Terrorisme en France en 2022

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cette page présente une chronologie des actes de terrorisme ou projets d'attentats en France durant l'année 2022 ainsi que des principaux événements en relation avec des attentats des années précédentes.

Attentats[modifier | modifier le code]

Date Lieu Nombre de morts Nombre de blessés Description
02/03/2022 Maison centrale d'Arles (Bouches-du-Rhône) 1 0 Le 02 mars 2022, alors qu'il était dans la salle de sport de la maison centrale d'Arles, Yvan Colonna l'assassin du préfet Claude Erignac, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, est violement agressé à mains nues par un codétenu. Il est hospitalisé dans un état grave à la suite d'une longue strangulation et d'un étouffement. Initialement annoncé comme décédé, puis en état de mort cérébrale, il est, selon l'un de ses avocats, en coma post-anoxique. Son agresseur, Franck Elong Abé, âgé de 36 ans purge une peine de 9 ans de prison pour "association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un acte de terrorisme". Il a été arrêté en Afghanistan où il était parti faire le jihad. Initialement détenu dans la base américaine de Bagram, puis remis à la France, son parcours pénitencier est jonché d'incidents violents (tentative d'évasion, incendies volontaires etc.). Le 6 mars une information judiciaire est ouverte pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteur terroriste", annonce le procureur de la République antiterroriste[1],[2]. Yvan Colonna meurt des suites de l'agression le 21 mars 2022 à l'hôpital de Marseille où il avait été transféré[3].
6 au 7 avril Canale-di-Verde (Haute-Corse) 0 0 Une résidence secondaire est incendiée à Canale-di-Verde, des tags “Per Yvan” (Pour Yvan Colonna) sont retrouvés[4].
7 avril Ghisonaccia (Haute-Corse) 0 0 Une villa appartenant à des continentaux est détruite par un attentat, à l'aide de bouteille de gaz et d'explosifs[5].

Tentatives et suspicions d'attentats déjouées[modifier | modifier le code]

Date Lieu Description
18 mai Région parisienne 11 personnes soupçonnées d'appartenir au groupuscule d'extrême droite Vengeance patriote sont arrêtées, sur demande d’un juge d’instruction dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le PNAT. Elles sont soupçonnées de préparer des actions violentes[6].
25 mai Drôme Un individu de 18 ans, soupçonné de préparer un acte terroriste à l'arme blanche, est arrêté et mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Il avait prêté allégeance à l'organisation terroriste Etat islamique[7].
31 mai Haute-Savoie Un individu de la mouvance d'ultragauche a été mis en examen "pour association de malfaiteurs terroriste criminelle" dans une enquête du PNAT. Des matières toxiques, pouvant entrer dans la composition d'explosifs ont été découvertes chez lui. Les enquêteurs soupçonnent l'homme de préparer un attentat au nom d'une "idéologie socialiste révolutionnaire"[8].
2 juin Haut-Rhin 4 personnes faisant partie de la sphère néonazie sont arrêtées dans une opération en collaboration avec le PNAT à Brinckheim, près de Mulhouse. Des dizaines d'armes lourdes, mitraillettes, fusils d'assauts, ainsi que de nombreuses munitions et de quoi fabriquer des engins explosifs sont retrouvés chez eux[9],[10].
4 juin Ardèche Un individu se revendiquant ouvertement néonazie sur les réseaux sociaux est arrêté par la DGSI le soupçonnant de préparer une action violente contre les communautés juives, noires, LGBT et les femmes[11].

Procès[modifier | modifier le code]

Mémoire et aide aux victimes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ce que l'on sait de l'agression d'Yvan Colonna par un codétenu à la prison d'Arles », sur Franceinfo, (consulté le )
  2. « DIRECT. Agression d'Yvan Colonna en prison : le parquet antiterroriste annonce l'ouverture d'une information judiciaire pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" », sur Franceinfo, (consulté le )
  3. « L'indépendantiste corse Yvan Colonna est mort, près de trois semaines après son agression en prison », sur Franceinfo, (consulté le )
  4. « Canale-di-Verde : une maison partiellement détruite par un incendie criminel », sur France 3 Corse ViaStella (consulté le )
  5. « Ghisonaccia : une résidence secondaire visée par un attentat », sur France 3 Corse ViaStella (consulté le )
  6. LIBERATION et AFP, « Extrême droite: onze interpellations autour du groupe survivaliste «Vengeance patriote» », sur Libération (consulté le )
  7. « Un jeune homme soupçonné de préparer un acte terroriste interpellé dans la Drôme et mis en examen », sur Franceinfo, (consulté le )
  8. « Haute-Savoie : un homme écroué dans le cadre d'une enquête antiterroriste », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le )
  9. « Opération contre l’ultradroite en Alsace : quatre suspects en garde à vue, des armes lourdes saisies », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. Par Le Parisien avec AFP Le 31 mai 2022 à 14h58 et Modifié Le 31 mai 2022 À 18h29, « Plusieurs perquisitions visant la «mouvance de l’ultradroite» en Alsace, des armes saisies », sur leparisien.fr, (consulté le )
  11. « "HeinrichHimmler88": un néonazi soupçonné d'un projet de tuerie de masse mis en examen en France », sur BFMTV (consulté le )
  12. Tom Rousset, « Projet d'attentat déjoué en 2016 : Réda Kriket condamné à 30 de réclusion en appel », sur francetvinfo.fr, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]