Farrah Fawcett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fawcett.

Farrah Fawcett

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le casting de la série Drôle de dames en 1976 : Farrah Fawcett-Majors est au milieu, entourée de Jaclyn Smith à gauche et Kate Jackson à droite)

Nom de naissance Mary Farrah Leni Fawcett
Surnom Farrah Fawcett, Farrah Fawcett-Majors
Naissance 2 février 1947
Drapeau des États-Unis Corpus Christi, Texas (États-Unis)
Nationalité Américaine
Décès 25 juin 2009 (à 62 ans)
Drapeau des États-Unis Santa Monica, Californie (États-Unis)

Farrah Fawcett, aussi connue sous le nom de Farrah Fawcett-Majors, est une actrice américaine, d'origines libanaise, irlandaise, française, choctaw et anglaise, née le 2 février 1947 à Corpus Christi, Texas, et morte le 25 juin 2009[1],[2] à Santa Monica, Californie.

L'actrice a été popularisée par son personnage de Jill Munroe dans la série télévisée Drôles de dames (1976).

Biographie[modifier | modifier le code]

Farrah Fawcett en 1977

C'est durant ses études d'art à l'université du Texas que Farrah Fawcett (née Mary Farrah Leni Fawcett) décide de poser comme mannequin pour des publicités, après s'être fait remarquer dans un concours de beauté interne à l'université. Elle se retrouve bientôt dans de petites séries télévisées, comme Harry O.

Elle se marie avec Lee Majors, le héros de L'Homme qui valait trois milliards, en juillet 1973, et prend le nom de Farrah Fawcett-Majors. Mais la célébrité soudaine de Farrah à partir de 1976 fera battre de l'aile le couple Fawcett-Majors. Le divorce sera prononcé en 1982. Elle entretiendra ensuite une longue relation avec l'acteur Ryan O'Neal dont naîtra, en 1985, un fils prénommé Redmond.

En 1976, elle accepte de tourner le pilote d'une série télévisée d'Aaron Spelling. Il s'agit de Charlie's Angels (Drôles de dames). Elle y tient le rôle de Jill Munroe, recrutée par un mystérieux homme et chargée de mener des enquêtes rocambolesques en compagnie de deux autres équipières (jouées par Jaclyn Smith et Kate Jackson). Les aventures de ces trois drôles de dames remportent un grand succès faisant de Farrah une star internationale, au point même d'éclipser la célébrité de son propre mari, Lee Majors.

Connue et reconnue au sein de la profession, mais de plus en plus harcelée par le public, Farrah fait le choix de quitter les studios Spelling à la fin de la première saison, pour poursuivre sa carrière au cinéma. Au bout d'un long bras de fer avec les producteurs, elle se fait remplacer par Cheryl Ladd, qui joue le rôle de sa petite sœur, mais devra faire plusieurs apparitions dans les saisons suivantes en tant qu'invitée.

En dehors de certains films comme Extremities (1986), Le Prédicateur (1997) ou Docteur T et les femmes (2000) où ses prestations sont saluées par les critiques, la carrière cinématographique de l'actrice s'avèrera décevante. Elle trouvera l'essentiel de ses plus grands rôles à la télévision, où elle révèle l'étendue de ses talents d'actrice, dans Autopsie d'un crime (en) (1984), qui remporte un énorme succès d'audience et lui vaut d'être nominée à la fois aux Emmy Awards et aux Golden Globes pour la meilleure actrice, dans Barbara Hutton : Pauvre petite fille riche (en) (1987) ou On a tué mes enfants (1989).

En 2006, elle est atteinte d'un cancer de l'anus[3] et entreprend une chimiothérapie après avoir été opérée. Elle effectue des séjours dans un centre de soins en Allemagne.

Farrah Fawcett meurt le 25 juin 2009 à l'unité des soins intensifs de l'hôpital Saint John's Health Center de Santa Monica en Californie. Elle est inhumée au cimetière Westwood Memorial Park de Los Angeles[4].

Farrah Fawcett lègue toute sa fortune, évaluée à quatre millions de dollars, à son fils Redmond[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Elle reçoit en février 1995 une étoile sur le célèbre Hollywood Walk of Fame

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]