Liste d'attaques terroristes islamistes en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Une proposition de fusion est en cours entre Liste des attentats islamistes meurtriers en France et Liste d'attaques terroristes islamistes en France.

Les avis sur cette proposition sont rassemblés dans une section de Wikipédia:Pages à fusionner. Les modifications majeures apportées, entre temps, aux articles doivent être commentées sur la même page.

Cette page recense les attaques islamistes perpétrés en France, manifestations du terrorisme islamiste en France. On distingue trois grandes vagues d'attentats : une première entre 1985 et 1986, une seconde entre 1994 et 1996, et une troisième depuis 2012 qui a causé 270 morts et dont la dernière attaque est l'attentat de la basilique Notre-Dame de Nice le 29 octobre 2020. Un certain nombre de ces attaques visent des représentants des forces armées françaises (militaires et policiers), ainsi que des membres de la communauté juive ou chrétienne. Les attaques contre des personnalités sont quant à elles une minorité.

La France est, selon une étude internationale publiée en [1], le pays le plus touché par les attentats islamistes commis en Europe et en Amérique du Nord depuis la proclamation du « califat » de l'État islamique, le [2].

1980-1989[modifier | modifier le code]

  • Le 18 juillet 1980, tentative d'attentat à Neuilly-sur-Seine contre Chapour Bakhtiar, ancien premier ministre iranien : 2 morts et 3 blessés.[3]
  • Le , attentat de la rue des Rosiers à Paris : 6 morts et 22 blessés.
  • Le 11 août 1982, attaque à la voiture piégée devant l'ambassade d'Irak à Paris revendiqué par le Mouvement de l'Action Islamique d'Irak : 5 blessés.[4]
  • Le 7 juillet 1984, assassinat du général Gholam Ali Oveissi à Paris, revendiqué par l'Organisation du Jihad islamique : 2 morts. [5]

Entre fin décembre 1985 et septembre 1986, 14 attaques à la bombe sont perpétrées à Paris et sur la ligne ferroviaire Paris-Lyon, au cours desquelles 13 personnes perdent la vie et plus de 300 autres sont blessées. Ces attentats sont organisés par le Comité de solidarité avec les prisonniers politiques arabes et du Proche-Orient mené par Fouad Ali Saleh, terroriste du Hezbollah. Voici la liste exhaustive des attaques, ainsi que leur bilan[6] :

  • 7 décembre 1985 : 43 personnes sont blessées aux galeries Lafayette et au Printemps Haussmann à Paris
  • 3 février 1986 : 8 personnes sont blessées dans la galerie marchande de l'Hôtel Claridge, rue des Champs-Élysées à Paris
  • 3 février 1986 : un engin explosif est découvert dans les toilettes du 3e étage de la Tour Eiffel à Paris mais n'explose pas
  • 4 février 1986 : 5 personnes sont blessées dans la librairie Gilbert Jeune à Paris
  • 5 février 1986 : 22 personnes sont blessées dans le magasin FNAC du Forum des Halles à Paris
  • 17 mars 1986 : 9 personnes sont blessées lors d'une attaque contre un train sur la ligne ferroviaire Paris-Lyon
  • 17 mars 1986 : un engin explosif est découvert sur le quai du RER à Gare de Lyon à Paris mais n'explose pas
  • 20 mars 1986 : un engin explosif est découvert à la station de RER de Châtelet à Paris mais n'explose pas
  • 20 mars 1986 : 2 personnes sont tuées et 29 autres blessées dans la librairie Gilbert Jeune à Paris
  • 8 septembre 1986 : 1 personne est tuée et 21 autres blessées dans le bureau de poste de l'hôtel de Ville de Paris
  • 12 septembre 1986 : 54 personnes sont blessées à la Cafétéria Casino du centre commercial de la Défense
  • 14 septembre 1986 : 3 personnes sont tuées et 1 autre blessée au Pub Renault à Paris
  • 15 septembre 1986 : 1 personne est tuée et 56 autres blessées au service des permis de conduire de la préfecture de police de Paris
  • 17 septembre 1986 : 7 personnes sont tuées et 55 autres blessées lors de l'Attentat de la rue de Rennes à Paris

1990-1999[modifier | modifier le code]

  • Le 6 août 1991, assassinat de Chapour Bakhtiar et de son secrétaire à Suresnes.

Entre décembre 1994 et décembre 1996, le Groupe islamique armé va perpétrer 11 attaques sur le sol français, au cours desquelles 12 personnes perdent la vie et plus de 300 autres sont blessées.

  • 24- : Abdul Abdallah Yahia, Mustafa Chekienne, Makhlouf Benguetaff et Salim Layadila organisent la prise d'otages du vol 8969 Air France qui se solde par un assaut du GIGN au cours duquel 16 otages sont blessés

La France est particulièrement frappée par une série d'attentats en 1995, organisée par une cellule constituée de Ali Touchent, cerveau présumé du groupe, de l'artificier Boualem Bensaïd, des poseurs de bombe Khaled Kelkal et Smaïn Aït Ali Belkacem et financée par Rachid Ramda.

  • 11 juillet 1995 : Abdelbaki Sahraoui et son secrétaire sont abattus dans la mosquée de la rue Myrha
  • 25 juillet 1995 : 8 personnes sont tuées et 117 autres blessées lors de l'attaque à la bombe de la gare de Saint-Michel de RER
  • 17 août 1995 : 16 personnes sont blessées lors de l'explosion d'une bombe près de la place Charles de Gaulle à Paris
  • 26 août 1995 : un engin explosif destiné à faire dérailler un TGV est découvert à Cailloux-sur-Fontaines
  • 3 septembre 1995 : 4 personnes sont blessées lors de l'explosion d'une bombe sur le marché du boulevard Richard Lenoir à Paris
  • 4 septembre 1995 : un engin explosif est découvert dans des toilettes publiques de la place Charles-Vallin à Paris
  • 7 septembre 1995 : 14 personnes sont blessées lors de l'explosion d'une bombe à proximité d'une école juive de Villeurbanne
  • 6 octobre 1995 : 12 personnes sont blessées lors de l'explosion d'une bombe près de la station de métro Maison-Blanche à Paris
  • 17 octobre 1995 : une trentaine de personnes est blessée lors de l'explosion d'une bombe dans une rame du RER C à Paris

La France est frappée une dernière fois en 1996.

2000-2009[modifier | modifier le code]

2010-2019[modifier | modifier le code]

2012[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

2014[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

  • Du au , attentats en France. Une série d'attaques terroristes islamistes qui se déroule entre les et en France, visant le comité de rédaction du journal Charlie Hebdo, des policiers et des Français de confession juive fréquentant une supérette cacher. Dix-sept personnes sont assassinées et vingt sont blessées ; les trois terroristes sont abattus par les forces de l'ordre le .
  • Le , trois militaires en faction devant un centre communautaire juif à Nice sont agressés au couteau par Moussa Coulibaly[12], demeurant à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Il exprime en garde à vue sa haine de la France, de la police, des militaires et des Juifs.
  • Le , affaire Sid Ahmed Ghlam. Une femme de 32 ans (Aurélie Châtelain) est assassinée par un étudiant algérien de 24 ans qui prévoyait un attentat dans une église de Villejuif, le projet de ce dernier ayant été déjoué peu de temps après[13].
  • Le , attentat de Saint-Quentin-Fallavier en Isère, 1 mort décapité (Hervé Cornara, 55 ans) et 2 blessés[14]. Brandissant un drapeau islamiste, un homme conduit son véhicule contre des bonbonnes de gaz stockées dans la cour de la filiale française du groupe américain Air Products.
  • Le , attentat du train Thalys sur la ligne reliant Amsterdam à Paris, mené par un ressortissant marocain Ayoub El Khazzani, proche de l'islamisme radical et déjoué par plusieurs passagers, on compte 3 blessés[15].
  • Le , une série de sept attaques, à Paris et en Seine-Saint-Denis, perpétrée par au moins dix terroristes avec au moins une vingtaine de complices, provoque la mort de 131 personnes et fait 413 blessés, dont 99 dans un état très grave. Les tueries sont revendiquées par l’État islamique.

2016[modifier | modifier le code]

  • Le , un islamiste marocain portant une fausse ceinture explosif attaque des policiers à l'aide d'un couperet à viande, il est abattu, il s’agi d’un ressortissant marocain né en 1995 à Casablanca, mis en cause pour vol en 2013[16].
  • Le , un adolescent turc âgé de 15 ans agresse à la machette un enseignant juif. L’auteur dit avoir agi « au nom d’Allah » et de l’organisation État islamique. Un blessé[17].
  • Le , double meurtre à Magnanville. Un commandant de police et sa compagne, fonctionnaire du ministère de l’intérieur (Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider), sont assassinés devant leur domicile à Magnanville par Larossi Abballa. L'attentat est revendiqué par l'organisation État islamique[18].
  • Le à Nice, le jour de la fête nationale, un Tunisien, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, fonce dans la foule au volant d'un camion sur la promenade des Anglais, tuant 86 personnes et en blessant 458, avant d'être abattu par les forces de l'ordre[19]. L'État islamique revendique cet acte[20].
  • Le , lors d'une messe, deux islamistes munis d'armes blanches prennent en otage plusieurs personnes dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen. Le curé de la paroisse, le Père Hamel, est égorgé, et un paroissien est blessé. Les deux terroristes sont abattus par les forces de l'ordre, l'un d'eux,Adel Kermiche, était fiché S. Selon le Président de la République, « les deux terroristes se réclament de Daesh »[21],[22]. L'attentat est revendiqué via Amaq, l'agence de presse de l’État islamique[23].
  • Le 4 septembre 2016, Bilal Taghi, détenu franco-marocain, purgeant une peine de 5 ans de prison pour avoir tenté d'aller faire le jihad en Syrie, blesse grièvement 2 surveillants, aidé par plusieurs complices[24].

2017[modifier | modifier le code]

2018[modifier | modifier le code]

2019[modifier | modifier le code]

2020-[modifier | modifier le code]

2020[modifier | modifier le code]

  • Le , dans le parc des Hautes-Bruyères à Villejuif, un jeune homme de 22 ans, attaque à l'arme blanche des passants, en répétant "Allah Akbar", tuant un homme et blessant gravement 2 femmes. L'individu sera par la suite neutralisé par une patrouille de policiers. Le jeune homme récemment converti à l'islam[46] a perpétré cette attaque d’une « extrême violence » avec une « extrême détermination », selon les déclarations du Parquet national antiterroriste qui s'est saisit de l'affaire.
  • Le 5 janvier 2020, un individu connu de la DGSI et fiché S, armé d'un couteau et criant « Allah Akbar », est interpellé à Metz après avoir tenté d'agresser des policiers[47]. La section antiterroriste ne s'est pas saisie de l'enquête.
  • Le , à Romans-sur-Isère , un réfugié soudanais, Abdallah Ahmed-Osman, crie « Allah Akbar », tue au couteau deux passants et en blesse cinq autres, leur demandant s'ils sont de confession musulmane.
  • Le lundi 27 avril 2020, en fin d’après-midi à Colombes (Hauts-de-Seine), le conducteur d’une voiture a percuté volontairement deux motards de la police à vive allure, les blessant gravement. L'auteur a fait allégeance à l'État islamique.
  • Le vendredi 25 septembre 2020 , deux personnes sont grièvement blessées à l'arme blanche près des anciens locaux du journal Charlie Hebdo. Le Parquet national antiterroriste a ouvert une enquête pour “tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste, association de malfaiteurs terroriste criminelle”. Selon l’AFP citant des sources concordantes, l'assaillant de nationalité pakistanaise assurait “assumer son acte qu’il situe dans le contexte de la republication des caricatures (de Charlie Hebdo, ndlr) qu’il n’a pas supportée”.
  • Le , un enseignant est décapité devant un collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Son agresseur présumé (de nationalité russe) est abattu par la police dans la ville voisine d’Eragny (Val-d'Oise)[48].
  • Le 29 octobre, un Tunisien tue 3 personnes et en blesse plusieurs autres dans la Basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice avant d’être arrêté par la police[49].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lorenzo Vidino, Francesco Marone et Eva Entenmann, Fear Thy Neighbor : Radicalization and Jihadist Attacks in the West, ICCT, ISPI, The George Washington University, , 108 p. (lire en ligne), p. 16, 45
  2. Caroline Piquet, « En trois ans, 65 djihadistes ont perpétré 51 attaques en Europe et aux États-Unis », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 18 avril 2019).
  3. « L'attentat raté du 18 juillet 1980 », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 7 novembre 2020)
  4. Encyclopædia Universalis, « 9-31 août 1982 - France. Graves attentats à Paris et mesures antiterroristes - Événement », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 7 novembre 2020)
  5. (en-US) John Vinocur, « EXILED IRANIAN GENERAL IS KILLED WITH BROTHER BY GUNMEN IN PARIS (Published 1984) », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 7 novembre 2020)
  6. Didier Bigo, « Les attentats de 1986 en France : un cas de violence transnationale et ses implications (Partie 1) », Cultures & Conflits, no 04,‎ (ISSN 1157-996X, DOI 10.4000/conflits.129, lire en ligne, consulté le 5 juillet 2020)
  7. « Une bombe blesse dix personnes devant l'ambassade d'Indonésie à Paris », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 8 novembre 2020)
  8. « Militaire agressé à la Défense : un islamiste de 22 ans interpellé », RTL,‎ (lire en ligne).
  9. « Joué-lès-Tours : l’agresseur était-il vraiment un terroriste potentiel de l’EI ? », Les Échos.
  10. Jean-Marc Leclerc, « Attaque au commissariat de Joué-lès-Tours : la piste terroriste privilégiée », Le Figaro.
  11. « Joué-lès-Tours : le drapeau de l'Etat islamique sur le profil Facebook de l'agresseur », Libération
  12. Agence France Presse, « Nice, un terreau de radicalisation djihadiste », lesechos.fr, (consulté le 1er janvier 2017)
  13. « Attentat contre l’ambassade d’Italie au Caire », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  14. « Isère, Tunisie, Koweït : vendredi noir », sur Libération.fr, (consulté le 10 février 2019)
  15. « Thalys : El-Khazzani mis en examen et écroué pour une attaque « ciblée et préméditée » », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  16. « L’homme tué devant le commissariat de Barbès a été identifié », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne).
  17. « L’auteur de l’agression antisémite à Marseille dit avoir agi « au nom de l’État islamique » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne).
  18. #MAGNANVILLE L'Etat islamique revendique l'assassinat du policier et de sa compagne près de Paris, L'OBS, 14 juin 2016.
  19. Attentat de Nice : six mois après, trois personnes toujours hospitalisées, France 3, 12 janvier 2017.
  20. Attentat de Nice : huit mois d’enquête et toujours pas de trace de l’Etat islamique, Libération, 5 avril 2017.
  21. « Ce que l'on sait de la sanglante attaque d'une église près de Rouen », L'Express, (consulté le 26 juillet 2016)
  22. Clémence Apetogbor, « Attentat dans une église près de Rouen: Ce que l'on sait de l'attaque », 20 minutes, (consulté le 26 juillet 2016)
  23. « Daech revendique l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray », Le Figaro, (consulté le 26 juillet 2016)
  24. « Bilal Taghi, auteur du premier attentat djihadiste perpétré en prison, condamné à vingt-huit ans de réclusion », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 21 octobre 2020)
  25. Stéphane Joahny, « Enquête sur Abdallah El-Hamahmy, le suspect présumé du Louvre », lejdd.fr, (consulté le 5 février 2017)
  26. « Du Val-d'Oise à Orly, le parcours «violent, destructeur» et fatal de Ziyed B. », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mars 2017)
  27. Élise Vincent, « Attaque d’Orly : le profil inédit de Ziyed Ben Belgacem », lemonde.fr, (consulté le 26 mars 2017)
  28. « Ce que l’on sait de l’attaque survenue sur les Champs-Elysées à Paris », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 20 avril 2017)
  29. Fusillade aux Champs-Élysées : l'État islamique revendique l'attaque, Europe 1, 20 avril 2017.
  30. lefigaro.fr, « L'assaillant de Notre-Dame revendique « être un soldat du califat » », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2017)
  31. « Attentat raté des Champs-Elysées : un des gendarmes visés par Adam Djaziri témoigne », Leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juin 2017).
  32. L'Etat islamique revendique les attaques ratées de Paris et Bruxelles en juin, La Provence, 13 juillet 2017.
  33. « Levallois-Perret : plusieurs militaires blessés par une voiture, un homme interpellé », sur Le Huffington Post, (consulté le 10 février 2019)
  34. « Un militaire attaqué à Paris par un homme armé d'un couteau », 7s7,‎ (lire en ligne, consulté le 15 septembre 2017)
  35. « Attentat de Marseille : Tunisie, France, Italie... retour sur le parcours du terroriste », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 4 octobre 2017)
  36. « Un homme tue deux personnes à Marseille avant d'être abattu », sur lefigaro.fr, (consulté le 1er octobre 2017)
  37. « Prise d'otages dans le sud de la France: ce que l'on sait », RTBF Info,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mars 2018)
  38. « EN DIRECT - Attaque au couteau à Paris : deux blessés en "urgence absolue" selon Edouard Philippe », LCI,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mai 2018)
  39. « Attentat au couteau à Paris. Le profil de l'assaillant, Khamzat Azimov, se précise », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2018)
  40. « Explosion à Lyon : le suspect reconnaît avoir prêté allégeance à Daech », L'Express,‎ (www.lexpress.fr/actualite/societe/explosion-a-lyon-le-suspect-reconnait-avoir-prete-allegeance-a-daech_2081247.amp.html, consulté le 5 août 2019)
  41. « Attaque de la préfecture : l'assaillant converti à l'Islam depuis 2008 », sur Valeurs, (consulté le 5 octobre 2019)
  42. « Attaque à Paris : le parquet antiterroriste saisi », sur Le Progrès, (consulté le 4 octobre 2019).
  43. Jean-Michel Décugis, Eric Pelletier et Jérémie Pham-Lê, Tuerie de la préfecture de police : la piste terroriste confirmée, leparisien.fr, 26 février 2020
  44. « Tuerie de la préfecture de police : l'attaque serait bien terroriste », sur Valeurs actuelles, (consulté le 26 février 2020)
  45. « Attaque à la préfecture de police : la piste terroriste se confirme », sur LExpress.fr, (consulté le 26 février 2020)
  46. « Le parquet antiterroriste se saisit de l’enquête sur l’attaque au couteau à Villejuif », Le monde,‎ (lire en ligne, consulté le 5 janvier 2020)
  47. « A Metz, un homme blessé par la police après avoir brandi un couteau », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 9 janvier 2020)
  48. [1].
  49. « EN DIRECT - Attaque au couteau dans la basilique Notre-Dame de Nice, trois morts », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 29 octobre 2020)

Articles connexes[modifier | modifier le code]