Paul Ambille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un peintre français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Paul Ambille
Defaut 2.svg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Distinction

Paul Gaston Jean-Michel Ambille, né le à Béziers (Hérault), et mort le à Arette (Pyrénées-Atlantiques), est un peintre français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Peintre figuratif, Paul Ambille s'inscrit à l'École des beaux-arts de Paris où il fréquente les ateliers de Jean Dupas, Raymond Legueult et Édouard Goerg[2].

En 1955, il obtient le premier grand prix de Rome pour sa toile Décoration pour une salle de mariage[3], et devient pensionnaire de la villa Médicis à Rome pour quatre années.

Il obtient la médaille d'or du Salon de la Marine en 1992 et est nommé peintre de la Marine en 1993. En 1995, il est élu président de la Fondation Taylor, poste qu'il occupera jusqu'en 2007.

Comme le décrit Jean Saucet : « Sa peinture s'exprime sur un registre aux couleurs vibrantes, les objets que son art appréhende sont vus comme au travers d'un voile, on peut même dire qu'ils sont rêvés, tant ils sont fluides, frémissants, étant la quintessence de leur propre poétique…[réf. nécessaire] »

Il conserva longtemps un domicile-atelier au no 2 rue du Général Pershing à Clermont avant de se retirer à Arette.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

En France
En Italie
En Iran
Au Japon

Expositions[modifier | modifier le code]

Paul Ambille est régulièrement présentés aux expositions d’œuvres d’art organisées chaque année aux Printemps de Rochevilaine, depuis 1998, au domaine de Rochevilaine à Billiers (Morbihan). Une des quatre suites du domaine lui a été consacrée. Y est exposée une de ses œuvres originales, qui préside à la décoration de l’intérieur.

Paul Ambille est présenté en permanence dans les galeries suivantes :

  • en France : galerie Léadouze de Paris et Cannes, galerie Hénot à Enghein-les-Bains ;
  • au Japon : galerie Taménaga à Tokio et galerie Ashia à Osaka ;
  • aux États-Unis : galerie David B. Findlay à New York, ainsi qu'à la galerie Philipps à Palm Beach et Houston ;
  • En Angleterre : galerie George à Londres ;
  • Aux Pays-Bas : galerie Breughel à Amsterdam ;
  • En Suisse : galerie Valotton à Lausanne ;
  • 1960 à 1962 : expose à la galerie Dauphine à Paris ainsi que de 1964 à 1966, avec une interruption en 1963 où il expose à la galerie J. Hénault à Paris ;
  • 1967 : galerie Jacques Hamon au Havre ; galerie du Casino à Cherbourg ; galerie Dauphine à Paris ;
  • Espace culturel, chapelle de Saint-Memmie, du 15 au 23 juin 2002 ;
  • 1977 : « Les Cinquante derniers premiers prix de Rome chez Picasso-Antibes », musée Picasso à Antibes.

Salons[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

  • 1955 : premier grand prix de Rome ;
  • 1957 : prix San Vito Romano (Italie) ;
  • 1958 : médaille d'or de la Mostra Internazionale del Arte Comtemporanea (Italie) ;
  • 1967 : grand prix d'Aquitaine ;
  • 1970 : prix Léonie Valmon ; prix Alphonse de Neuville ; prix de la Fondation Sanford Saltus ; prix Dagnan-Bouveret ; grand prix de la 6e Biennale internationale de Cherbourg ;
  • 1971 : médaille d'or du Salon des artistes français ; prix Taylor ;
  • 1972 : grand prix du conseil général du Val-d'Oise ;
  • 1973 : grand prix du Salon Oise 73 ;
  • 1974 : prix du ministère de la Coopération ;
  • 1975 : prix et médaille de vermeil de la ville de Pau ; prix et médailles de Mantes-la-Jolie ;
  • 1976 : prix de l'Institut de France ;
  • 1977 : médaille de la reconnaissance du département de l'Oise ; médaille d'honneur du Salon des artistes français ;
  • 1978 : grand prix Delmas de l'Institut de France ; grand prix de la 4e biennale d'Asnières ;
  • 1979 : grand prix Édouard-Marcel Sandoz ;
  • 1980 : grand prix de la biennale de Beaugé ; grand prix de la ville de Tours ; grand prix du salon de Mantes-la-Jolie ; grand prix du conseil général des Yvelines ;
  • 1983 : grand prix Achille Fould Stirbey de l'Académie des beaux-arts ;
  • 1984 : grand prix de la ville de Sannois ; grand prix Eugène Piot de l'Institut de France ;
  • 1986 : médaille d'or de la ville d'Agen ;
  • 1987 : médaille d'or de la ville d'Arette ;
  • 1988 : grand prix du Salon d'Hodenc-l'Évêque ; grand prix et médaille de la reconnaissance du Val-d'Oise ;
  • 1990 : grand prix du Salon des artistes du Xe arrondissement de Paris ; médaille d'or de la ville de Clermont-de-l'Oise ;
  • 1991 : médaille d'or de la ville du Raincy ;
  • 1992 : prix du magazine L'Amateur d'Art ; médaille d'or au 33e Salon de la Marine ;
  • 1993 : peintre de la Marine ;
  • 1994 : grand prix de la Fédération française de boule ;
  • 1995 : médaille de la ville de Périgueux ;
  • 1997 : médaille d'or Arts Sciences Lettres, hommage de la ville de Senlis ; médaille d'or de la ville de Maubourguet ;
  • 1998 : grande médaille de vermeil de la ville de Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit
  • Ambille, Éd. Fréquents, Paris
  • Guy Vignoht, Paul Ambille
  • Alain Valtat, Catalogue raisonné du peintre Geoffroy Dauvergne, Sceaux, 1996

Liens externes[modifier | modifier le code]