Portail:Côte-Nord

Le projet « Côte-Nord » lié à ce portail
Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Icone Cote-Nord (QC).svg

Portail de la Côte-Nord

519 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications


La Côte-Nord est une région administrative du nord-est du Québec situé entre la province de Terre-Neuve-et-Labrador et le Saguenay. Comme pour la Gaspésie, sa population est surtout située sur les rives du Saint-Laurent (fleuve et ensuite golfe). L'économie de la Côte-Nord est surtout axée sur la pêche, la foresterie et les mines. Elle est composée de 6 municipalités régionales de comté (MRC) et de 33 municipalités locales. Son chef-lieu est Sept-Îles.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Lumière
Chapelle de Tadoussac

La chapelle de Tadoussac, dite Chapelle des Indiens, est une église catholique qui se trouve à Tadoussac. Elle est l'une des plus anciennes églises en bois en Amérique du Nord.

Une première chapelle d'écorce est élevée à Tadoussac dès 1615. Une autre voit le jour en 1641, l'année de l'établissement permanent du premier jésuite de Tadoussac. En 1661, on érige sur un terrain cédé par le gouverneur Jean de Lauzon une chapelle en pierres, d'une longueur de dix-huit mètres. Mais elle est détruite par un incendie en 1665.

Lors de l'été 1668, Mgr François de Laval visite Tadoussac, y baptise 149 amérindiens préparés par le père Henri Nouvel, et y célèbre la messe dans une chapelle d'écorce devant 400 montagnais, comme à l'origine du village en 1615.

En 1747, le père Claude Coquart fait élever la chapelle actuelle, qui est terminée le 24 juin 1750, et on célèbre alors ce jour-là la première messe.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Municipalité
Église de Ragueneau

Ragueneau est une municipalité de paroisse située dans la MRC de Manicouagan. Elle est nommée en l'honneur de Paul Ragueneau. Le recensement de 2006 y dénombre 1 520 habitants.

Ragueneau fut d'abord une terre amérindienne. En 1664, le père Henri Nouvel signale la présence des Papinachois et de quelques familles qui habitèrent à la baie des Outardes. Ces familles vivaient de la chasse à l'orignal, de la pêche au saumon et probablement de la chasse au loup-marin.

Ragueneau fit longtemps partie du « Domaine du Roy » qui s'étendait de la région du Lac Saint-Jean jusqu'à l'est de Sept-Îles. N'eut été un échange de territoire en 1861 entre les Montagnais et le gouvernement, le village de Ragueneau n'aurait jamais existé.

C'est devant les petites îles, entourées de récifs et d'apparence modeste, sur la rive ouest de la rivière aux Vases, que s'établissent les premiers habitants, vers 1870. En 1876, dans un rapport à l'évêque de Rimouski, le Père Babel confirme la présence de 28 personnes à cet endroit.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
 Icône Image
Vieux bateau du canton de Natashquan avec des cabanes de pêcheurs (magasins du Galet) à l'arrière-plan.
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
  • Le réservoir Manicouagan, d’une superficie de 2 000 km2 et d’une profondeur moyenne de 73 mètres, est un cratère météoritique qui a été inondé par l’édification du barrage de la centrale Manic-5.
  • L'île d'Anticosti compte une population de cerf de Virginie estimée entre 160 000 et 200 000 bêtes.
  • L'environnement de la rivière Moisie est protégé juridiquement dans le but de lui donner le statut de réserve aquatique.
  • Le phare de Pointe-des-Monts est le plus vieux phare de la rive nord du Saint-Laurent.
  • Kuessipan est un film tourné dans la communauté innue d'Uashat-Maliotenam et à Sept-Îles.
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Articles promus
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
À sept lieues au delà du poste de Mingan, se trouve la Pointe-aux-Esquimaux, où une vingtaine de familles acadiennes se sont établies depuis trois ans. Elles viennent des îles de la Madeleine, d'où elles se sont expatriées pour améliorer leur condition. Pêcheurs, agriculteurs et matelots, les Acadiens ont fait un excellent choix en transportant leur résidence en ce lieu. Ici ils trouvent des terres cultivables, une mer abondante en poissons et en gibier; à leur porte est le port des Esquimaux, complètement abrité par les îles, et en arrière s'étend un excellent pays de chasse.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Jean-Baptiste-Antoine Ferland, 1858
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Carte
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Portails connexes
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif