Un prince à New York

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un prince à New York

Titre original Coming to America
Réalisation John Landis
Scénario Histoire :
Eddie Murphy
adaptation :
David Sheffield
Barry W. Blaustein
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1988
Durée 116 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Un prince à New York (Coming to America) est un film américain réalisé par John Landis, sorti en 1988.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À son 21e anniversaire, le Prince Akeem de Zamunda doit se marier à une femme qu'il n'a jamais vue auparavant, selon la tradition de la maison royale. Le prince décide de rompre avec la tradition et va chercher l'amour de sa vie aux États-Unis, où il fait croire qu'il est un homme pauvre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • À noter, les apparitions de Samuel L. Jackson (l'homme du hold-up) , Cuba Gooding Jr. (l'homme qui se fait faire une coupe de cheveux) et Donna Summer (une femme dans la boite de nuit) .
  • Le tournage s'est déroulé à Los Angeles, Simi Valley et New York.
  • Une cour de justice a ordonné à Eddie Murphy de reverser 19 % de ses bénéfices à Art Buchwald pour ne pas l'avoir crédité en tant que coauteur de l'histoire originale.
  • Tout comme dans Série noire pour une nuit blanche, également réalisé par John Landis, lors de la scène se déroulant à l'aéroport on peut entendre une annonce demandant un certain Mr. Frank Oznowicz. Il s'agit du véritable nom de l'acteur Frank Oz, qui a déjà tourné six fois sous la direction de Landis.
  • Dans le film, la star ratée Randy Watson interprète la chanson The Greatest love of all, extraite du film The Greatest avec Muhammad Ali.
  • Les deux personnages auxquels le prince Akeem donne de l'argent sont interprétés par Ralph Bellamy et Don Ameche, et reprennent leur rôle des frères Duke d’Un fauteuil pour deux, également réalisé par John Landis. Ils y jouent deux clochards à qui Murphy donne une liasse importante de billets. Randolph déclare alors : « c'est reparti ! » Son frère Mortimer dira un moment après à Murphy : « Merci infiniment ! Déjeunons un de ces jours ! »
  • Les coiffeurs appellent le prince Akeem "Kunta Kinte", référence au livre Racines (Roots en anglais). Dans la Racines, mini-série qui en est tiré, John Amos (le père de Lisa) interprétait Kunta Kinte adulte, Madge Sinclair (la reine Aoleon) celui de la femme de Kunta Kinte, tandis que James Earl Jones (le roi Jaffe Joffer) interprétait Alex Haley Jr. dans Racines : La Nouvelle Génération.
  • Zamunda, le nom du pays africain fictif dont sont issus les personnages, provient d'une réplique de l'acteur Richard Pryor, qui faisait lui-même référence à une tribu africaine fictive.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Nomination à l'Oscar des meilleurs costumes (Deborah Nadoolman) et maquillages (Rick Baker) en 1989.
  • Prix de la meilleure musique de film, lors des BMI Film & TV Awards 1989.

Lien externe[modifier | modifier le code]