Fondation Concorde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fondation Concorde
Image illustrative de l'article Fondation Concorde

Domaine d'activité Économie
Histoire
Création 1997
Budget
Caractéristiques
Personnes-clés Michel Rousseau, président
Siège 112 Avenue de Wagram, 75017 Paris
Chercheurs Olivier Babeau, Philippe Chalmin, Philippe Ansel, Anna Christina Chaves, Jacques Marceau, Pascale Saumon, André Viau, Emmanuelle Barabara, Christian St- Etienne, Guillaume Bredon, Daniel Serini, ...
Site web fondationconcorde.com

La Fondation Concorde est un laboratoire d'idées français fondé en 1997 par un groupe d'universitaires et d'hommes et femmes d'entreprises. La Fondation Concorde est présidée par Michel Rousseau (professeur associé à l'Université Paris-Dauphine) et rassemble aujourd'hui plus de 2 500 membres et plusieurs dizaines d'experts qui participent au débat en élaborant des rapports et en formulant des propositions, transmises ensuite aux décideurs politiques.

Travaux[modifier | modifier le code]

La Fondation Concorde organise de nombreuses manifestations thématiques et petits-déjeuners débat publics en présence d'hommes politiques ou de personnalités du monde de l'entreprise. En 2011, elle a notamment reçu Luc Chatel, Jean-Paul Betbèze, Jean-Pierre Jouyet, Bruno Le Maire, Thierry Breton ou Christian Saint-Étienne ; au début des années 2000, Nathalie Kosciusko-Morizet y est adhérente[1]. Elle a également organisé un grand colloque sur le thème du "Produire en France" en mars 2011[2], réunissant hommes politiques, chefs d’entreprises et intellectuels.

Financée par des dons et cotisations de personnes physiques et morales, la Fondation est indépendante de toute organisation ou parti politique. Cependant, ses propositions trouvent un écho plus favorable auprès de la droite modérée. Lorsque Jacques Chirac était président de la République, certains la présentaient comme « le think tank le plus proche de l'Élysée ».

Tournée prioritairement vers les TPE/PME et l’industrie, la Fondation Concorde a pour préoccupation permanente la compétitivité des entreprises et l'entrepreneuriat, tout en exigeant un État allégé et la réduction de la dépense publique. Ses réflexions sont développées sous un angle économique libéral avec une approche décentralisée, axée sur le développement des territoires et l’organisation des solidarités locales.

Sa particularité est de faire travailler ensemble, bénévolement, experts, hommes et femmes d’entreprises et universitaires au sein de groupes de travail. Une dizaine sont actuellement en activité sur différents sujets : santé, énergies et matières premières, fiscalité, désendettement de l’État, innovation, télécoms, entrepreneuriat etc.

Siège[modifier | modifier le code]

Initialement située au 6 place de la République-Dominicaine, le siège de la fondation Concorde se trouve au 112 avenue de Wagram.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gaspard Dhellemmes et Olivier Faye, NKM, la femme du premier rang, éditions Jacob-Duvernet, août 2013, page 52.
  2. http://www.produireenfrance.fr/

Liens externes[modifier | modifier le code]