Portail:Saguenay–Lac-Saint-Jean

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le portail Index thématique L'arborescence Le projet Discussion

Bleuets
1 070 articles sont actuellement liés
au portail Saguenay–Lac-Saint-Jean
voir les dernières modifications
.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean, parfois appelé « Sagamie » ou anciennement « Royaume du Saguenay », est la troisième région administrative du Québec en termes de superficie avec 95 893 km2 et la dixième en termes de population avec 273 434 habitants (chiffres de 2007). Elle est composée de quatre municipalités régionales de comté (MRC) et de 49 municipalités locales. Son chef-lieu et métropole est Saguenay.

Bien que la région constitue un immense territoire au nord du fleuve Saint-Laurent, les Saguenéens et les Jeannois sont concentrés principalement dans une immense vallée du bouclier canadien, le long de la rivière Saguenay et autour du Lac Saint-Jean. La forêt et surtout l’eau sont les principales ressources naturelles de la région. L'immense potentiel hydro-électrique des rivières du Saguenay-Lac-Saint-Jean est principalement exploité par des alumineries. En tout, 8 % de la production mondiale d'aluminium provient de la région [1].


modifier 
 Icône Lumière
Victor Delamarre, 1915

Victor Delamarre (né le 24 septembre 1888 à Hébertville - mort le 13 mars 1955) était un haltérophile. Il est surtout connu pour avoir réussi à effectuer un dévissé d'un seul bras une masse de 140 kg, soulevant de ce fait le double de sa masse. Il mesurait 166,5 cm.

Dès l'âge de 13 ans, il pratique des sports tels que la boxe et la lutte et il commence à travailler sur la ferme. Un jour, le contremaître des travaux de construction d'une voie ferrée au Lac-Bouchette le mit au défi de soulever jusqu'à ses genoux un morceau de rail qui mesurait 9 m et qui avait une masse dans l'ordre des 250 kg. À la surprise de tous, Delamarre leva le rail. Il se fixa un objectif : devenir le premier homme fort en surpassant son idole, Louis Cyr.

Quand il eut dans la vingtaine, Victor Delamarre quitta son village pour aller vers la métropole, Montréal. Il y rencontra plusieurs hommes forts comme Décarrie, Cabana, Barré, et Louis Cyr peu avant sa mort. Malgré sa taille inadéquate, Delamarre entra dans les forces constabulaires de Montréal en 1912. Ils durent biaiser les registres pour le laisser entrer, voyant bien que c'était ce que l'on appelait, une « armoire à glace ».

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Municipalité
Mairie de Roberval

Roberval est située au bord du lac Saint-Jean dans la MRC du Domaine-du-Roy. Son nom rappelle Jean-François de La Rocque, sieur de Roberval. Le recensement de 2006 y dénombre 10 544 habitants.

Roberval a été fondée par Thomas Jamme. En 1855, il achète le domaine de Jacob Duchesne qui comprenait une maison de même qu’un moulin à farine et une scierie sur la rivière Ouiatchouanish. Le canton de Roberval, détaché en 1857 de celui de Ouiatchouan, devint une municipalité en 1859. Celle-ci comptait alors 250 habitants.

La population grandissante, en raison des nombreux chantiers de bûcherons de la région, provoqua un certain boom économique, et en 1888 la ligne de chemin de fer Québec-Lac-St-Jean atteignit la municipalité. La construction de l'hôtel Roberval et l'action de B.-A. Scott qui érigea un moulin à scie participèrent aussi beaucoup à la prospérité de la région.

Roberval continua ensuite son développement de manière assez rapide, étant la porte d'accès à de nombreuses ressources naturelles situées à proximité. Plusieurs institutions (le sanatorium, l'hôpital Sainte-Élisabeth et le couvent) firent leur apparition.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Image
Le boulevard Sacré-Cœur à Saint-Félicien
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Articles promus
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Panorama
Ferme d'Eusebe Simard, Hébertville, Lac Saint-Jean, QC, vers 1906
Ferme d'Eusebe Simard, Hébertville, Lac Saint-Jean, QC, vers 1906
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
De la large cuvette du lac Saint-Jean, aux formes planes et douces, aux contours souvent mous, nous passons à la rainure étroite et profonde du Saguenay, une fissure à travers un plateau élevé; deux murailles et un gouffre.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Raoul Blanchard
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Portails connexes
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif