Psychologie de la religion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La psychologie de la religion consiste en l'application de méthodes psychologiques et de cadres interprétatifs à des religions traditionnelles, aussi bien pour des individus religieux que des non-religieux. La science tente de décrire les détails, origines, et usages des croyances et comportements religieux. De nombreuses zones de la religion restent inexplorées par la psychologie[réf. nécessaire]. Contrairement à la neurothéologie, la psychologie étudie seulement les états psychologiques plutôt que neuronaux.

La psychologie de la religion contemporaine inclut plusieurs sous-domaines de recherche: (a) psychologie de la personnalité, psychologie sociale et psychologie interculturelle de la religion, (b) psychologie clinique, de la santé et psychopathologie de la religion, (c) psychologie du développement et de l'éducation religieux et (d) psychologie évolutionniste et sciences cognitives de la religion. Sous le terme "religion" sont inclus différents aspects de la religion (croyances, rites, normes, groupes) et formes de religiosité (p.ex., religiosité commune, fondamentalisme, mysticisme, spiritualité moderne) et de la non-croyance (athéisme, agnosticisme).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Brandt, P-Y., & Day, J. M. (dir.). (2013). Psychologie du développement religieux: Questions classiques et perspectives contemporaines. Geneve: Labor et Fides.
  • Gumpper, S., & Rausky, F. (dir). (2013). Dictionnaire de psychologie et psychopathologie des religions. Paris: Bayard.
  • Roussiau, N. (dir.). (2008). Psychologie sociale de la religion. Rennes: Presses universitaires de Rennes.
  • Saroglou, V. (dir). (2015). Psychologie de la religion: De la théorie au laboratoire. Bruxelles: De Boeck Université.
  • L'Essentiel Cerveau & Psycho: Croyances: Tous concernés?, n° 20, novembre 2014 - janvier 2015.