Thorigné-Fouillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Thorigné-Fouillard
Église de Thorigné-Fouillard
Église de Thorigné-Fouillard
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Rennes
Canton Liffré
Intercommunalité Rennes Métropole
Maire
Mandat
Pascale Jubault-Chaussé
2017-2020
Code postal 35235
Code commune 35334
Démographie
Gentilé Thoréfoléen, Thoréfoléenne
Population
municipale
8 012 hab. (2014)
Densité 590 hab./km2
Population
aire urbaine
395 710 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 09′ 37″ nord, 1° 34′ 43″ ouest
Altitude Min. 27 m – Max. 89 m
Superficie 13,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Thorigné-Fouillard

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Thorigné-Fouillard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thorigné-Fouillard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thorigné-Fouillard
Liens
Site web www.ville-thorigne-fouillard.fr

Thorigné-Fouillard est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne.

Peuplée de 8 012 habitants en 2014, elle fait partie des 43 communes de Rennes Métropole.

Ses habitants et habitantes sont appelés Thoréfoléens et Thoréfoléennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Thorigné-Fouillard est située au nord-est de Rennes. Elle fait partie de Rennes Métropole.

C'est à l'origine un bourg qui s'est construit sur l'axe Rennes - Fougères, le dernier avant Rennes. Depuis l'ouverture de l’autoroute A84, entre Caen et Rennes, qui contourne désormais le centre de Thorigné, l'ancienne route de Fougères traversant le bourg n'est plus qu'une simple rue (rue Nationale) menant vers Rennes. Néanmoins on l'appelle encore souvent route de Fougères.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La commune de Thorigné a une forme assez particulière, la partie la plus urbanisée se situant tout au nord, juste en limite de la forêt de Rennes (commune de Liffré). On trouve également d'autres zones construites notamment dans l'intra-rocade, à proximité de la porte de Tizé.

Aujourd'hui Thorigné est une petite ville en expansion, de par sa proximité avec Rennes, et sa population grandissante justifie cette croissance[pas clair].

Transports[modifier | modifier le code]

Desservie par les bus du réseau STAR de Rennes Métropole via les lignes 50, 150ex et 221.

La zone du Pâtis du Moulinet et Le domaine de Tizé sont desservis par la ligne 64.

Accès autoroute A84 Rennes - Caen.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Thorigné-Fouillard
Liffré
Betton Thorigné-Fouillard Acigné
Cesson-Sévigné

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes ecclesia de Tauriniaco en 1158, Thorigniacum en 1170, parochia de Torigneio en 1266 et en 1447.

Thorigné, vient peut-être de l'anthroponyme Taurignus. Thorigné serait un prieur bénédictin Geffroy de Thorigné, « Gaufridus de Tauriniaco » (en 1086).

Fouillard, ancien hameau de la commune de Liffré. Toponyme indiquant un « endroit feuillu », semble désigner des habitants vivant du travail du bois.

La commune se nomme Toreinyaé-Folhard en gallo et Torigneg-Fouilharzh en breton.

Thorigné-Fouillard est née du rattachement en 1982 du hameau de Fouillard à la petite commune de Thorigné-sur-Vilaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

On évoque le village dans les écrits à partir du XIVe siècle. On trouve le nom Thorigné sur la carte de Cassini[1].

À l'origine, Thorigné et Fouillard étaient deux villages distincts. Plusieurs tentatives de rattachement (1866, 1867, 1902, 1928) se sont soldées par un échec. En 1975, 337 habitants de Fouillard (sur 480 électeurs) demandent à monsieur le préfet le rattachement de leur « hameau » à Thorigné-sur-Vilaine. Cette procédure se solde par un refus en 1979.

La municipalité de Thorigné-sur-Vilaine a relancé un nouveau dossier en mars 1980 et, le 4 décembre 1981, un décret de rattachement de Fouillard (partie de la commune de Liffré) à la commune de Thorigné-sur-Vilaine est signé.

En 1982, la nouvelle commune prend le nom de Thorigné-Fouillard.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie de nuit.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
décembre 1919[2]  ?? René Jean Mailleux    
1977 1982 André Meneu   Instituteur et directeur d'école
1982 1989 Claude Raulet    
mars 1989 mars 2001 Maurice Lelièvre PS  
mars 2001 janvier 2017 Jean-Jacques Bernard PS Fonctionnaire
janvier 2017 en cours Pascale Jubault-Chausé PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 8 012 habitants, en augmentation de 12,77 % par rapport à 2009 (Ille-et-Vilaine : 5,31 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
423 432 458 461 515 503 513 532 527
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
507 575 577 559 546 501 521 526 483
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
515 474 431 390 390 393 380 399 330
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
345 397 1 245 3 591 5 257 6 625 6 708 7 105 8 012
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006 [8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les jeunes Thoréfoléens sont scolarisés sur le territoire de la commune de la maternelle au primaire.

L'enseignement maternel et primaire est assuré par l'école publique Les Prés Verts et par l'école privée Sainte-Anne. Depuis novembre 2008, le groupe scolaire public est localisé sur deux sites : les Prés Verts (allée Jules-Ferry) et les Grands Prés Verts (secteur Lande de Brin).

Depuis la rentrée 2008, les élèves Thoréfoléens entrant au collège sont affectés au collège des Gayeulles à Rennes. Une partie importante des élèves choisissent de poursuivre leur scolarité dans le collège privé L'Assomption à Rennes et dans une moindre mesure au collège privé Saint-Michel de Liffré.

Le STAR assure une liaison régulière vers les différents campus universitaires rennais, la ligne 150ex dessert le campus de Beaulieu (université de Rennes 1).

Santé[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Il n’y a aucun monument historique à Thorigné-Fouillard.

L'église Saint-Melaine de nuit.

De nombreux bâtiments de la commune ont fait l’objet d’un inventaire[9] qui comprend notamment :

  • l’église Saint-Melaine, qui date de 1900 et est due à Arthur Regnault[10],[11] ;
  • le manoir de Tizé, au bord de la Vilaine, qui remonte au XVe siècle[12] ;
  • le manoir au Tertre[13] ;
  • une demeure au Gaudrier[14] et sa ferme au Petit Gaudrier[15] ;
  • une ferme au Plessis[16] ;
  • etc.


Ville fleurie : deux fleurs.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte Cassini en ligne.
  2. Les élections des maires : arrondissement de Rennes, L'Ouest-Éclair du 11 décembre 1919, no 7269 (lire en ligne).
  3. [1]
  4. Comité de jumelage
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. Notice no IA35011025, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  10. « Notice no IA35010833 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Notice no IA35010833, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  12. Notice no IA35011009, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  13. Notice no IA35011011, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  14. Notice no IA35011050, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  15. Notice no IA35011049, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  16. Notice no IA35011013, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]