Lydia Harambourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lydia Harambourg
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
Nationalité
Activité

Lydia Harambourg est historienne de l'art, critique d'art, écrivain et commissaire d'exposition française née le [1].

Parcours[modifier | modifier le code]

Lydia Harambourg écrit essentiellement sur la peinture des XIXe et XXe siècles, particulièrement de la seconde École de Paris. De 1998 à 2018, elle a tenu la chronique hebdomadaire des expositions dans La Gazette de l'Hôtel Drouot.

Elle est membre correspondante de l'Académie des beaux-arts de l'Institut de France dans la section Peinture, élue en 2006. Déléguée de La Lettre de l'Académie et collabore à Canal Académie.

De 2002 à 2004, elle est présidente du Salon de Mai.

L’académie de beaux-arts lui décerne le prix Thorlet en 2003.

En 2007, elle créé la Biennale de sculptures à la Propriété Caillebottte à Yerres. En 2009, elle est commissaire de la deuxième édition.

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'École de Paris 1945-1965 : dictionnaire des peintres, Neuchâtel, Éd. Ides et Calendes, (1re éd. 1993 (ISBN 2-8258-0048-1)), 536 p. (ISBN 978-2-8258-0241-0, présentation en ligne). 2e éd., Neuchâtel, Ides et Calendes, 2010 ; mise à jour de Clotilde Scordia
    L'ouvrage constitue pour cette période la référence essentielle (850 artistes cités, 447 notices avec illustrations).
  • Dictionnaire des peintres paysagistes français du XIXe siècle, Neuchâtel, Éd. Ides et Calendes, , 360 p. (ISBN 978-2-8258-0014-0 et 2-8258-0014-7, présentation en ligne)


Auteur de nombreuses monographies parues chez Ides et Calendes : Olivier Debré, 1997; Jean Couty, 1998; Georges Mathieu, 2002, réédité en 2014; Louis Latapie, 2003; Geneviève Asse, 2015.

Parmi ses publications on lui doit notamment des études sur les œuvres :

Elle a également écrit de nombreuses préfaces, notamment pour la sculptrice Irène Zack.

Commissariat d'expositions[modifier | modifier le code]

En 1996, avec Henry Galy-Carles, elle est co-commissaire de l'exposition "50ème anniversaire de l'UNESCO. École de Paris" à l'Unesco, Paris.

En 2018, au musée Jean-Couty à Lyon, elle organise l'exposition "Parcours croisés. Bernard Buffet-Jean Couty"; en 2018, au Musée-Hospice Saint-Roch à Issoudun, Jean Pons; en 2020, "Maria Papa. Une Sculptrice au coeur de la Nouvelle École de Paris", Musée-Hospice Saint-Roch à Issoudun.

Depuis 2016, elle est co-commissaire avec Jacques Fabry de la Biennale de Sculpture de Fareins (Ain).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]