Le projet « Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine » lié à ce portail

Portail:Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine est une région administrative du Québec, établie le . On y compte 44 municipalités locales : 42 dans les cinq MRC de la péninsule gaspésienne (20 223 km²), 2 hors MRC aux îles de la Madeleine (202 km²).

Ce vaste territoire possède un relief accidenté. Les îles de la Madeleine et l'intérieur de la Gaspésie sont dans la zone de végétation forêt boréale (4b) épinette, sapin, bouleau, tremble alors que le littoral de la Gaspésie fait partie de la zone forêt mélangée (5b) érable à sucre, bouleau jaune, épinette, sapin et sont de bonnes zones agricoles. Le sous-sol renferme des gisements minéraux. Les activités prédominantes de la région se retrouvent dans les secteurs des pêches, de la forêt et du tourisme.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Lumière
Édifice du musée-aquarium Exploramer à Sainte-Anne-des-Monts

Exploramer est une institution muséale située à Sainte-Anne-des-Monts. L'espace intérieur de l'édifice du musée comprend un grand nombre d'aquariums qui présentent différents écosystèmes du fleuve Saint-Laurent. L'expérience muséale est surtout orientée sur la présence de bassins tactiles où les visiteurs sont en contacts avec différentes espèces marines.

C'est l'ancien député fédéral Charles-Eugène Marin qui fait l'annonce d'un projet de musée à Sainte-Anne-des Monts en 1993, un comité annemontois étant alors chargé de la réalisation du concept.

La mission de l'organisme est alors très large et touche autant l'interprétation maritime, la montagne et l'histoire de la Gaspésie. Les deux thématiques majeures du projet sont le tourisme en Gaspésie, présenté grâce à des îlots d'information, et l'aménagement de bassins interactifs présentant la faune et la flore marine ainsi que le fonctionnement des courants marins. À l'extérieur, une tour d'observation de dix-huit mètres permet aux visiteurs d'avoir une vue panoramique sur le fleuve.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Municipalité
Église Saint-Pierre, à Lavernière (Étang-du-Nord), sur l'île du Cap-aux-Meules

L'Étang-du-Nord est le premier village établi sur l'Île du Cap aux Meules, aux îles de la Madeleine, où l'on retrouve aussi les villages de Cap-aux-Meules et de Fatima.

Le secteur de l'Étang-du-Nord près de Cap-aux-Meules, est historiquement le canton de La Vernière, qui comprend l'école et l'église Saint-Pierre et la polyvalente des îles et le centre collégial des îles. Non loin de l'église s'élève le point culminant de l'archipel après le Big Hill à l'Île d'Entrée, la Butte du Vent, revêtue de pâturages et d'une petite vallée où sont installées des yourtes.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
 Icône Image
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Articles promus
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
Au lever du soleil, j'ai navigué de Tracadigash vers Restigouche. À 6 heures, je suis arrivé à l'embouchure de la rivière où j'ai vu plusieurs wigwams ; j'y ai trouvé une goélette de pêche appartenant à Louisbourg, ai emprunté sa barque et me suis rendu sur la pointe où se trouvent les Indiens ; ils y descendent chaque printemps pour la pêche à la morue. Ils pêchent dans des canoës et, comme nous, font sécher leurs poissons sur des copeaux ; la pointe en est toute recouverte. Ces Indiens amènent toutes leurs fourrures et c'est à cet endroit que les marchands négocient habituellement evec eux.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Charles Robin, 1767
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Portails connexes
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif