Oskar Pfister

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Oskar Pfister
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
ZurichVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Religion
Membre de
Distinction
Archives conservées par
Bibliothèque centrale de Zurich (Ms Z V 104 - 115; Nachl. O. Pfister 1 - 13)Voir et modifier les données sur Wikidata

Oskar Pfister, né le à Zurich et mort le dans la même ville, est un pasteur et un pédagogue suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Oskar Pfister fait ses études de théologie et de philosophie à l'université de Bâle, de Zurich et de Berlin. Il obtient un doctorat de philosophie en 1897 à l'université de Zurich, en présentant une thèse consacrée au théologien zurichois, Alois Emanuel Biedermann (en). Il est pasteur à Wald, puis à Zurich jusqu'en 1939[1].

Il est psychanalyste en même temps que pasteur, et auteur de publications sur la psychologie de la religion (Das Christentum und die Angst, 1944) et sur la méthode psychanalytique (1913). Il a de nombreux patients connus comme Henri F. Ellenberger ou Emil Oberholzer, avec lequel il fonde, avec d'autres, la Société suisse de psychanalyse[2]. Il est proche de Hermann Rorschach, Hans Zulliger et Jean Piaget.

Oskar Pfister entretient une correspondance avec Freud pendant trente ans, de 1909 à 1939, date du décès de Freud[3],[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Die willensfreiheit, 1904
  • Die psychoanalytische Methode, 1913
  • Das Christentum und die Angst, 1944
  • Sigmund Freud, Correspondance avec le pasteur Pfister, 1909-1939, Gallimard, coll. « Tel », , 224 p. (ISBN 2070722937)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix Oskar Pfister[modifier | modifier le code]

Le prix Oskar Pfister récompense les contributions prônant le dialogue entre religion, psychiatrie et spiritualité[5],[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Baron, Oskar Pfister : pasteur à Zurich, 1873-1956 : psychanalyse et protestantisme, In Press, (ISBN 2951228643)
  • Mireille Cifali, Freud pédagogue ? Psychanalyse et éducation (précédé par Jouer avec le feu de Michel de Certeau). Paris: InterEditions, 1982.
  • David D. Lee, « Pfister, Oskar », p. 1215-1216, in Alain de Mijolla (dir.), Dictionnaire international de la psychanalyse 2. M/Z. Calmann-Lévy, 2002, (ISBN 2-7021-2530-1). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Danielle Milhaud-Cappe, Freud et le mouvement de pédagogie psychanalytique, 1908-1937 : August Aichhorn, Hans Zulliger, Oskar Pfister, Paris, Vrin, 2007, 298 p., préface de Bertrand Saint-Sernin (ISBN 2-7116-1900-1)[7],[8].
  • (de) Eckart Nase, Oskar Pfisters analytische Seelsorge, De Gruyter, 1993, 640 p. (ISBN 3110132354)
  • Isabelle Noth, « Un monde nouveau. L’importance de Oskar Pfister pour la psychanalyse en Suisse », Le Coq-Héron, vol. 218, no 3,‎ , p. 81-85 (lire en ligne, consulté le 14 juillet 2018).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Christoph Morgenthaler, Oskar Pfister, Dictionnaire historique de la Suisse, 2010 [lire en ligne].
  2. « Sigmund Freud – Oskar Pfister Briefwechsel 1909-1939 » Société psychanalytique de Paris », sur www.spp.asso.fr (consulté le 23 avril 2018)
  3. Isabelle Noth, « Un monde nouveau. L'importance de Oskar Pfister pour la psychanalyse en Suisse », Le Coq-héron, no 218,‎ , p. 81–85 (ISSN 0335-7899, DOI 10.3917/cohe.218.0081, lire en ligne, consulté le 23 avril 2018)
  4. « Association psychanalytique de France », sur associationpsychanalytiquedefrance.org (consulté le 23 avril 2018)
  5. « APA Awards », sur www.psychiatry.org (consulté le 23 avril 2018)
  6. (en-US) « Oskar Pfister Award », Spirituality, Religion and Psychiatry Caucus,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2018)
  7. « Danielle Milhaud-Cappe : éduquer les consciences plutôt que punir », sur Le Monde.fr (consulté le 23 avril 2018).
  8. Filloux, Jean-Claude, « Milhaud-Cappe Danielle. Freud et le mouvement de pédagogie psychanalytique, 1908-1937 : A. Aichhorn, H. Zulliger, O. Pfister. préface de Bertrand Saint-Sernin. Paris : J. Vrin, 2007. – 298 p. (Philosophie de l’éducation). », Revue française de pédagogie, no 160,‎ (ISSN 0556-7807, lire en ligne, consulté le 23 avril 2018)