Lionel Robbins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robbins.
Lionel Robbins

Lionel Robbins, né le à Sipson dans le Middlesex et mort le à Londres, est un professeur d'université anglais qui joua un rôle clé au département d'économie de la London School of Economics (LSE) de 1929 à 1961, date à laquelle il devient directeur au Financial Times. Il eut également des fonctions de direction à la LSE pendant la période charnière de 1968-1973 et a été fait baron Robbins de Clare Market en 1959.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lionel Robbins est un pur produit de la London School of Economics où il entra au début des années comme étudiant, et où il donna ses derniers cours au début des années 1980.

Étudiant, deux professeurs de cette institution le marquèrent : Edwin Cannan professeur d'économie politique et Graham Wallas responsable du département politique.

C'est dans les années 1930 que sa renommée fut la plus grande, même s'il est resté toute sa vie une figure importante du monde économique. Il devient alors directeur du département d'économie de l'université, qu'il complète en faisant venir des économistes renommés comme Friedrich Hayek en 1931[1]. Ils seront tous les deux très proches, même si Robbins se rapproche des idées keynésiennes pendant la guerre[2].

De nos jours, il est surtout connu pour sa définition de la science économique : « l'économie est la science qui étudie le comportement humain en tant que relation entre les fins et les moyens rares à usage alternatif ».

Il a été membre fondateur de la Société du Mont Pèlerin en 1947.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • "Principles Of Economics", 1923, "Economics"
  • "Dynamics of Capitalism", 1926, Economica.
  • "The Optimum Theory of Population", 1927, in Gregory and Dalton, editors, London Essays in Economics.
  • "The Representative Firm", 1928, EJ.
  • "On a Certain Ambiguity in the Conception of Stationary Equilibrium", 1930, EJ.
  • Essay on the Nature and Significance of Economic Science, 1932. download
  • "Remarks on the Relationship between Economics and Psychology", 1934, Manchester School.
  • "Remarks on Some Aspects of the Theory of Costs", 1934, EJ.
  • The Great Depression, 1934. Scroll to chapter-preview links.
  • "The Place of Jevons in the History of Economic Thought", 1936, Manchester School.
  • Economic Planning and International Order, 1937. Macmillan, London.
  • "Interpersonal Comparisons of Utility: A Comment", 1938, EJ.
  • The Economic Causes of War, 1939. download
  • "Economic Aspects of Federation" in M. Channing-Pearce (ed.) Federal Union : A Symposium Londres 1940
  • The Economic Problem in Peace and War, 1947.
  • The Theory of Economic Policy in English Classical Political Economy, 1952.
  • Robert Torrens and the Evolution of Classical Economics, 1958.
  • Politics and Economics, 1963.
  • The University in the Modern World, 1966.
  • The Theory of Economic Development in the History of Economic Thought, 1968.
  • Jacob Viner: A tribute, 1970.
  • The Evolution of Modern Economic Theory, 1970.
  • Autobiography of an Economist, 1971.
  • Political Economy, Past and Present, 1976.
  • Against Inflation, 1979.
  • Higher Education Revisited, 1980.
  • "Economics and Political Economy", 1981, AER.
  • A History of Economic Thought: the LSE Lectures, edited by Warren J. Samuels and Steven G. Medema, 1998. Scroll to chapter-preview links.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Friedrich Hayek, Droit, législation et liberté, PUF, 2007, préface de Philippe Nemo, p.11
  2. Gilles Dostaler, Le libéralisme de Hayek, La Découverte, p. 17

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Lionel Robbins, An Essay on the Nature and Significance of Economic Science, Auburn, Ludwig von Mises Institute,‎ 2007, 156 p. (ISBN 978-1-61016-039-1, lire en ligne)
  • (en) Lionel Robbins, The Great Depression, Auburn, Ludwig von Mises Institute,‎ 2007, 254 p. (ISBN 978-1-61016-071-1, lire en ligne)
  • Darendorf Ralf, 1995, L.S.E, Oxford University Press
  • Robbins Lionel, 1971, Autobiography of an economist, Macmillan St Martin's Press.

Liens externes[modifier | modifier le code]