Zone Téléchargement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Logo de Zone Téléchargement

Adresse zone-telechargement.com (initialement), zone-telechargement.cam (actuellement)
Description Annuaire de liens de téléchargement direct
Commercial Subvention via revenus publicitaires
Écrit en HTML, CSS, PHP, MYSQL
Publicité  Oui
Type de site Annuaire de lien de téléchargement direct
Langue Français
Inscription  Oui
Lancement 2010
Fermeture 28 novembre 2016 (avant d'effectuer un retour par la suite)
Revenus Publicité
Classement Alexa 11e en France, 441e mondial (28 novembre 2016)
État actuel En activité

Zone Téléchargement est un site web créé en 2012 qui recense des liens de téléchargement direct de divers types de fichiers. Durant sa première période activité, il était premier dans sa catégorie et le 11e site le plus visité en France au [1], date à laquelle il est fermé par la gendarmerie nationale française après une saisie des serveurs. Inaccessible pendant un temps, plusieurs clones ont vu le jour dans l'objectif de prendre le relais, mais certaines copies peuvent contenir des arnaques afin d'attirer les internautes. Le nom de domaine du site officiel est enregistré depuis à Nassau, aux Bahamas.

Historique[modifier | modifier le code]

En est déposé le nom de domaine du site, zone-telechargement.com[2] et le site devient actif plus tard dans la même année[3]. Le nom de domaine du site officiel est enregistré depuis à Nassau, aux Bahamas[4]. Auparavant, le nom de domaine du site était enregistré sur une période de cinq ans, de à [2], mais n'était pas lié au téléchargement direct. Il était loué par une entreprise britannique proposant du téléchargement légal de logiciels gratuits[5].

Au mois de , le site comptabilise 3,5 millions de visiteurs uniques[6]. Selon une étude de l'ALPA, les internautes concernés sont à 55 % de sexe masculin et 70 % des internautes fréquentant le site auraient entre 15 et 49 ans[7],[8].

Entre le 21 et , à la suite d'une panne du service web DL-Protect (utilisé afin de protéger les liens de demandes automatiques de suppression pour atteinte au droit d'auteur[9]), les liens de téléchargement sont inaccessibles, ce qui a pour effet de paralyser l'utilisation finale du site[10] pendant quelques heures.

Le , deux serveurs sont saisis et trois personnes placées en garde à vue, ce qui interrompt le site pendant moins de 24 h[11]. Le lendemain le site web revient en ligne[12], néanmoins, DL-Protect n'étant plus en ligne à cette date, les liens vers les fichiers ne sont pas accessibles[13]. Un jeu de chat et de souris selon de nombreux internautes[14].

Le site officiel n'est plus accessible depuis. Plusieurs nouveaux sites pouvant contenir des arnaques imitent le site original pour attirer les internautes[15]. Un clone légal est lancé en , ses contenus, dont les affiches de films, sont parfois hébergés par le Centre national du cinéma et de l'image animée[16].

Deux semaines après sa fermeture, le site a rouvert sous un nouveau nom de domaine zone-telechargement.ws. Cependant, un groupe d'organisations professionnelles du cinéma et le CNC ont de nouveau demandé la fermeture du site le [17]. Depuis, plusieurs clones ont vu le jour et sont accessibles à partir de nouveaux noms de domaine similaires, tentant de remplacer le site original[18].

Zone-Telechargement est par la suite devenu Annuaire Téléchargement, puis Zone-Annuaire, puis ZT-ZA (un mix des deux). Finalement, la plateforme indique à ses utilisateurs qu'il convient désormais de basculer vers Zone-Telechargement.cam[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Zone-telechargement.com traffic statistics », sur alexa.com (consulté le )
  2. a et b « Informations sur l'enregistrement du site Zone-Telechargement » • sur Who.is
  3. « Zone Telechargement - Telecharger Films, Jeux, Series, Musiques, Logiciels, Magazines,.... sur Megaupload », sur Internet Archive, (consulté le )
  4. « 10 millions de Français fréquentent les sites de streaming et de téléchargement illégal », sur le Figaro (consulté le )
  5. (en) « 1000 Downloads », sur web.archive.org, (consulté le )
  6. « Téléchargement illégal: Plus de 10 millions de Français piratent du contenu », sur 20minutes.fr (consulté le )
  7. « Zone Telechargement et les autres ont séduit 14 millions de français », sur fredzone.org (consulté le )
  8. « Piratage : 14 millions d'internautes vont sur des sites « hors la loi » », sur lesechos.fr (consulté le )
  9. « DL-Protect down, la panique chez Zone-Téléchargement », NextWarez,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. « Google a-t-il un problème avec DL-Protect et Zone-Téléchargement ? », sur fredzone.org (consulté le )
  11. Morgane Tual, « Zone Téléchargement : sept questions pour comprendre la fermeture... et la réouverture du site », sur Le Monde, (consulté le )
  12. Morgane Tual, « Zone Téléchargement : sept questions pour comprendre la fermeture... et la réouverture du site », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le )
  13. Le site Zone Téléchargement a fermé (et n’a pas rouvert) Numerama 28 novembre 2016
  14. « À peine fermé, le site « Zone téléchargement » est de retour en ligne », sur Ouest-France.fr (consulté le )
  15. Zone Téléchargement est-il vraiment de retour ?, sur Le Monde (Consulté le 19 janvier 2017)
  16. Marc Rees, « Zone-Telechargement.al : quand l’offre légale pirate les sites illicites », Next INpact, (consulté le )
  17. « Zone Téléchargement, Papystreaming et Sokrostream « bloqués » suite à une demande des cinémas », Journal du Geek,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. Alban, « Zone Telechargement a changé de propriétaire et de nom de domaine », Ere Numérique,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. Zone-Telechargement : la plateforme de piratage est de retour

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]