Couze-et-Saint-Front

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Couze et Saint-Front.
Couze-et-Saint-Front
Le village de Couze-et-Saint-Front.
Le village de Couze-et-Saint-Front.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Lalinde
Intercommunalité Communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord
Maire
Mandat
Jean-Louis Lafage
2014-2020
Code postal 24150
Code commune 24143
Démographie
Gentilé Couzots
Population
municipale
732 hab. (2014)
Densité 89 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 49′ 45″ nord, 0° 42′ 15″ est
Altitude Min. 25 m
Max. 143 m
Superficie 8,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Couze-et-Saint-Front

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Couze-et-Saint-Front

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Couze-et-Saint-Front

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Couze-et-Saint-Front
Liens
Site web www.couze-et-saint-front.fr

Couze-et-Saint-Front est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Couze dans le bourg de Couze-et-Saint-Front.

Au sud du département de la Dordogne, en Bergeracois, la commune de Couze-et-Saint-Front est bordée au nord par la Dordogne qui la longe sur près de cinq kilomètres. Elle est également arrosée par la Couze, un affluent de la Dordogne.

L'altitude minimale, 25 mètres, se trouve au nord-ouest, là où la Dordogne quitte la commune pour servir de limite entre celles de Varennes et Baneuil. L'altitude maximale avec 143 mètres est localisée au sud, au lieu-dit Pécoral.

Le village de Couze-et-Saint-Front, à l'intersection des routes départementales (RD) 37 et 660, se situe, en distances orthodromiques, trois kilomètres à l'ouest de Lalinde et dix-huit kilomètres à l'est de Bergerac.

Le territoire communal est également desservi au nord-est par la RD 29 et au nord-ouest par la RD 37E1.

Entre Lalinde et Lanquais, le sentier de grande randonnée GR 6 traverse le territoire communal sur environ cinq kilomètres, du nord-est à l'ouest, passant devant les trois églises de la commune. Au nord-est, le GR 6E débute au pont de Lalinde en direction de Saint-Avit-Sénieur.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Couze-et-Saint-Front
Baneuil Lalinde
Varennes,
Lanquais
Couze-et-Saint-Front Pontours
Bayac

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom Cosa e Sent Front[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1829, les communes de Couze et de Saint-Front fusionnent sous le nom de Couze-et-Saint-Front[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
 ? juillet 2002 Michel Legay    
juillet 2002 juillet 2006 Christian Sivadon    
juillet 2006 mars 2008 Jean Cazzitti    
mars 2008 avril 2014 Véronique Dubeau-Valade SE[3] puis UMP[4] Gérante de sociétés
avril 2014[5] en cours
(au 30 avril 2014)
Jean-Louis Lafage DVG  

population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie de Saint-Front[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1829, les communes de Couze et de Saint-Front étaient indépendantes.

Évolution de la population de Saint-Front
1793 1800 1806 1821
270 160 179 190
(Source : Ldh/EHESS/Cassini[6])

Démographie de Couze, puis de Couze-et-Saint-Front[modifier | modifier le code]

En 2014, Couze-et-Saint-Front comptait 732 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2007, 2012, 2017, etc. pour Couze-et-Saint-Front[7]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population de Couze, puis de Couze-et-Saint-Front  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
644 614 545 516 1 010 1 046 1 001 840 831
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
815 835 920 733 818 837 842 801 783
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
840 922 911 766 843 936 886 828 827
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
885 876 921 831 781 759 775 739 732
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique de Couze, puis de Couze-et-Saint-Front

Enseignement[modifier | modifier le code]

Depuis 2008, Couze-et-Saint-Front est organisée en regroupement pédagogique intercommunal (RPI) avec les communes de Baneuil et Cause-de-Clérans au niveau des classes de maternelle et de primaire[10]. La commune assure la classe de petite section maternelle, les cours élémentaires et les cours moyens, les autres classes de maternelle et le cours préparatoire étant assurés par l'école de Baneuil.

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[11], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 292 personnes, soit 39,5 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (quarante-quatre) a légèrement diminué par rapport à 2007 (quarante-huit) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 15,1 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte soixante-six établissements[12], dont trente-neuf au niveau des commerces, transports ou services, onze dans la construction, dix relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, trois dans l'industrie, et trois dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Couze-et-Saint-Front possède trois monuments historiques.

La grotte de la Cavaille, propriété privée, présente quelques peintures rupestres datant du Périgordien. Elle est inscrite au titre des monuments historiques depuis 2007[14].

Dans le village de Couze-et-Saint-Front, les anciennes papeteries de Couze-et-Saint-Front sont inscrites au titre des monuments historiques en 1989[15]. Elles regroupent un ensemble de bâtiments protégés :

Dans le même village, le moulin de Larroque est inscrit au titre des monuments historiques en 2013[23].

Autres monuments remarquables[modifier | modifier le code]

Trois églises se trouvent sur la commune :

  • l'église Saint-Front de Colubry (ou Colubri)[24], en haut de la falaise, domine la Dordogne et fait face à la bastide de Lalinde,
  • l'ancienne église Saint-Pierre de Couze remonte au XIIe siècle. Elle présente un clocher-mur et un enfeu[25]. Elle a été remplacée par
  • l'église Saint-Étienne à la fin du XIXe siècle[26].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Musée[modifier | modifier le code]

  • Écomusée du Papier, visite du moulin créé en 1534[27].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 20 février 2014.
  2. « Présentation de la commune de Couze-et-Saint-Front », notice no IA24000127, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consultée le 12 octobre 2010.
  3. Voici vos 557 maires, édition spéciale de Sud Ouest du 3 avril 2008, p. 12.
  4. http://www.acteurspublics.com/elections/cantonales/canton.php?codcan=17&annee=2011&dpt=024&tour=1
  5. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 17 août 2014.
  6. « Notice communale de Saint-Front », sur Ldh/EHESS/Cassini (consulté le 31 janvier 2013).
  7. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 20 février 2014)
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. École primaire publique à Couze-et-Saint-Front sur le site de l'académie de Bordeaux, consulté le 15 mars 2012.
  11. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 27 octobre 2015.
  12. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 27 octobre 2015).
  13. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 27 octobre 2015.
  14. « Grotte préhistorique de la Cavaille », notice no PA24000058, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 22 mai 2014.
  15. a et b « Anciennes papeteries », notice no PA00083076, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 22 mai 2014.
  16. Service régional de l'inventaire, « Moulin de la Rouzique », notice no IA24000112, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 22 mai 2014.
  17. Service régional de l'inventaire, « Moulin de Merle », notice no IA24000111, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 22 mai 2014.
  18. Service régional de l'inventaire, « Moulin Sous le Roc », notice no IA24000110, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 22 mai 2014.
  19. Service régional de l'inventaire, « Maison des contremaîtres », notice no IA24000109, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 22 mai 2014.
  20. Service régional de l'inventaire, « Moulin des Guillandoux », notice no IA24000108, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 22 mai 2014.
  21. Service régional de l'inventaire, « Maison dite face au manoir », notice no IA24000107, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 22 mai 2014.
  22. Service régional de l'inventaire, « Maison Jardel », notice no IA24000106, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 22 mai 2014.
  23. Liste des immeubles protégés au titre des monuments historiques en 2013 sur le site Légifrance, consulté le 22 mai 2014.
  24. Service régional de l'inventaire, « Église paroissiale Saint-Front de Colubry », notice no IA24000121, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consultée le 13 octobre 2010.
  25. Service régional de l'inventaire, « Église paroissiale Saint-Pierre », notice no IA24000114, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consultée le 13 octobre 2010.
  26. Service régional de l'inventaire, « Église paroissiale Saint-Étienne », notice no IA24000121, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consultée le 13 octobre 2010.
  27. Tourisme industriel & Découverte économique