Portail:Saguenay–Lac-Saint-Jean

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le portail Index thématique L'arborescence Le projet Discussion

Bleuets
760 articles sont actuellement liés
au portail Saguenay–Lac-Saint-Jean
voir les dernières modifications
.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean, parfois appelé « Sagamie » ou anciennement « Royaume du Saguenay », est la troisième région administrative du Québec en termes de superficie avec 95 893 km2 et la dixième en termes de population avec 273 434 habitants (chiffres de 2007). Elle est composée de quatre municipalités régionales de comté (MRC) et de 49 municipalités locales. Son chef-lieu et métropole est Saguenay.

Bien que la région constitue un immense territoire au nord du fleuve Saint-Laurent, les Saguenéens et les Jeannois sont concentrés principalement dans une immense vallée du bouclier canadien, le long de la rivière Saguenay et autour du Lac Saint-Jean. La forêt et surtout l’eau sont les principales ressources naturelles de la région. L'immense potentiel hydro-électrique des rivières du Saguenay-Lac-Saint-Jean est principalement exploité par des alumineries. En tout, 8 % de la production mondiale d'aluminium provient de la région [1].


modifier 
 Icône Lumière
Chalet principal du Valinouët

Le Valinouët est une station de sports d'hiver située dans les monts Valin, à environ 50 km au nord de la ville de Saguenay. On y pratique le ski alpin, le snowboard, la glissade en tube, le ski de fond et la raquette à neige. Le Valinouët est situé dans un secteur où la neige est très abondante, c'est pourquoi l'enneigement artificiel n'est pas nécessaire, d'où le slogan : 100% neige naturelle. La station est actuellement opérée par une coopérative de travailleurs, suite à une impasse financière survenue dans la première moitié des années 1990.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Municipalité
Église et presbytère de Saint-André vers 1900

Saint-André-du-Lac-Saint-Jean, plus communément appelé Saint-André-de-l'Épouvante est une municipalité faisant partie de la MRC du Domaine-du-Roy.

Le village de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean est situé au creux d'un plateau des laurentides aux abords de la rivière Métabetchouane à la hauteur de la Chute de l'Épouvante.

Selon la Commission de toponymie du Québec : « Ce nom souligne le courage et la ténacité de l'un des premiers habitants, André Néron. » Elle ajoute : « Anciennement, les lieux n'étaient connus que sous la dénomination de Saint-André-de-l'Épouvante, blason qui a suscité plusieurs explications plus ou moins convaincantes. »

Constituant anciennement une paroisse colonisée pour l'exploitation forestière à la fin du XIXe siècle sur la rivière Métabetchouane, le village Saint-André-du-Lac-Saint-Jean est aujourd'hui reconnu pour l'exploitation de carrières de granite vert.

Le recensement de 2011 y dénombre 488 habitants. Y sont originaires : Fabienne Larouche, scénariste et productrice et Jean-Noël Tremblay, politicien.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Image
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Articles promus
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Panorama
Ferme de J. P. Gagnon, Saint-Jérôme, Lac-Saint-Jean, vers 1903
Ferme de J. P. Gagnon, Saint-Jérôme, Lac-Saint-Jean, vers 1903
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
De la large cuvette du lac Saint-Jean, aux formes planes et douces, aux contours souvent mous, nous passons à la rainure étroite et profonde du Saguenay, une fissure à travers un plateau élevé; deux murailles et un gouffre.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Raoul Blanchard
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Portails connexes


Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif