier | modifier le code]

(remis par Michelle Pfeiffer et Dennis Quaid)

Meilleur film étranger[modifier | modifier le code]

(remis par Candice Bergen, Jacqueline Bisset et Jack Valenti)

Meilleure photographie[modifier | modifier le code]

(remis par Demi Moore et Bruce Willis)

Meilleurs costumes[modifier | modifier le code]

(remis par Bo Derek et Dudley Moore)

Meilleure direction artistique (décors)[modifier | modifier le code]

(remis par Willem Dafoe et Gene Hackman)

  • Stuart Craig et Gérard James pour Les liaisons dangereuses
    • Albert Brenner et Garrett Lewis pour Au fil de la vie (Beaches) de Garry Marshall
    • Ida Random et Linda DeScenna pour Rain Man
    • Dean Tavoularis et Armin Ganz pour Tucker
    • Elliot Scott et Peter Howitt pour Qui veut la peau de Roger Rabbit ?

Meilleur son[modifier | modifier le code]

(remis par Kim Novak et James Stewart)

  • Les Fresholtz, Rick Alexander, Vern Poore et Willie D. Burton pour Bird de Clint Eastwood
    • Don J. Bassman; Kevin F. Cleary; Richard Overton; Al Overton Jr. pour Piège de cristal (Die Hard) de John McTiernan
    • Andy Nelson, Brian Saunders et Peter Handford pour Gorilles dans la brume
    • Robert J. Litt, Elliot Tyson, Rick Kline et Danny Michael pour Mississippi Burning
    • Robert Knudson, John Boyd, Don Digirolamo et Tony Dawe pour Qui veut la peau de Roger Rabbit ?

Meilleur mixage[modifier | modifier le code]

(remis par Kim Novak et James Stewart)

  • Charles L. Campbell et Louis L. Edemann pour Qui veut la peau de Roger Rabbit ?
    • Stephen Hunter Flick et Richard Shorr pour Piège de cristal
    • Ben Burtt et Richard Hymns pour Willow de Ron Howard

Meilleur montage[modifier | modifier le code]

(remis par Farrah Fawcett et Ryan O'Neal)

  • Arthur Schmidt pour Qui veut la peau de Roger Rabbit ?
    • Frank J. Urioste et John F. Link pour Piège de cristal
    • Stuart Baird pour Gorilles dans la brume
    • Gerry Hambling pour Mississippi Burning
    • Stu Linder pour Rain Man

Meilleurs effets spéciaux[modifier | modifier le code]

(remis par Beau Bridges, Jeff Bridges et Lloyd Bridges)

  • Ken Ralston, Richard Williams, Ed Jones et George Gibbs pour Qui veut la peau de Roger Rabbit ?
    • Richard Edlund, Al Di Sarro, Brent Boates et Thaine Morris pour Piège de cristal
    • Dennis Muren, Michael J. McAlister, Phil Tippett et Christopher Evans pour Willow

Meilleurs maquillages[modifier | modifier le code]

(remis par Cybill Shepherd et Robert Downey Jr.)

Meilleure chanson originale[8][modifier | modifier le code]

(remis par Sammy Davis Jr. et Gregory Hines)

Meilleure musique originale[modifier | modifier le code]

(remis par Patrick Swayze)

Meilleur documentaire[modifier | modifier le code]

(remis par Edward James Olmos et Max von Sydow)

Meilleur court-métrage documentaire[modifier | modifier le code]

(remis par Geena Davis et Jeff Goldblum)

Meilleur court-métrage de fiction[modifier | modifier le code]

(remis par Carrie Fisher et Martin Short)

Meilleur court-métrage d'animation[modifier | modifier le code]

(remis par Carrie Fisher et Martin Short)

Oscars spéciaux[modifier | modifier le code]

Oscars d'honneur[modifier | modifier le code]

  • Eastman Kodak Co. pour cent années de services et d'accomplissements
  • National Film Board of Canada en reconnaissance de ses cinquante ans, de ses actions en aide à l'originalité artistique, créative et technologique, et de son talent dans tous les domaines de la fabrication de films (remis par Donald Sutherland et Kiefer Sutherland)

Oscars pour une performance spéciale[modifier | modifier le code]

(remis par Charles Fleischer et Robin Williams)

  • Richard Williams pour la direction de l'animation et la création des personnages de cartoon dans Qui veut la peau de Roger Rabbit ?

Oscars scientifiques et techniques[modifier | modifier le code]

Les Oscars scientifiques et techniques furent remis le 19 mars à la Crystal Room du Beverly Hills Hotel de Los Angeles.

Prix du mérite scientifique[modifier | modifier le code]

  • Ray Dolby et Joan Allen (Dolby Laboratories) pour leur contribution continue à la sonorisation des films

Oscar de l'achèvement scientifique et d'ingiénerie[modifier | modifier le code]

  • L'équipe Arnold & Richter de Otto Blaschek et Arriflex Corp. pour le concept et la fabrication de la caméra Arriflex 35-3
  • Roy W. Edwards et l'équipe Engineering de Photo-Sonics Inc. pour la création et le développement de la caméra Photo-Sonics 35m-4ER avec Reflex Viewing et Video Assist
  • Bill Tondreau (Tondreau Systems), Alvah J. Miller et Paul D. Johnson (Lynx Robotics), Peter Regla (Elicon), Dan Slater, Bud Elam, Joe Parker et Billy Bryan (Interactive Motion Central), ainsi que Jerry Jeffress, Ray Feeney, Bill Holland et Kris Brown pour leur contributions individuelles et leurs avancements collectifs qu'ils ont apporté à l'industrie cinématographique dans le domaine du motion control

Oscar de l'achèvement technique[modifier | modifier le code]

  • BHP Inc. pour le développement d'un microprocesseur haute-vitesse pour le laboratoires de cinématographie
  • Hollywood Film Co. pour le développement d'un microprocesseur haute-vitesse pour le laboratoires de cinématographie
  • Bob Badami, Dick Bernstein et Bill Bernstein (Offbeat Systems) pour le concept et le développement de la Streamline Scoring System, Mark IV, pour le montage
  • James K. Branch (Spectra Cine), William L. Blowers et Nasir J. Zaidi pour le concept et le développement du spotmètre Spectra Cine-spot 1-degree pour mesurer la luminosité d'une scène
  • Michael V. Chewey pour le développement du premier microprocesseur lecteur
  • Bruce W. Keller et Manfred G. Michelson (Technical Film Systems) pour le concept et le développement d'un contrôleur de lumière pour les laboratoires
  • Anton Lisziewicz et Glenn M. Berggren (ISCO-OPTIC GmbH) pour le concept et le développement de la série de lentilles Ultra-Star
  • Grant Loucks (Alan Gordon Enterprises) et Geoffrey H. Williamson (Wilcam) pour le concept (Loucks) et la mise en application mécanique et électrique (Williamson) de la caméra Image 300 35m high-speed
  • Paul A. Roos pour l'invention de la méthode dite Video Assist
  • Emanual Trilling (Trilling Resources Ltd.) pour le développement du gel de protection cascadeur contre le feu Stunt-Gel
  • Gary Zeller (Zeller Intl. Ltd.) pour le développement de la barrière contre le feu pour cascadeurs Zel-Jel

Prix Gordon E. Sawyer[modifier | modifier le code]

Longs-métrages de fiction par Oscars[modifier | modifier le code]

Quatre Oscars[modifier | modifier le code]

  • Rain Man

Trois Oscars[modifier | modifier le code]

  • Les liaisons dangereuses
  • Qui veut la peau de Roger Rabbit

Un Oscar[modifier | modifier le code]

  • Les accusés
  • Voyageur malgré lui
  • Un poisson nommé Wanda
  • Bird
  • Beetlejuice
  • The Milagro Beanfield War
  • Pelle le conquérant
  • Working girl
  • Mississippi Burning

Longs-métrages de fiction par nominations[modifier | modifier le code]

Huit nominations[modifier | modifier le code]

  • Rain Man

Sept nominations[modifier | modifier le code]

  • Les liaisons dangereuses
  • Mississippi Burning

Six nominations[modifier | modifier le code]

  • Working girl
  • Qui veut la peau de Roger Rabbit

Cinq nominations[modifier | modifier le code]

  • Gorilles dans la brume

Quatre nominations[modifier | modifier le code]

  • Voyageur malgré lui
  • Piège de cristal

Trois nominations[modifier | modifier le code]

  • Un poisson nommé Wanda
  • Tucker : L'homme et son rêve

Deux nominations[modifier | modifier le code]

  • Pelle le conquérant
  • A bout de course
  • La petite Dorrit
  • L'insoutenable légèreté de l'être
  • Un prince à New York
  • Big
  • Willow

Une nomination[modifier | modifier le code]

  • La Dernière tentation du Christ
  • Envers et contre tous
  • Les accusés
  • Un cri dans la nuit
  • Veuve mais pas trop
  • Duo à trois
  • Hanussen
  • Le Maître de musique
  • Femmes au bord de la crise de nerfs
  • Salaam Bombay !
  • Tequila Sunrise
  • A Handful of Dust
  • Meurtre à Hollywood
  • Au fil de la vie
  • Bird
  • Beetlejuice
  • Fantômes en fête
  • Buster
  • Bagdad Café
  • The Milagro Beanfield War

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce fut la dernière apparition télévisée de Lucille Ball, qui mourut trois semaines plus tard.
  2. And the winner is…
  3. And the Oscar is presented to…
  4. Des morceaux du dessin-animé de Walt Disney ayant été présenté sans autorisation, l'Académie fut obligée de s'excuser par la suite.
  5. Qui a avoué plus tard n’avoir jamais vu de cérémonie des Oscars avant ce jour.
  6. Juste avant de présenter l'Oscar, Cher a été victime d'une attaque d'anxieté. Jack Nicholson était présent et l'a aidé à se remettre, en lui proposant éventuellement de remettre l'Oscar à sa place.
  7. Après son discours d'acceptation, Dustin Hoffman s'aperçut qu'il avait oublié de remercier son metteur en scène Barry Levinson et son partenaire Tom Cruise. Il demanda à Kurt Russell et Goldie Hawn, qui présentaient l'Oscar suivant, de le faire à sa place, ce à quoi Russell consentit. Cependant, alors qu'il remettait l'Oscar de la meilleure actrice, avec Tom Cruise, il put se reprendre : "Dans ma nervosité, j'ai oublié le nom du réalisateur et celui de Tom. Tom, merci beaucoup. Je t'apprécie énormément."
  8. Compte tenu de la longueur du numéro d'ouverture il fut décidé, et ce fut une des rares fois, à ne pas présenter les chansons nommées par leurs interprètes lors de numéros.