James Mill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mill.

James Mill est un historien, économiste et philosophe écossais, né le à Northwarer Bridge (paroisse de Logiepert, Forfarshire), mort le à Kensington.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le père de John Stuart Mill (1806-1873), lui aussi philosophe et économiste.

Dans le domaine de la philosophie, il fut très influencé par David Hume, les sensualistes et les associationnistes, dont il perpétua et développa les idées.

Dans le domaine de la morale et de l'économie politique, son maître à penser fut Jeremy Bentham.

Théorie de l'avantage comparatif[modifier | modifier le code]

Le développement complet de l’argument de l'avantage comparatif est fait par Ricardo [1817] dans "Principes de l’économie politique et de l’impôt" et par J. Mill dans son article « Colonies » de l’Encyclopaedia Britannica [1818] et dans "Éléments d’économie politique" [1821].

James Mill propose l’exemple suivant: « En supposant que la Pologne peut produire du blé et du tissu avec moins de travail que l’Angleterre, il ne s’ensuit pas qu’il ne serait pas dans l’intérêt de la Pologne d’importer un des biens d’Angleterre. [...] Si, dans le même temps qu’une quantité de tissu, qui, en Pologne, est produite avec 100 jours de travail, peut être produite en Angleterre avec 150 jours de travail ; le blé, qui est produit en Pologne avec 100 jours de travail, nécessite 200 jours de travail en Angleterre ; dans ce cas, ce sera l’intérêt de la Pologne d’importer ses tissus d’Angleterre. [...] Quand deux pays peuvent produire deux biens, ce n’est pas la plus grande facilité absolue, mais la plus grande facilité relative qui pousse l’un d’entre eux à se restreindre à la production d’un des biens et à l’importation de l’autre » (J. Mill [1821, réédition 1966], p. 271-273).[1]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Elements of political economy, 1826
Alexander Bain, James Mill. A biography, 1882

Traduit en Français[modifier | modifier le code]

  • 1818 : Histoire de l'Inde britannique
  • 1822 : Principes d'économie politique
  • 1829 : Analyse des phénomènes de l'esprit humain
  • 1835 : Fragment sur Mackintosh

En anglais[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Sowell, Say's Law: An Historical Analysis, Princeton University Press, (ISBN 9781400871223, lire en ligne), p. 115
  2. John P. Henderson et John B. Davis, The Life and Economics of David Ricardo, Springer Science & Business Media, (ISBN 9781461561293, lire en ligne), p. 668
    • An Analysis of the Phenomena of the Human Mind, vol. 1, Two volumes, (lire en ligne)
    • An Analysis of the Phenomena of the Human Mind, vol. 2, Two volumes, (lire en ligne)
    • Analysis of the phenomena of the human mind, vol. 1, Two volumes, (lire en ligne)
    • Analysis of the phenomena of the human mind, vol. 2, Two volumes, (lire en ligne)
  3. Essay on the Ballot, (lire en ligne)
  4. A Fragment on Mackintosh, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]