Portail:Saguenay–Lac-Saint-Jean

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le portail   Index thématique   L'arborescence   Le projet   Discussion

Bleuets
575 articles sont actuellement liés
au portail Saguenay–Lac-Saint-Jean
voir les dernières modifications
.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean, parfois appelé « Sagamie » ou anciennement « Royaume du Saguenay », est la troisième région administrative du Québec en termes de superficie avec 95 893 km2 et la dixième en termes de population avec 273 434 habitants (chiffres de 2007). Elle est composée de quatre municipalités régionales de comté (MRC) et de 49 municipalités locales. Son chef-lieu et métropole est Saguenay.

Bien que la région constitue un immense territoire au nord du fleuve Saint-Laurent, les Saguenéens et les Jeannois sont concentrés principalement dans une immense vallée du bouclier canadien, le long de la rivière Saguenay et autour du Lac Saint-Jean. La forêt et surtout l’eau sont les principales ressources naturelles de la région. L'immense potentiel hydro-électrique des rivières du Saguenay-Lac-Saint-Jean est principalement exploité par des alumineries. En tout, 8 % de la production mondiale d'aluminium provient de la région [1].


Un article au hasard :

Rivière Sainte-Marguerite

Effectuer un nouveau tirage
modifier 
 Icône Lumière
Escarpement

Le parc national des Monts-Valin est l'un des 23 parc nationaux du Québec gérés par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq). Situé au Saguenay, on y retrouve le point culminant de la région (le pic Dubuc), plusieurs pic à plus de 900 mètres d'altitude, ainsi que le canyon de la rivière Sainte-Marguerite. Il a été créé en 1996 pour conserver et mettre en valeur un échantillon représentatif des monts Valin. Depuis de nombreuses années, le parc constitue une destination de choix pour tous les amateurs de plein air, cela été comme hiver.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Municipalité
Vue aérienne de Saint-Honoré

Saint-Honoré est située dans la MRC du Fjord-du-Saguenay, à une quinzaine de kilomètres au nord de la Rivière Saguenay. Son nom rappelle Honoré Petit, député de Chicoutimi de 1892 à 1897.

La municipalité de la paroisse de Saint-Honoré a été constituée en 1913. L'église de Saint-Honoré est inaugurée en 1916. En 1953, la municipalité de village se détache de la paroisse. Celles-ci seront fusionnées le sous le nom actuel. Le , Saint-Honoré annexe une partie de Canton-Tremblay dans le cadre des réorganisations municipales québécoises.

L'économie de Saint-Honoré repose sur la production agricole et minière. L'une des installations minières de Saint-Honoré, la mine Niobec, est la seule mine active de Niobium en Amérique du Nord ainsi que la seule mine souterraine exploitant cet élément chimique.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Image
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Articles promus
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg De la large cuvette du lac Saint-Jean, aux formes planes et douces, aux contours souvent mous, nous passons à la rainure étroite et profonde du Saguenay, une fissure à travers un plateau élevé; deux murailles et un gouffre. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Raoul Blanchard
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Portails connexes


Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif

Autres portails.

Avertissement