Jeune création

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’art image illustrant la peinture
image illustrant la sculpture image illustrant la photographie
Cet article est une ébauche concernant l’art, la peinture, la sculpture et la photographie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Jeune création
Image illustrative de l'article Jeune création
Type Art
Pays Drapeau de la France France
Localisation Paris
Date de la première édition 1950

Jeune création est une association d’artistes qui, depuis 1950, organise chaque année à Paris une exposition d'art dédiée en particulier aux jeunes artistes. Active depuis 1949, déclarée officiellement en février 1954 sous le nom de « Jeune Peinture », elle change de nom en 2000[1]. Sa manifestation annuelle porte le nom de « Salon des jeunes peintres » de 1950 à 1952, pour prendre celui de « Salon de la Jeune Peinture » de 1953 à 2000, puis de « Jeune création » depuis cette dernière date.

En 2006, la galerie Jeune Création a ouvert au 24 rue Berthe, dans le 18e arrondissement de Paris. De 2009 à 2014, l'exposition Jeune Création s'est déroulée au Cent quatre[2]. Jeune Création développe également une politique de partenariat à l’échelle nationale et internationale dans des projets « Hors les Murs » et des résidences des artistes lauréats, qui encouragent les réseaux et les échanges artistiques.

Historique[modifier | modifier le code]

L'expression « Jeune Peinture » est lancée par la galerie Drouant-David qui fonde le prix de la Jeune Peinture le .

Paul Rebeyrolle est à l'origine de ce Salon en 1949 avec Denys Chevalier, Pierre Descargues, ces deux derniers ayant déjà fondé le Salon de la jeune sculpture en novembre 1948, Philippe Cara Costea et Gaëtan de Rosnay. De 1950 à 1960, ils seront près d'un millier de jeunes peintres à y exposer[3]. Raymond Cogniat sélectionne quelques peintres de la Jeune Peinture pour la Biennale de Venise : Paul Aïzpiri, Bernard Buffet, André Minaux, Rebeyrolle.

Au milieu des années 50, les nouvelles tendances du retour à la figuration, proné par le salon de la Jeune Peinture, bénéficient d'une plus grande présentation sur la scène artistique internationale. En juillet 1955, Jean Albert Cartier organise une exposition sur la « Jeune Peinture » en Allemagne et, en mai 1957, la Biennale des Jeunes Peintres et Jeunes Sculpteurs au Musée des arts décoratifs. En 1956, la galerie Marlborough Fine Art (en) présente une sélection de 18 peintres de « La Jeune Peinture » à Londres. En 1959, Jean-Claude Bellier expose « La Jeune Peinture Française » au New York Coliseum de New York.

En janvier 1965, avec la présentation d'un "hommage au vert", où tous les membres du jury peignent une toile verte de 2 m x 2 m par dérision envers la peinture paysagiste traditionnelle, les membres de la Figuration narrative, Henri Cueco, Émile Aillaud, Bernard Rancillac, Eduardo Arroyo, Antonio Recalcati, Gérard Tisserand, dont certains participaient au salon depuis plusieurs années avec un objectif militant de transformation sociale, deviennent prééminents et consacrent l'ouverture de cette manifestation aux nouvelles tendances[4].

Le , quatre artistes, Daniel Buren, Olivier Mosset, Michel Parmentier et Niele Toroni, décident d'attirer l'attention sur eux en créant un groupe - BMPT - pour mettre en œuvre 3 manifestations pendant le XVIIIe Salon de la Jeune Peinture. En 1968, le salon présente une "Salle Rouge pour le Vietnam".

Salons[modifier | modifier le code]

Appel à candidatures[modifier | modifier le code]

Tous les ans un appel à candidatures sur dossier, ouvert à tout jeune artiste plasticien, est lancé avant le printemps auprès des principales écoles d'art de France, telles que l'École nationale supérieure des beaux-arts, la Villa Arson à Nice[5], etc., relayé par le Centre national des arts plastiques[6].

Éditions du salon[modifier | modifier le code]

Galerie Jeune Création[modifier | modifier le code]

En mars 2006, l'association Jeune Création a ouvert un espace d’exposition, la galerie Jeune Création, au 24 rue Berthe dans le 18e arrondissement de Paris, qui organise une dizaine d'expositions par an[10].

Puis en septembre 2015, l'association a rejoint la friche association de l’Hôpital Saint-Vincent-de-Paul au 82 avenue Denfert-Rochereau dans le 14e arrondissement de Paris[11],[12].

Prix, récompenses[modifier | modifier le code]

Deux prix officiels sont décernés par le jury, rétabli dans les années 80 après avoir été supprimé en 1967 et composé de professionnels (représentants d'institutions, curateurs, artistes, galeristes, collectionneurs, journalistes, etc.). Ils ont succédé après 1999 au Prix de la Jeune Peinture qui avait été rétabli par le salon en 1989.

Prix de la Jeune Peinture[modifier | modifier le code]

Prix créé par la Galerie Drouant-David le

Prix Jeune Peinture recréé par le Salon :

Prix Jeune Création-SYMEV[modifier | modifier le code]

Prix Boesner[modifier | modifier le code]

  • 2009 -
  • 2010 - Julie Chaumette
  • 2011 - Christophe Sarlin
  • 2012 - Jean-Baptiste Caron
  • 2013 - Elizaveta Konovalova
  • 2014 - Pieter van der Schaaf

Prix indépendants[modifier | modifier le code]

Des prix indépendants, dont le nombre s'est accru depuis 2010 pour désormais atteindre une dizaine chaque année, permettent également aux artistes lauréats de bénéficier d'une exposition personnelle ou de groupe, éventuellement assortie d'une édition, ou d'une résidence en France ou à l'étranger (Japon, Allemagne, Belgique, Brésil)[14].

Sélection[modifier | modifier le code]

Présidents, vice-présidents[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité collectivité de la BnF.
  2. Quatre jours d’immersion dans la Jeune Création, Les Inrockuptibles
  3. La jeune peinture, Dates clés, site jeune-peinture.com
  4. Site centrepompidou.fr : "La Figuration narrative" [1] (consulté le 23 octobre 2013).
  5. Appel à candidatures de la Villa Arson pour le 67e salon Jeune Création, site villa-arson.org.
  6. Appel à candidatures du CNAP pour le 67e salon Jeune Création, site du CNAP.
  7. Site grandpalais.fr : exposition "Figuration narrative", en savoir plus, les principales expositions collectives [2] (consulté le 23 octobre 2013).
  8. Jeune Création, 66e édition, site jeune création.org
  9. Jeune Création - 66e édition, site slash-Paris.com
  10. Galerie Jeune Création, expositions passées, site jeunecreation.org
  11. La Galerie, site jeunecreation.org
  12. Les Grands Voisins, Le projet, site lesgrandsvoisins.org
  13. Jeune Création, 66e édition, jury & prix officiels, site jeunecreation.org
  14. Jeune Création, 66e édition, prix indépendants, site jeunecréation.org

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]