Le projet « Lieux patrimoniaux du Canada » lié à ce portail

Portail:Lieux patrimoniaux du Canada

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bibliothèque du Parlement à Ottawa, classée édifice fédéral du patrimoine en 1987

le portail des lieux patrimoniaux du Canada

1 457 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications

Ce portail vise à mettre en valeur les différents biens patrimoniaux du Canada, qu'ils soit inscrits au niveau fédéral, provincial, voir même municipal. Il utilise principalement les biens inscrits au répertoire des lieux patrimoniaux du Canada, mais aussi les différent inventaires provinciaux.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Lumière sur
Lac Kejimkujik

Le parc national de Kejimkujik est un parc national du Canada situé en Nouvelle-Écosse, à environ 174 km à l'ouest d'Halifax. Le parc qui protège 404 km2 comporte deux secteurs. Le principal, dans une pénéplaine du centre-sud de la province, protège une forêt mixte, des cours d'eau et des lacs peu profonds. Il est riche de plusieurs espèces animales et végétales qui ne sont ordinairement présents que beaucoup plus au sud sur la côte atlantique. Le parc possède aussi une annexe sur l'océan Atlantique avec une côte découpée avec deux lagunes et des plages où niche le pluvier siffleur.

Les terres du parc sont occupées depuis au moins 4 500 ans par les Micmacs et leurs aïeux, comme en témoignent 38 sites archéologiques et trois sites villageois micmacs. Il comporte aussi quatre sites de pétroglyphes — l'un des plus important regroupement de l'est de l'Amérique du Nord. Partiellement abandonné à l'arrivée des Français en Acadie, les Micmacs sont retournés sur le site au cours du XIXe siècle pour tenter d'en cultiver le sol avant de servir par la suite de guides de chasse et de pêche.

La partie centrale a été reconnue en 1994 comme lieu historique national en tant que paysage culturel commémorant la vie des Micmacs en ces lieux.

Le région du parc a servi au cours du XIXe siècle pour l'agriculture, l'exploitation forestière et a même connu une petite ruée vers l'or. À partir du début du XXe siècle, plusieurs clubs de chasse et de pêche s'installent sur le territoire, ouvrant ainsi le temps de sa vocation touristique. Le parc a été créé en 1967 suite à une entente fédérale-provinciale officialisée en 1974.

Administré par Parcs Canada, le parc est fréquenté par 54 000 visiteurs par an. Depuis 2001, le parc est inclus comme aire centrale de la réserve de biosphère de Southwest Nova, reconnue par l'UNESCO. Il est aussi reconnu comme réserve de ciel étoilé par la société royale d'astronomie du Canada et son annexe côtière fait partie d'une zone importante pour la conservation des oiseaux.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Sélection d'articles
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
 Icône Sélection d'images
La tour Cabot est une tour de signalisation située au sommet de Signal Hill à Saint-Jean (Terre-Neuve-et-Labrador). Elle fut témoin de la première transmission transatlantique de la voix humaine le par la Canadian Marconi Company.
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
L'arrêt de la croissance démographique, la montée des nuisances, et, bientôt, la crise de l'énergie et de l'économie en général disaient à l'unisson que c'était plutôt vers la ville traditionnelle qu'il fallait retourner, à la fois pour en préserver les avantages et pour en tirer les leçons d'avenir...
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg — Annick Germain et Jean-Paul Guay
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Portails connexes
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif