Conrad L. Hall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Conrad L. Hall ( à Papeete, Tahiti, Polynésie française - à Santa Monica, Californie) est un directeur de la photographie. Il gagna trois Oscars durant sa carrière : Butch Cassidy et le Kid en 1969, American Beauty en 1999, Les Sentiers de la perdition en 2002. Les trente ans entre ses deux premiers Oscars est un record pour ce prix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hall était le fils de l'écrivain James Norman Hall et Sarah (Lala) Winchester Hall. Il ira dans une école de cinéma (USC School of Cinematic Arts) pour apprendre son futur métier, d'où il sort diplômé en 1949. Il a travaillé sur des documentaires, à la télévision (Au-delà du réel) et les petits films (dont le film Incubus), et comme opérateur de caméra de studio avant de passer à la photographie dans les grands films de studio au milieu des années 1960.

Il a été nommé pour Morituri (1965), Les Professionnels (1966), Sang-froid (1967), Le Jour du fléau (1975), Tequila Sunrise (1988), À la recherche de Bobby Fischer (1993) et Préjudice (1998).

Conrad L. Hall est décédé en 2003 en raison de complications d'un cancer de la vessie. Son Oscar pour Les Sentiers de la perdition, qui est consacré à Hall, a titre posthume et a été accepté par son fils, Conrad W. Hall, qui est aussi un cinéaste.

Il a été et est toujours affectueusement appelé « Connie » par ses pairs et collaborateurs.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Conrad L. Hall sur l’Internet Movie Database