Le projet « Manitoba » lié à ce portail

Portail:Manitoba

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Portail Index thématique Arborescence Projet Discussions Infolettre
Il y a actuellement 1 298 articles liés au Manitoba.
voir les dernières modifications

le portail du Manitoba

Flag of Manitoba.svg
Éducation | Géographie | Histoire | Personnalités | Politique
Ce portail est une section de Wikipédia, consacrée au Manitoba. Il propose différentes sélections d'articles et d'images mises à jour automatiquement à chaque purge du cache (ici) ainsi qu'un index thématique permettant d'accéder à tous les articles sur le Manitoba répertoriés au sein de l'encyclopédie. Vous êtes cordialement invités à participer au projet. Pour toutes questions ou remarques, vous pouvez consulter notre page de discussion.


  Le Manitoba  [modifier]
Manmap.png

Le Manitoba (ou Le Manitôbe) est une province canadienne, la cinquième à se joindre au pays (en 1870). Ses habitants, les Manitobains, sont au nombre de 1 196 291 (en 2008).

Winnipeg est la capitale. Autres villes : Brandon, Portage la Prairie, Le Pas, Churchill, Thompson, Dauphin et Sainte-Anne.

Le Manitoba se trouve au centre du pays, dans les prairies. Les provinces limitrophes sont la Saskatchewan, à l'ouest, le Nunavut, au nord, l'Ontario à l'est, et les États-Unis (Dakota du Nord et Minnesota), au sud.

La province borde la baie d'Hudson, au nord-est, et comprend les lacs Winnipeg, Manitoba et Winnipegosis. Parmi les cours d'eau importants se trouvent la rivière Rouge, la rivière Assiniboine, le fleuve Nelson, et le fleuve Churchill.

Le climat du Manitoba est rude, bien que le sud de la province soit suffisamment fertile pour permettre une agriculture extensive. Au nord se trouvent des forêts de conifères, de la fondrière de mousse, et la toundra, à l'extrémité.


  Image  [modifier]
Édifice de Manitoba Hydro, portage avenue, Winnipeg
  Le saviez-vous ?  [modifier]

La Fourche de Winnipeg désigne la confluence de la rivière Rouge avec la rivière Assiniboine située dans le centre historique de la ville de Winnipeg.

  Lumière sur ...  [modifier]
Louis Riel

Louis « David » Riel (22 octobre 184416 novembre 1885) était un homme politique canadien, chef du peuple métis dans les Prairies canadiennes et fondateur de la province du Manitoba. Il a dirigé deux mouvements de résistance contre le gouvernement canadien dans le but de protéger les droits et la culture des Métis alors que l'influence canadienne se faisait de plus en plus sentir dans les Territoires du Nord-Ouest.

La première révolte est la rébellion de la rivière Rouge de 1869 à 1870. Le gouvernement provisoire établi par Louis Riel négocie finalement l'entrée de la province du Manitoba dans la Confédération canadienne. Celui-ci doit s'exiler aux États-Unis en raison de l'exécution de Thomas Scott pendant ces événements, malgré cela il est largement considéré comme le « Père du Manitoba ». Durant cette période, il est élu à trois reprises à la Chambre des communes du Canada, bien qu'il n'ait jamais pu occuper son siège. C'est là qu'il commence à souffrir de troubles mentaux par intermittences, notamment d'illusions mystiques lui dictant qu'il était prophète de son peuple et le fondateur d'une nouvelle chrétienté. Cette conviction réapparaît plus tard dans sa vie, et influence très probablement son action.

Louis Riel revient en 1884 dans l'actuelle Saskatchewan pour présenter les doléances du peuple métis au gouvernement du Canada. Cette résistance dégénère en confrontation armée connue sous le nom de rébellion du Nord-Ouest de 1885. Celle-ci est écrasée et se conclut par l'arrestation, le procès puis l'exécution de Riel pour trahison. Jouissant d'un certain capital de sympathie dans les régions francophones du Canada, sa mort a des répercussions durables sur les relations entre la province du Québec et le Canada anglophone.

  Panorama  [modifier]
Brandon, la nuit
Brandon, la nuit
  Portails connexes  [modifier]