Fondation Concorde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fondation Concorde
upright=Article à illustrer Organisation
Histoire
Fondation
Cadre
Domaine d'activité
Politiques publiques généralistes
Siège
7, rue de l'Amiral-Hamelin 75116 Paris
Organisation
Président
Site web

La Fondation Concorde est un laboratoire d'idées français (Think tank), créé en 1997, indépendant et ouvert dont la particularité est de faire travailler ensemble universitaires, experts, hommes et femmes d’entreprise.

Historique[modifier | modifier le code]

La Fondation Concorde a été créée en 1997 par un groupe d'universitaires et d'hommes et femmes entrepreneurs. En 2020, elle est présidée par Michel Rousseau et rassemble plus de 2 500 membres et plusieurs vingtaines d'experts qui participent au débat en élaborant des rapports et en formulant des propositions, transmises ensuite aux décideurs politiques. Ses réflexions sont connues pour être développées sous un angle économique avec une approche décentralisée, axées sur le développement des territoires et l’organisation des solidarités locales. Tournée également vers les TPE/PME et plus généralement vers le secteur de l'industrie, la Fondation Concorde a pour préoccupation permanente la compétitivité des entreprises, la création d’emplois, tout en exigeant un État allégé. Ce qui lui donne une place particulière au cœur du débat public et en fait une source de référence dans de nombreux domaines (économie, fiscalité, numérique, santé, défense...)[réf. nécessaire]

Missions[modifier | modifier le code]

La Fondation Concorde a trois missions principales :
  • influencer : elle diffuse ses propositions auprès de plus de 17 000 relais d’opinion. Ses rapports sont remis à l’ensemble des responsables politiques ;
  • débattre : elle élabore ses propositions au sein d’une dizaine de groupes de travail, présidés par des universitaires ou des experts, et rassemblant des membres de la société civile, des élus et des fonctionnaires ;
  • agir : elle porte la voix de la société civile et peser dans le débat public, la Fondation organise régulièrement des conférences, débats, petits-déjeuners et autres types d'événements autour des grands enjeux politico-économiques.

Travaux[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

La Fondation Concorde rédige de nombreux rapports couvrant différentes thématiques regroupées par secteurs d'intérêts. Elle cherche à palier les enjeux de demain et de long terme, à travers ses expertises, prenant en compte les intérêts de la France et de l'Europe. Ses travaux reposent sur des recommandations et des propositions établies par ses experts, tout en s'appuyant sur la société civile. Financée par des dons et cotisations de personnes physiques et morales, la Fondation est indépendante de toute organisation ou parti politique. Cependant, ses propositions trouvent un écho plus favorable auprès de la droite modérée. Lorsque Jacques Chirac était président de la République, certains la présentaient comme « le think tank le plus proche de l'Élysée ».

En 2020, la Fondation Concorde publie un rapport sur la 5G co-écrit avec Nicolas Sironneau adoptant une position plutôt favorable quant à son utilisation et son déploiement sur le territoire français, à travers une étude comparative des pays où la technologie est déployée. L'étude propose également des pistes de réflexion et d'initiatives concrètes, en incitant notamment à réfléchir les normes de sécurité et d'encourager des applications dans le secteur de la santé par exemple, évoquant notamment la télé-chirurgie.

Sa particularité est de faire travailler ensemble, experts, hommes et femmes d’entreprises et universitaires au sein de groupes de travail. Une dizaine sont actuellement en activité sur différents sujets : santé, économie maritime, énergies et matières premières, fiscalité, désendettement de l’État, innovation, télécoms, entrepreneuriat, etc.

[1],[2],[3]

Événements[modifier | modifier le code]

La Fondation Concorde organise de nombreuses manifestations thématiques et petits-déjeuners débat publics en présence de personnalités, hommes et femmes politiques et du monde entrepreneurial. En 2011, elle a notamment reçu Luc Chatel, Jean-Paul Betbeze, Jean-Pierre Jouyet, Bruno Le Maire, Thierry Breton ou Christian Saint-Étienne.[réf. nécessaire]

Au début des années 2000, Nathalie Kosciusko-Morizet y est adhérente[4].

La Fondation organise un grand colloque sur le thème « Produire en France, un enjeu national pour la croissance, l'emploi et le pouvoir d'achat » en , réunissant hommes politiques, chefs d’entreprises et intellectuels[5],[6].

En 2020, Concorde organise un des premiers événements autour des candidats des municipales de Paris #QuelsProjetsPourParis, en présence de Benjamin Griveaux, Rachida Dati ou encore Cédric Villani. Depuis plus de vingt ans, la Fondation Concorde réunit une pluralité d'acteurs du monde économique et institutionnel de manière régulière, invitant ses membres et adhérents aux côtés d'invités prestigieux.[réf. nécessaire]

Espace médiatique[modifier | modifier le code]

En , le site du magazine Entreprendre qualifie le rapport de la Fondation de « rapport passionnant sur l’émergence de la 5G en France »[7]. En la plateforme FigaroVox publie un entretien avec Michel Rousseau sur le thème « Stopper la désindustrialisation doit être la première urgence économique »[8].

Organisation[modifier | modifier le code]

La Fondation Concorde est composée de trois conseils (en 2020, le conseil d'administration présidé par Michel Rousseau, Jonas Haddad comme vice président, le conseil scientifique par Christian de Boissieu, le conseil d'orientation par Hervé Novelli) et d'un comité exécutif.

Le coordinateur des études est Augustin Boeuf.

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège est situé à Paris, initialement au 6, place de la République-Dominicaine puis au 112, avenue de Wagram et enfin au 17, rue de l'Amiral-Hamelin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ridha Loukil, « Faut-il avoir peur de la 5G ? Réponse en quatre points », L'Usine Nouvelle,‎ (lire en ligne)
  2. Fondation Concorde, Nicolas Sironneau, « La 5G, Prendre le virage du Monde d'après », sur Fondation Concorde, (consulté en mars 2020)
  3. Fondation Concorde & Nicolas Sironneau, La 5G : prendre le virage du monde d’après, Paris, (lire en ligne), p25, p56
  4. Gaspard Dhellemmes et Olivier Faye, NKM, la femme du premier rang, éditions Jacob-Duvernet, août 2013, page 52.
  5. « La Fondation Concorde et l'AFII plaident en faveur de l'attractivité de la France », sur le site du Centre de recherche pour l'expansion de l'économie et le développement des entreprises, (consulté le 27 juillet 2020).
  6. « Fondation Concorde - François Hollande - Produire en France - 24 Mars 2011 » [vidéo] (consulté le 27 juillet 2020).
  7. « 5G : prendre le virage du monde d’après », sur le site du magazine Entreprendre, (consulté le 27 juillet 2020).
  8. Alexandre Devecchio, « Michel Rousseau: « Stopper la désindustrialisation doit être la première urgence économique » », sur la plateforme FigaroVox, (consulté le 27 juillet 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]