Émile Sabouraud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Émile Sabouraud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Père
Fratrie

Émile Sabouraud est un peintre français né à Paris 9e le et mort à Lagny-sur-Marne le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de médecin, Émile Sabouraud est le frère aîné de la pianiste Cécile de Brunhoff, épouse de Jean de Brunhoff, le créateur de Babar[2].

Élève d'Othon Friesz à l'Académie de la Grande Chaumière vers 1918-1920 et membre du groupe du Pré-Saint-Gervais, Sabouraud expose au Salon des indépendants, au Salon d'automne et au Salon des Tuileries[3]. À Alger, il est pensionnaire de la villa Abd-el-Tif en 1935 et 1936. Après son retour en France, il rejoint les Peintres de la réalité poétique. Il est professeur à l'Académie Julian à Paris en 1946 et à l'École nationale supérieure des arts décoratifs de 1954 à 1970[4].

Il est l'auteur un ouvrage théorique, La figuration (1979)[5].

Expositions[modifier | modifier le code]

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Algérie
France

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Relevé généalogique (fichier des décès de l'Insee) sur Geneanet
  2. « Cécile de Brunhoff est morte », Le Nouvel Observateur, .
  3. David Karel, Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord : peintres, sculpteurs, dessinateurs, graveurs, photographes, et orfèvres, Presses de l'Université Laval, , 962 p. (ISBN 978-2-7637-7235-6, lire en ligne), p. 720.
  4. Catalogue Bnf.
  5. (en) swanngallery.co.uk.
  6. Joconde
  7. Joconde.
  8. Joconde.
  9. Joconde.

Liens externes[modifier | modifier le code]