Le projet « Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine » est lié à ce portail

Portail:Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison au-dessus de la falaise à Percé

le portail de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

452 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications


La Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine est une région administrative du Québec, établie le . On y compte 44 municipalités locales : 42 dans les cinq MRC de la péninsule gaspésienne (20 223 km²), 2 hors MRC aux îles de la Madeleine (202 km²).

Ce vaste territoire possède un relief accidenté. Les îles de la Madeleine et l'intérieur de la Gaspésie sont dans la zone de végétation forêt boréale (4b) épinette, sapin, bouleau, tremble alors que le littoral de la Gaspésie fait partie de la zone forêt mélangée (5b) érable à sucre, bouleau jaune, épinette, sapin et sont de bonnes zones agricoles. Le sous-sol renferme des gisements minéraux. Les activités prédominantes de la région se retrouvent dans les secteurs des pêches, de la forêt et du tourisme.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Lumière
Chute, rivière Bonaventure, 1898

La rivière Bonaventure est une fleuve côtier qui est située en Gaspésie et se jette dans la Baie des Chaleurs par le barachois de Bonaventure. Les Micmacs l'appelaient « Wagamet », ou eau claire.

La limpidité de son eau en fait l’une des belles rivières à saumon du Québec par ses résultats de pêche, et l’une des plus agréables rivière « canotable » en Amérique du Nord.

Chaque année plusieurs milliers d’amateurs de plein-air fréquentent la rivière soit pour pêcher le saumon de l’Atlantique soit pour faire du canot ou du kayak ou simplement contempler la nature.

Du lac Bonaventure (près de Murdochville) dans les Chic-Chocs jusqu’à son embouchure dans la Baie-des-Chaleurs, la rivière Bonaventure d’une longueur de 126 kilomètres offre des paysages des plus diversifiés, un débit constant et des rapides de classe I à III.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Municipalité
Mont-Louis à l'automne 2003

Saint-Maxime-du-Mont-Louis est une municipalité située dans la MRC de La Haute-Gaspésie. Elle comprend 3 localités : Mont-Louis, L'Anse-Pleureuse et Gros-Morne.

Son nom tirerait son origine de l'abbé Maxime Tardif (1821-1850), secrétaire de monseigneur Pierre-Flavien Turgeon lors de la fondation de la paroisse, ainsi que du nom de la seigneurie de Mont-Louis.

Le recensement de 2006 y dénombre 1 194 habitants.

Son économie repose sur la forêt, la pêche et les services. Mont-Louis a 2 usines de transformation du poisson. Ses deux anses peuvent accueillir tous les types de bateaux.

La municipalité est l'hôte de 2 parcs éoliens et s'active pour devenir un village-relais.

S'y trouve une rivière à saumon et des lacs à truite.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
 Icône Image
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Articles promus
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg Il faisait beau, et Bonaventure, cerclée d'ailes blanches, était un joyau au milieu de la mer. Mais l'île ne renonçait pas au côté farouche de son aspect, et la forêt qui la recouvrait en partie se détachait avec une grandeur sombre sur l'horizon clair. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Marie Le Franc, Pêcheurs de Gaspésie, 1938
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Portails connexes


Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif