Max von Sydow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Von Sydow.

Max von Sydow

Description de cette image, également commentée ci-après

Max von Sydow en 2005 au Festival de San Sebastián

Nom de naissance Max von Sydow
Naissance (85 ans)
Drapeau de la Suède Lund, Suède
Nationalité Drapeau de la Suède suédoise
Drapeau de la France française
Profession Acteur
Films notables Le Septième Sceau
L'Exorciste
Les Trois Jours du Condor
La Mort en direct
Jamais plus jamais
Pelle le conquérant
Shutter Island

Max von Sydow est un acteur né le à Lund, province de Scanie, Suède. Il obtient la citoyenneté française en 2002.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carl Adolf von Sydow[1], il grandit dans une famille aisée de Lund. Son père Carl Wilhelm von Sydow, était ethnologue et professeur d'irlandais, sa mère, la baronne Greta, née Rappe, était quant à elle institutrice[1]. Il a appris l'anglais et l'allemand à l'âge de neuf ans. À l'école, il forme avec quelques amis une troupe de théâtre amateur. C'est ainsi que sa carrière d'acteur débute. En 1951, Max von Sydow se marie avec l'actrice Kerstin Olin, avec qui il a deux fils, Claes et Henrik. Ses enfants sont apparus avec lui dans le film Hawaï. Il divorcera avec Olin le 26 février 1979. Max von Sydow vit actuellement avec sa femme Catherine Brelet (dont il adopte ses 2 fils Yvan et Cédric) à Paris, où il aime lire, écouter de la musique et jardiner.Il a déclaré qu'il n'a aucune intention de prendre sa retraite tant qu'il trouvera des rôles intéressants. Il a obtenu la citoyenneté française en 2002 et Thierry Frémaux lui a remis les Insignes de Chevalier dans l'Ordre National de la légion d‘Honneur en marge du Festival Lumière le 17 octobre 2012.

Carrière[modifier | modifier le code]

Max von Sydow au festival de Cannes 1990.

Il doit sa notoriété dans l'histoire du cinéma principalement au début de sa carrière, grâce à Ingmar Bergman dont il est alors un des acteurs fétiches, notamment dans Le Septième Sceau où il incarne un chevalier existentiel du XIVe siècle de retour des croisades en pleine épidémie de peste, et qui joue sa vie aux échecs avec la Mort.

Sa notoriété lui ouvre les portes des cinématographies européennes, puis hollywoodienne. En vieillissant, son physique n'a rien perdu de son âpreté tourmentée, mais ses interprétations n'ont pas retrouvé sa fièvre initiale, hormis quelques rares films comme La Mort en direct de Bertrand Tavernier en 1980 ou Pelle le conquérant de Bille August en 1987. En 1975, il est choisi pour jouer le tueur à gages froid et opportuniste qui doit abattre « le Condor » (Robert Redford) dans le film Les Trois Jours du Condor de Sydney Pollack. Son jeu d’acteur, remarquable, renforce le rôle de Redford et l’atmosphère oppressante qui pèse sur le film. En avril 1997, il épouse la documentariste française Catherine Brelet en Provence. En 2008, il tourne sous la direction de Francis Huster, aux côtés de Jean-Paul Belmondo et Hafsia Herzi, dans le film Un homme et son chien.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Jeux Vidéo[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Doublage français[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]