Le projet « Cinéma québécois » lié à ce portail

Portail:Cinéma québécois

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quebecfilm.png

le portail du cinéma québécois
et de la télévision québécoise

1 007 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications

Les films • Scénaristes • Acteurs et actrices • Réalisateurs et réalisatrices

Producteurs et productrices • Cinémathèque québécoise • Office national du film • Télévision


Le cinéma québécois est l’un des deux cinémas nationaux du Canada. Culturellement distinct du cinéma canadien, il prend son essor à la fin des années 50, lors de la Révolution tranquille. Né du désir d’émancipation culturelle des québécois, il a su se tailler un marché intérieur au Québec et détient aujourd’hui une reconnaissance internationale grâce à sa filmographie.

Le cinéma au Québec repose sur des sources de financement publiques et privées. À l’image de la société québécoise, le contenu qui y est créé est, en grande partie, d’expression française, mais demeure, à un certain point, attaché à la culture nord-américaine. Le Québec possède le second cinéma francophone par l’importance du nombre de productions après le cinéma français.

La télévision québécoise est une partie essentielle de la culture québécoise et canadienne-française. Elle se développe à partir des années 1950, lorsque le gouvernement fédéral du Canada se donne comme objectif d'offrir une alternative aux émissions de télévision américaines. Ainsi, la Télévision de Radio-Canada est créée le . Elle fournit alors des programmes en même temps qu'elle devient une école de création audiovisuelle et un moyen de renforcer l'identité et la culture du Québec.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Effectuer un nouveau tirage
modifier 
 Icône Film

Le sens de l'humour est un film québécois réalisé par Émile Gaudreault en 2010, qui est sorti le .

Luc et Marco, deux humoristes méconnus, font le tour des petites villes du Québec avec leur spectacle respectif ; le premier, enjoué et dynamique, est trop vulgaire, alors que l'autre, blasé et antipathique, est trop cérébral. Un seul numéro, qu'ils exécutent collectivement, a un certain succès auprès de l'auditoire. Il consiste simplement à insulter publiquement un membre de l'assemblée jusqu'à la limite de l'insolence. Malheureusement pour eux, à l'Anse-au-Pic, une petite localité en bordure de la rivière Saguenay, ils humilient Roger Gendron, le cuisinier timide et renfrogné du casse-croûte local.

Le duo est loin de se douter que l'homme est un tueur en série qui vit dans une ferme isolée avec son père, un être perfide et acrimonieux. Afin de se venger, Roger enlève puis séquestre Luc et Marco. Déterminés à sauver leur peau, les deux hommes proposent un marché au psychopathe : lui enseigner l'art de la comédie en échange de leur libération. Pour mieux se faire valoir auprès de Stéphanie qu'il aime en secret, Roger accepte le défi.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Acteur

Michel Côté ( à Alma, Québec - ) est un acteur de télévision, de cinéma et de théâtre québécois. Il est surtout connu pour son rôle dans la pièce de théâtre comique Broue, ainsi que son rôle dans Omertà.

D'un milieu familial modeste, il a fait des études dites classiques. Par plaisir personnel, il joue dans des pièces de théâtre amateur.

Avec Marc Messier et Marcel Gauthier, il est l'un des piliers (de bar) de la comédie itinérante Broue. Malgré ses 33 ans d'âge, cette comédie a toujours un grand succès et constitue l'essentiel de son revenu. Celle-ci est présentée d'octobre à avril. Pour cette raison, tous ses tournages se font toujours de mai à septembre.

Tout au long de sa carrière, il interprète différents rôles dans des séries télévisées, les plus notables étant la Petite Vie et la trilogie Omertà.

Il a joué dans plusieurs films, dont le Dernier Tunnel et Liste noire. Il a reçu un prix Gémeau en 1999 pour son interprétation dans Omertà.

Il est le conjoint de Véronique Le Flaguais, et est père de deux fils : Charles et Maxime.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
 Icône Cinéaste, évènement

Pierre Perrault (29 juin 1927 à Montréal, Québec23 juin 1999) est un cinéaste, un poète, un dramaturge et un réalisateur pour la radio. Il est considéré, avec Claude Jutra, comme l'un des plus grands cinéastes québécois.

En 1948, il débute des études en droit qu'il termine en 1954. Il pratiquera le droit deux années durant avant de se consacrer à l'écriture radiophonique.

Après une recherche entre Québec et Blanc-Sablon, Perrault réalise Au pays de Neufve-France, une série radiophonique diffusée sur les ondes de Radio-Canada en 1956 et 1957.

Par la suite, avec le film-pilote Traverse d'hiver de l'Île-aux-Coudres réalisé en 1957 avec le réalisateur René Bonnière de Crawley Films d'Ottawa. La série de douze films produite en collaboration avec l'ONF et Radio-Canada est octroyée à partir d'un film-pilote Traverse d'hiver de l'Île-aux-Coudres en 1957.

Il fait du cinéma à partir de 1959. Il réalise Pour la suite du monde en 1963 avec Michel Brault. Par après, il réalise une quinzaine de films sur le vécu des gens : Acadiens, agriculteurs abitibiens, Montagnais de la Côte-Nord, chasseurs en quête de l'orignal, etc.

Paul Warren publiera un livre sur lui : Pierre Perrault, cinéaste-poète.

Sa vision nationaliste a, d'une certaine façon, accouché du cinéma québécois moderne. Il a aussi été un poète, et un dramaturge de talent, mais surtout et d'abord, réalisateur pour la radio. Car chez Perrault, c'est comme chez le bon Dieu. Au début, il y a le Verbe. Un verbe populaire anobli.

Bien que Perrault soit le cinéaste de la série sur l'Île aux Coudres, il a tourné sur la Côte-Nord du Saint-Laurent, en Abitibi, à Maniwaki, dans la vallée du fleuve Georges et sur la terre d'Ellesmere. L'intérêt pour son œuvre profondément humaniste a d'abord été plus grand en Europe qu'au Québec. Il est, avec Brault et Carrière, le créateur de ce chef-d'œuvre du cinéma qu'est Pour la suite du monde.

Grâce à son travail amoureux et attentif, un Québec qu'on aurait pu croire perdu à jamais a été fixé sur pellicule. Cela fait de ce cinéaste le classique essentiel pour comprendre non seulement le cinéma québécois, mais même les origines de sa culture actuelle.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Jutra
La 17e soirée des prix Jutra s'est déroulée le .
Cinq longs métrages étaient en nomination pour le Meilleur film de l'année
Mommy1987Trois histoires d'IndiensTom à la fermeTu dors Nicole


Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg On a eu il y a quelques années un modèle de la voiture québécoise, qui s'appelait la Manic, avec une carosserie faite ici et un moteur français reconditionné, ce qui est une bonne définition du cinéma québécois. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Roger Frappier (1978)
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Portails connexes
Portail:Musique québécoise
Portail:Cinéma
Portail:Cinéma français
Portail:Animation
Portail:Réalisation audiovisuelle
Portail:Québec
Portail:Québec
Musique québécoise Cinéma Cinéma français Animation Réalisation audiovisuelle Québec Politique québécoise
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif

Autres portails.

Avertissement