Calorifère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’énergie
Cet article est une ébauche concernant l’énergie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Principe du calorifère de cave
Calorifère à vapeur haute-pression

Calorifère est un terme quelque peu désuet, sauf au Québec, où il est encore utilisé couramment pour désigner une plinthe électrique ou un radiateur électrique[1],[2]. Il désigne des appareils de chauffage très variés aussi bien de grande que de petite tailles, ayant un caloporteur ou n'en ayant pas ; il a aussi été employé pour les émetteurs de chaleur (désignés maintenant par le mot : radiateur) : éléments externes des chaudières traversés par le caloporteur ou un courant électrique.

Dans le champ lexical technique spécialisé, ce terme est récupéré, lui donnant ainsi une seconde vie. Il est utilisé :

  • Pour éviter les redondances par synonymie.
  • Il est employé de plus en plus pour synthétiser la notion d'"appareil de chauffage" dans un sens très englobant, généraliste (appareils destinés, conçus pour émettre de la chaleur).

Le mot est apparu après le classique foyer de cheminée pour désigner les nouveaux foyers à feux "enfermés" améliorant les rendements et diminuant les pollutions. Ces foyers ont permis aussi de délocaliser la production de chaleur vers une pièce dédiée, où l'alimentation en air et les sous-produits de la combustion ne posent pas de problème[3]. C'est l'un des premiers systèmes de chauffage central. Le calorifère peut être à feu continu ou intermittent. Il fonctionne généralement au charbon de plus ou moins bonne qualité ; il est alors généralement installé dans la cave et distribue l'air chaud dans les pièces habitées.

Il peut chauffer de l'air (aérocalorifère), de la vapeur basse pression, de la vapeur haute pression, de l'eau etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Grand Dictionnaire Terminologique
  2. Dictionnaire Québécois Vocabulaire québécois
  3. Louis Figuier, Les merveilles de la science, ou Description populaire des inventions modernes, Furne, Jouvet et Cie., 1870. Consulter en ligne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]