Attentat d'Ansbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attentat d'Ansbach
image illustrative de l’article Attentat d'Ansbach
Le lieu de l'explosion en 2013.

Localisation Ansbach, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Cible Civils
Coordonnées 49° 18′ 00″ nord, 10° 34′ 59″ est
Date 24 juillet 2016
Type Attentat-suicide
Armes Bombe
Morts 1 (le terroriste)
Blessés 15
Auteurs Mohammad Daleel
Participants 1
Organisations Drapeau de l'État islamique État islamique
Mouvance terrorisme islamiste

Géolocalisation sur la carte : Bavière

(Voir situation sur carte : Bavière)
Attentat d'Ansbach

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Attentat d'Ansbach

L'attentat d'Ansbach a lieu le , lorsque'un kamikaze se fait exploser dans un restaurant à Ansbach en Allemagne[1]. Lui seul a été tué et au moins onze personnes ont été blessées[2], dont trois grièvement[3]. L'explosion a eu lieu près d'un festival de musique pop rassemblant plus de 2 500 personnes en plein air. Les autorités ont d'abord qualifié l'explosion comme provenant d'une fuite de gaz avant d'envisager la piste terroriste[4]. L'auteur, un réfugié syrien portant un sac à dos, aurait été vu à proximité du site de l'explosion après avoir été refoulé du festival de musique[5],[6].

Profil de l'auteur[modifier | modifier le code]

L'auteur de l'attentat-suicide, Mohammad Daleel, est un demandeur d'asile débouté de nationalité syrienne, âgé de 27 ans[7],[8]. Dans une vidéo retrouvée sur son portable ce dernier renouvelle son allégeance à l'État islamique[9].

Selon une biographie publiée par al-Nabaa, hebdomadaire officiel de l'État islamique, Mohammad Daleel est originaire d'Alep, il rejoint l'État islamique d'Irak à la fin des années 2000 et prend part à la guerre d'Irak. Il revient ensuite en Syrie et rallie le Front al-Nosra au début de la guerre civile syrienne. Il est blessé à la bataille d'Alep et part en Europe pour se faire soigner[10].

Il arrive en Allemagne en 2014. Sa demande d'asile est refusée un an plus tard. Il a des antécédents psychiatriques et avait fait deux tentatives de suicide[8].

Revendication[modifier | modifier le code]

L'attaque est revendiquée le lendemain par l'État islamique via Amaq qui déclare : « Des sources internes ont confirmé à l'agence Amaq que la personne ayant commis une opération-suicide à Ansbach en Allemagne était un soldat de l'État Islamique »[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]