Émile Courtin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Courtin.
Émile Courtin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation

Émile Courtin né le à Soizé[1] et mort le , est un peintre français[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Émile Courtin est l'élève de Jean Dupas à l'École des beaux-arts de Paris[3]. Il est lauréat de la 23e promotion artistique de la Casa de Velázquez à Madrid[4].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Évolution stylistique[modifier | modifier le code]

Émile Courtin trouve ses thèmes dans la nature. Les couleurs sont franches, passant progressivement des tons sombres, bleu et vert, de la première période à des couleurs plus claires, jaune et rouge[5].

Peintures[modifier | modifier le code]

  • Hareng, cruche, oursins, 1965, huile sur toile, 81 × 65 cm[6].
  • Maisons sur le port à Guilvinec, 1971, huile sur toile, 73 × 60 cm[7].
  • Bretagne barque et ciel, 1975, huile sur toile, 92 × 73 cm[8].
  • Soize le soir, en premier plan trois peupliers, 1982, huile sur toile, 81 × 54 cm[9].
  • Nature morte aux deux chaises, huile sur toile, 1985, 100 × 81 cm[10].
  • Moulin sous l'orage, huile sur toile, 1990, 100 × 65 cm[11].
  • Petit Bouquet et assiette verte, huile sur toile, 1991, 65 × 54 cm[12].
  • Bouquet de coquelicots au volet, huile sur toile, 81 × 40 × 3 cm[13].
  • Bouquet de fleurs sur un entablement[14].
  • La Cagette de fruits[14].
  • Nature morte au bouquet de fleurs[14].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1959 : galerie Cardo-Matignon.
  • 1999 : musée de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir).
  • Hôtel-restaurant Le Plat d’Étain, Brou[13].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Selon un critique, en 1977 :

« C'est fort beau et tout plein de lumière[15] »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Lécuyer-Champagne, Emile Courtin, peintre du Perche, Nogent-le-Rotrou, Musée du Château Saint Jean, (ISBN 978-2-9514-2360-2, OCLC 468410891).
  • Alain Valtat, Catalogue Raisonné du Peintre Geoffroy Dauvergne, Sceaux, Lévaña (auto-édition), , 483 p. (OCLC 463998037, notice BnF no FRBNF35857851).

Liens externes[modifier | modifier le code]