Dirigisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le dirigisme est une manifestation de l'étatisme qui traduit une profonde méfiance à l'égard des mécanismes de marché, dont l'utilité économique est néanmoins acceptée. Le dirigisme insiste sur le besoin d'une intervention active de l'État dans l'économie, nommée volontarisme[1]. Le terme apparaît après les années 1930. On parle aussi d'économie planifiée.

Le terme dirigisme est en général utilisé pour désigner :

  • Dans le cadre de l'économie, un ensemble de moyens où l'État supplée à l'initiative privée ;
  • Un système où l'État assure l'orientation de l'activité économique par le contrôle du crédit, de la monnaie, de la fiscalité, de la politique du commerce extérieur, de la politique de la sécurité sociale, des salaires et des investissements ;
  • Le dirigisme de l'État n'est pas exclusivement de nature économique et peut toucher également la sphère juridique, sociale et culturelle.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kenneth H. F. Dyson, European States and the Euro: Europeanization, Variation, and Convergence, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-925026-4, lire en ligne), p. 149

Sur les autres projets Wikimedia :