Next INpact

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Logo de Next INpact
Logo depuis le 1er avril 2014.

Adresse nextinpact.com
Commercial  Oui
Publicité  Oui
Type de site Presse informatique
Langue Français
Inscription Facultative et gratuite
Présence d'un abonnement payant
Siège social Bordeaux
Drapeau de la France France
Propriétaire INpact MediaGroup SARL
Rédacteur en chef Marc Rees
Directeur de la publication Christophe Neau
Créé par Christophe Neau
Lancement
Classement Alexa en augmentation 142 495e au classement mondial, 12 novembre 2021
État actuel En activité

Next INpact (anciennement PC INpact) est un site d'actualité français lancé le qui traite principalement d'informatique et des nouvelles technologies, sous forme d'articles quotidiens et de dossiers. Il est géré par la SARL de presse INpact MediaGroup.

Historique[modifier | modifier le code]

Logo jusqu'au 1er avril 2014.

INpact Hardware est initialement un site web axé sur le matériel informatique créé en juillet 2000[réf. nécessaire] par Christophe Neau, renommé PC INpact en 2003 pour marquer l'évolution éditoriale du média vers un traitement journalistique plus large de l'informatique[1]. Le site comprend également un forum de discussion[réf. souhaitée].

D'après un classement du Journal du Net publié en , PC INpact totalisait environ 500 000 visiteurs uniques par mois à cette période[2].

En , PC INpact s'associe avec Arrêt sur images pour produire l'émission 14h42 présentée par Jean-Marc Manach, traitant des questions du numérique, avant son arrêt en [3].

Le , PC INpact annonce changer de nom pour « Next INpact ». L'entreprise indique par la même occasion avoir obtenu le statut de service de presse en ligne auprès de la CPPAP[1].

Depuis 2014, Next INpact est membre du SPIIL, où David Legrand est membre du bureau[réf. nécessaire].

En , le site crée, en partenariat avec Arrêt sur images, La Presse Libre, une plateforme de mutualisation d'abonnements à différents titres de presse en ligne. Son développement commence en 2015, et elle se rémunère en prélevant une commission de 10 % sur les abonnements souscrits[4].

Next INpact lance une offre payante en 2013. En , 80 % de la production quotidienne d'articles sur le site était réservée aux abonnés, et celui-ci comptait 7 390 souscripteurs[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b David Legrand, « PC INpact n'est plus : longue vie à Next INpact ! » Accès libre, sur Next INpact, (consulté le ).
  2. « Sites médias pure players : Rue89 de loin le plus social » Accès libre, sur Le Journal du Net, (consulté le ).
  3. « 14h42 » Accès libre, sur Arrêt sur images (consulté le ).
  4. Chloé Woitier, « La Presse Libre mutualise les abonnements en ligne » Accès payant, sur Le Figaro, (consulté le ).
  5. Chloé Woitier, « Les sites spécialisés passent au payant » Accès payant, sur Le Figaro, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]