Paul Guiramand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Guiramand
Naissance
Décès
(à 81 ans)
Nationalité
Activité
Formation
Maîtres
Distinction
Premier prix de Rome

Paul Guiramand, né le à Saint-Quentin (Aisne), et mort le , est un peintre et graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peintre figuratif, parfois proche de l'abstraction, Paul Guiramand fait partie des jeunes peintres de la Nouvelle École de Paris. Il est inscrit à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris[1] à l'atelier de Jean Dupas. Il y fera la connaissance de ses futurs condisciples, parmi lesquels on trouve Jean-Pierre Alaux, Joseph Archepel, Roland Guillaumel, Louis Vuillermoz, Geoffroy Dauvergne, Jacques Berland, Émile Courtin, Mickaël Compagnion, Paul Ambille, Jean Joyet et son épouse Marcelle Deloron. En 1952, il obtient le premier prix de Rome[2], et réside à Rome à la villa Médicis de 1953 à 1956[3]. À son retour de Rome, il exposera dans le monde entier.

S'intéressant à toutes les techniques, il va, en 1953, s'initier à la gravure et à la lithographie dans l'atelier de Maurice Mourlot. En 1960, il illustre les œuvres de Guillaume Apollinaire et d'Ernest Hemingway, puis va s'orienter vers la mosaïque.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

  • La Tronche, Faculté de Médecine de Grenoble, domaine de la Merci : mosaïques, 1969

Illustrations[modifier | modifier le code]

Estampes[modifier | modifier le code]

  • Le Couple, 1965
  • Les Chevaux blancs, 1970
  • Denise et Sidonie, 1971
  • Les Avocats, 1973
  • Femme au bouquet, 1980
  • Voyage à Rome, 1982
  • Voyage à Venise, 1982
  • Le Galop, 1986
  • Petit Galop, 1986
  • Manège no 1, 1992, lithographie
  • Femme à la table rouge
  • Chevaux jaunes
  • Adam et Ève
  • Au cirque
  • Trapèze

Expositions et Salons[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Cabanne, Catalogue raisonné de Paul Guiramand, Séguier-Archimbaud/Birr
  • Pierre Cabanne, Guiramand, éditions Ides et Calendes, Neuchâtel 1973
  • (en) Pierre Cabanne, Paul Guiramand, Paris, Cercle d'art,‎ (ISBN 270220578X)
  • Dictionnaire Bénézit

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sous le no 8527, entre ceux de Jean Brand'honneur et Maurice Boitel, qui l'invitera chaque année pendant quarante ans à exposer dans son groupe au Salon Comparaisons.
  2. « Paul Guiramand », sur www.grenoble-univ.fr
  3. Résidents de la villa Médicis.