Le projet « Chaudière-Appalaches » lié à ce portail

Portail:Chaudière-Appalaches

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rivière Chaudière lors de la crue du printemps

le portail de la Chaudière-Appalaches

647 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications


La Chaudière-Appalaches est une région administrative du Québec, située sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, face à la ville de Québec, entre les régions du Centre-du-Québec et du Bas-Saint-Laurent. Elle doit son nom à la Rivière Chaudière la traversant du sud au nord et aux montagnes Appalaches composant sa partie sud. Elle est composée de 9 municipalités régionales de comté (MRC) et de 136 municipalités locales.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Lumière sur

Les Appalaches

Cette région fut durement éprouvé depuis la fermeture des mines d'amiantes, mais aujourd'hui, sa ville principale de Thetford Mines a su se diversifier. Les services de la santé et l'éducation jouent un rôle central, qui permet la continuité de l'économie de la région. La situation de l’emploi sur le territoire de la MRC des Appalaches a progressé d’une façon très significative depuis 10 ans avec un gain net de plus de 1 500 nouveaux emplois.

Beauce

Région culturelle et historique de la vallée de la Chaudière, la Beauce possède une forte identité. Depuis le début de la colonie, les beaucerons se sont différenciés en tant que « jarrets noirs » (dû aux nombreux marécages au temps de la Nouvelle-France dont les pantalons des beaucerons se salissaient pour aller à Québec) ou le royaume de la PME (la Beauce reconnue pour sa forte proportion de PME dans son économie). Le territoire beauceron compte plus de 100 000 habitants répartis dans 3 MRC: celle de Beauce-Sartigan, La Nouvelle-Beauce et Robert-Cliche. La Beauce est une des régions les plus fécondes de la Chaudière-Appalaches; la croissance sera d'autant plus soutenue par un solde migratoire relativement bon.

Côte-du-Sud

La Côte-du-Sud est une région historique et culturelle regroupant les MRC de Bellechasse, Lévis, et de Montmagny. La Côte-du-Sud est une des premières régions à être colonisée au début de la Nouvelle-France. Effectivement, la première seigneurie sudcôtoise fut octroyée à Jean Pelletier à Saint-Roch-des-Aulnaies en 1656. Par la suite d'autres colons s'établirent en Côte-du-Sud portant à la fin du régime français la population à environ 10 000 habitants sur les 60 000 que comptait la Nouvelle-France.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Sélection sur l'information
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
  Image
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Articles liés
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg Entre 1736 et 1738, à cause du fort accroissement de la population, l'intendant Gilles Hocquart et le gouverneur Charles de la Boische de Beauharnois concèdent plusieurs seigneuries. Tout d'abord, en 1736, ils ouvrent la vallée de la Chaudière à la colonisation en octroyant les seigneuries Tashereau, Fleury de la Gorgendière, Rigaud de Vaudreuil, Aubert-Gayon et Aubin de l'Isle puis, en 1737 et 1738, ils comblent les espaces non encore occupés sur les rives du Saint-Laurent ou sour les bords de la Chaudière en concédant les seigneuries Belle-Plaine, Gaspé, Saint-Étienne et Saint-Gilles. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg — Jean-René Breton
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Portails connexes


Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif