Le projet « Colombie-Britannique » lié à ce portail

Portail:Colombie-Britannique

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Portail Index thématique Arborescence Projet Discussions
British Columbia in Canada.svg
La Colombie-Britannique est la plus à l'Ouest des provinces du Canada.

Réputée pour la beauté de ses paysages, la Colombie-Britannique est située sur la côte Pacifique et son territoire est principalement montagneux (Montagnes Rocheuses, chaîne Côtière, chaîne Columbia).

Peuplée par les Premières Nations depuis au moins 10 000 ans, elle est explorée par les Européens au XVIIIe siècle et devient une colonie britannique avant d'être intégrée à la Confédération canadienne en 1871. La capitale de la province est Victoria, située sur l'île de Vancouver, et la plus grande ville Vancouver.

La Colombie-Britannique compte 4,4 millions d'habitants et est majoritairement anglophone bien qu'on compte une petite minorité francophone. La province connait depuis plusieurs années une forte immigration notamment en provenance de Chine et d'Asie du Sud.

Il y a actuellement 2 493 articles liés à la Colombie-Britannique. (voir les dernières modifications)

Lumière sur…   [modifier]
Vue depuis les South Washington Cascades en direction du col de Snoqualmie (montagnes au second plan) et des North Cascades (arrière plan).

La chaîne des Cascades (Cascade Range ou Cascade Mountains en anglais) est une chaîne de montagnes s'étendant face à la côte Ouest de l'Amérique du Nord, entre les États de Californie, d'Oregon et de Washington aux États-Unis et la province de Colombie-Britannique au Canada. Elle comprend une partie de l'arc volcanique des Cascades dont les volcans mont Rainier, qui constitue le point culminant de la chaîne du haut de ses 4 392 mètres d'altitude dominant la métropole de Seattle, et mont Saint Helens qui a subi une éruption en 1980. Cet arc volcanique, toujours actif, commence sa formation il y a 36 millions d'années à la suite de la subduction de la plaque Juan de Fuca sous la plaque nord-américaine. Les risques liés au volcanisme demeurent importants.

Le fleuve Columbia constitue la principale discontinuité topographique de la chaîne, en la traversant d'est en ouest, et son bassin couvre une grande partie de ses pentes. Le relief orienté du nord au sud oppose un obstacle aux influences océaniques douces et humides venues de l'océan Pacifique. Avec l'altitude, les importantes précipitations se traduisent par des quantités de neige considérables, à l'instar du mont Baker, qui alimentent le plus grand système glaciaire des États-Unis hors Alaska. Sur le versant oriental de la chaîne, les précipitations sont beaucoup moins importantes et le climat est continental avec de plus grands écarts de températures journaliers et saisonniers. Cette différence se ressent sur la végétation composée principalement de conifères : si le Pin d'Oregon et la Pruche de l'Ouest dominent à l'ouest des crêtes, le Pin ponderosa, le Pin tordu et le Mélèze de l'Ouest sont mieux adaptés aux terrains secs à l'est. La partie septentrionale de la chaîne, les North Cascades, plus froide et au relief plus alpin modelé par de nombreux glaciers, abrite la Pruche subalpine, le Sapin blanc et le Sapin subalpin. La faune est très variée mais parfois menacée. Pour protéger cette diversité biologique et les richesses naturelles, l'essentiel de la chaîne a été protégé, en particulier au sein de quatre parcs nationaux.

La chaîne est peuplée depuis au moins 11 000 ans et les Amérindiens ont développé de nombreux mythes et légendes sur les volcans. Les Européens la découvrent vers la fin du XVIIIe siècle. Son nom trouve son origine avec l'expédition Lewis et Clark, en 1806, d'après des rapides dont le site est désormais immergé dans la gorge du Columbia. Très vite, les explorations se succèdent et le commerce opposant la Compagnie du Nord-Ouest et la Compagnie de la Baie d'Hudson s'intensifie. Il est d'abord basé sur la traite des fourrures puis est remplacé par celui du bois. Si des aménagements sont effectués pour traverser la chaîne, les montagnes restent largement dépeuplées. Seul le développement de l'alpinisme au milieu du XIXe siècle puis du ski à l'aube du XXe siècle voit des expéditions se succéder pour gravir les plus hauts sommets. Au XXIe siècle encore, le caractère sauvage de la chaîne des Cascades lui confère un attrait touristique important.

Sélection d'articles   [modifier]
Image de Colombie-Britannique   [modifier]
Le monstre marin légendaire Ogopogo dans un parc de Kelowna
Le saviez-vous ?   [modifier]
Panorama   [modifier]
Vignes dans la vallée de l'Okanagan
Vignes dans la vallée de l'Okanagan
Voir aussi   [modifier]


Projets frères...   [modifier]