Segonzac (Dordogne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Segonzac.
Segonzac
À l'entrée du bourg de Segonzac, le château de la Martinie.
À l'entrée du bourg de Segonzac, le château de la Martinie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Brantôme
Intercommunalité Communauté de communes du Pays ribéracois
Maire
Mandat
Christophe Rossard
2014-2020
Code postal 24600
Code commune 24529
Démographie
Gentilé Segonzacois
Population
municipale
206 hab. (2014)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 12′ 23″ nord, 0° 26′ 57″ est
Altitude Min. 120 m – Max. 211 m
Superficie 3,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Segonzac

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Segonzac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Segonzac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Segonzac

Segonzac est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

À l'extrémité nord-est de la forêt de la Double et desservie par la route départementale 104, Segonzac se trouve à une dizaine de kilomètres au nord-ouest de Saint-Astier et autant au sud-est de Ribérac.

La Peychay, affluent de la Dronne, prend sa source au sud de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Segonzac
Saint-Pardoux-de-Drône Douchapt Tocane-Saint-Apre
Saint-Sulpice-de-Roumagnac Segonzac Saint-Aquilin
Chantérac

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom est attesté par la forme ancienne Seguonzac en 1122[1].

L'origine du nom de Segonzac remonterait à un nom de personne gallo-romain Secundius auquel est apposé le suffixe -acum, ce qui correspondrait à Secundiacum, « domaine de Secundius »[1],[Note 1].

En français comme en occitan, la commune porte le même nom[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est en 1623 que la seigneurie de Segonzac fut érigée en baronnie par lettre patente du Roi Louis XIII, en faveur du seigneur, devenu 1er baron de Segonzac (famille toujours représentée sur la commune).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

Dès 1790, la commune de Segonzac a été rattachée au canton de Saint Vincent qui dépendait du district de Ribérac jusqu'en 1795, date de suppression des districts. Lorsque ce canton est supprimé par la loi du 8 pluviôse an IX () portant sur la « réduction du nombre de justices de paix », la commune est rattachée au canton de Montagrier dépendant de l'arrondissement de Ribérac jusqu'en 1926 puis de l'arrondissement de Périgueux[3].

Dans le cadre de la réforme de 2014 définie par le décret du 21 février 2014, ce canton disparaît aux élections départementales de mars 2015[4]. La commune est alors rattachée au canton de Brantôme, dont le bureau centralisateur est fixé à Brantôme.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

En 1993, Segonzac intègre dès sa création la communauté de communes des Hauts de Dronne. Celle-ci est dissoute au 31 décembre 2013 et remplacée au 1er janvier 2014 par la communauté de communes du Pays ribéracois.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
    André Mogear PCF Cultivateur
  13 juin 1877[5] Pierre Dumazeaud   Chevalier de la Légion d'honneur
         
1962 mars 2014 Pierre Aubert PS Retraité de l'enseignement
mars 2014[6] en cours Christophe Rossard DVG  

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Segonzac se nomment les Segonzacois[7].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Segonzac depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2005, 2010, 2015, etc. pour Segonzac[8]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales. En 2014, Segonzac comptait 206 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
237 249 279 293 303 334 320 298 272
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
255 309 315 245 220 221 197 191 182
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
170 165 167 134 125 117 126 135 112
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
128 124 233 217 210 217 213 208 206
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[10], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 94 personnes, soit 46,1 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (douze) a diminué par rapport à 2007 (dix-sept) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 12,5 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte treize établissements[11], dont cinq au niveau des commerces, transports ou services, trois dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, trois relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, et deux dans l'industrie[12].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Famille de Bardon de Segonzac : famille des barons héréditaires de Segonzac depuis 1623.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Segonzac (Charente) et Segonzac (Corrèze) ont la même étymologie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Librairie Guénégaud, (1re éd. 1963), 738 p. (ISBN 2-85023-076-6), p. 649.
  2. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 12 avril 2014.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 23 janvier 2015).
  5. Mort en fonctions
  6. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 1er septembre 2014.
  7. Nom des habitants des communes françaises sur le site habitants.fr, consulté le 24 novembre 2016.
  8. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 12 avril 2014)
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 8 décembre 2015.
  11. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 8 décembre 2015).
  12. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 8 décembre 2015.