Le projet « Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine » est lié à ce portail

Portail:Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison au-dessus de la falaise à Percé

le portail de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

452 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications


La Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine est une région administrative du Québec, établie le . On y compte 44 municipalités locales : 42 dans les cinq MRC de la péninsule gaspésienne (20 223 km²), 2 hors MRC aux îles de la Madeleine (202 km²).

Ce vaste territoire possède un relief accidenté. Les îles de la Madeleine et l'intérieur de la Gaspésie sont dans la zone de végétation forêt boréale (4b) épinette, sapin, bouleau, tremble alors que le littoral de la Gaspésie fait partie de la zone forêt mélangée (5b) érable à sucre, bouleau jaune, épinette, sapin et sont de bonnes zones agricoles. Le sous-sol renferme des gisements minéraux. Les activités prédominantes de la région se retrouvent dans les secteurs des pêches, de la forêt et du tourisme.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Lumière
Maquette de la frégate Le Machault

Le lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche est un musée et un centre d'interprétation historique appartenant à l'organisme fédéral Parcs Canada qui rappelle les événements entourant la Bataille de la Ristigouche, une bataille navale qui a eu lieu en 1760 en Nouvelle-France dans le cadre de la guerre de Sept Ans.

Il est situé à l'embouchure de la rivière Ristigouche, dans la municipalité de Pointe-à-la-Croix en Gaspésie.

Le centre d'interprétation expose un nombre important d'artefacts archéologiques prélevés sur la frégate le Machault lors de fouilles sous-marines. Ce musée, construit selon les plans et devis de l'architecte rimouskois Firmin Lepage, a été inauguré en 1985.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Municipalité
Grande-Rivière vue de l'est, vers 1910

Grande-Rivière est une ville située dans la MRC du Rocher-Percé, à 32 km au sud-ouest de Percé et à 16 km au nord-est de Chandler, près de la baie des Chaleurs. Elle est traversée par la route 132.

La municipalité de Grande-Rivière a été créée en 1845, abolie en 1847 et rétablie en 1855. La municipalité de village de Grande-Rivière s'en est détachée en 1931. Les deux ont fusionné en 1967. Grande-Rivière-Ouest, érigée en 1932, et Petit-Pabos, érigée en 1955, ont fusionné avec Grande-Rivière en 1974.

Cette ville est nommée ainsi à cause de son long cours d'eau qui à l'époque parcourait la seigneurie sur 40 kilomètres.

Le recensement de 2011 y dénombre 3 456 habitants.

Construite en 1893, l'église de L'Assomption-De-Notre-Dame de Grande-Rivière est la plus grande église de la MRC du Rocher-Percé. Ayant son aspect cathédrale, elle peut contenir une capacité maximale de 1500 personnes; 1000 places au niveau inférieur et 500 dans les jubés. L'édifice religieux possède un orgue Casavant de 1954.

La principale industrie de la ville c'est son havre de pêche et aussi l'usine « Poissons salés gaspésiens » qui se trouvent dans la zone industrielle. Grande-Rivière est l'un des plus importants importateur de morues au Canada, elle fait également l'asséchement des harengs sur des vigneaux qui sont parmi les plus anciens toujours en opération au Québec.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
 Icône Image
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Articles promus
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg Des caps de pierre calcaire s'avancent dans la mer ; les uns sont couronnés de grands arbres et revêtus d'une riche verdure, qui descend jusqu'au rivage ; les autres, rongés et bouleversés par l'action des flots, offrent les formes fantastiques, tantôt de châteaux ruinés, tantôt de longues colonnades ou de statues gigantesques posées sur de lourdes bases. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Jean-Baptiste-Antoine Ferland, 1836
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Portails connexes


Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif

Autres portails.

Avertissement