Le projet « Outaouais » lié à ce portail

Portail:Outaouais

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pont Félix-Gabriel-Marchand de Fort-Coulonge

le portail de l’Outaouais

452 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications


L’Outaouais est une région administrative du Québec, sur la rive nord de la rivière des Outaouais, partageant une frontière avec l'Ontario. Elle est composée de 4 municipalités régionales de comté (MRC) et de 67 municipalités locales.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Sélection
Rocher de l'Oiseau, Deep River, vallée supérieure de la rivière des Outaouais, vers 1870, photographie d'Alexander Henderson

Le rocher à l'Oiseau est une falaise de 150 m de hauteur, située sur la berge nord de la rivière des Outaouais, dans la MRC Pontiac et sur laquelle on retrouve des peintures rupestres. Le site est situé sur la section de la rivière des Outaouais jadis nommée Creuse, au sud-est de Rapides-des-Joachims, dans la municipalité de Sheenboro. Le rocher protège aussi un écosystème forestier exceptionnel, la forêt refuge du Rocher-à-l'Oiseau.

Le rocher à l'Oiseau est reconnu comme un site archéologique (CaGh-2) de grande importance étant donné la présence d’œuvres rupestres d’origine amérindienne. Les récits de voyage de personnages historiques tels que Gabriel Sagard, Paul Le Jeune et le Chevalier de Troyes, datant d’aussi loin que 1626, racontent comment les Amérindiens considéraient que le Rocher comme un endroit sacré. Ils ont raconté aux Européens que le Rocher était auparavant un homme qui s’est transformé en pierre pendant qu’il élevait ses bras vers le ciel.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Municipalité
Ladysmith

Thorne est une municipalité située dans la MRC de Pontiac.

Elle est traversée par les routes 303 et 366.

Elle est notamment arrosé par les lacs Sparling, Johnson, Barnes et Thorne. La rivière Quyon la traverse du nord au sud avant de se jeter dans la rivière des Outaouais en contournant des collines dont les plus hautes atteignent les 300 m.

Les principaux hameaux sont Schwartz, Thornby, Greer Mount, Thorne Centre et Hodgins ainsi que le village de Ladysmith. La municipalité possède une importante population d'origine allemande.

Le nom de ce territoire géographique est emprunté à une localité d'Angleterre située au sud-est de Leeds. Le terme signifie épine.

Le recensement de 2006 y dénombre 427 personnes. De ce nombre, environ 55 ont pour langue maternelle le français, alors que 345 ont pour langue maternelle l'anglais.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
 Icône Image du mois
Algonquins de la vallée de l'Outaouais,
première moitié du XVIIe siècle. Au centre : les Kichesipirinis
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Articles primés
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
L'Outaouais c'est la vitrine du Québec, face à l'Ontario et face à Ottawa. Sa plus grande ville, Gatineau, subit immanquablement l'ascendant de la capitale fédérale et l'influence du modèle ontarien. En revanche, elle se rattache par ses structures administrative et politique à la grande famille québécoise. C'est là son dilemme !
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg — Pierre-Louis Lapointe
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Portails connexes
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif