Julian Fellowes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Julian Fellowes
Julian Fellowes May 2014 (cropped).jpg
Julian Fellowes
Fonction
Membre de la Chambre des lords
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
Le CaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Emma Kitchener-Fellowes (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Distinctions
Liste détaillée
National Society of Film Critics Award du meilleur scénario (en) ()
Prix de la Writers Guild of America pour le meilleur scénario original (en) ()
Oscar du meilleur scénario original ()
Primetime Emmy Award de la meilleure mini-série ou du meilleur téléfilm ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Julian Fellowes est un acteur, scénariste, producteur, réalisateur et écrivain britannique né le au Caire. Il est connu principalement pour être le scénariste du film : Gosford Park qui lui a permis de remporter l'oscar du meilleure scénario et de la série Downton Abbey qui verra la suite de ses aventures continuer dans un film en 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

1970-1990 : Débuts tumultueux comme acteur de The Old Crowd à Place Vendôme[modifier | modifier le code]

Julian Fellowes est très tôt attiré par le monde du cinéma. Il y fait ses débuts comme acteur dans en 1979 en jouant dans deux feuilletons télévisés : The Old Crowd et My Son, My Son. Un an plus tard, il est sélectionné pour jouer le rôle du Colonel Von Below dans le téléfilm Le Bunker, les derniers jours d'Hitler. Cela lui permet de travailler aux côtés des acteurs Anthony Hopkins et Michael Lonsdale, entre autres. Il enchaine par la suite avec deux autres projets pour la télévision et en 1981, il fait partie de la distribution du film Priest of Love qui comporte déjà Ian McKellen, Janet Suzman, et Ava Gardner. Le film connait un petit-succès mais permet à Fellowes de lancer définitivement sa carrière. Un an plus tard, il est à l'affiche de cinq feuilletons télévisés dont The Scarlet Pimpernel. En 1985, il retrouve le chemin des studios et tourne sous la direction de Bill L. Norton dans le film fantastique Baby : Le Secret de la légende oubliée. C'est son premier gros film, qui lui permet de travailler avec les studios : Silver Screen Partners II et Touchstone Pictures, qui produisent le film. Ses partenaires principaux sont Sean Young et William Katt. Le film est un échec au box-office et Fellowes se retrouve à nouveaux dans cinq productions pour la télévision.

Au début des années 1990, il alterne entre projets pour le cinéma et pour la télévision. Il débute cette décennie en incarnant Winston Churchill dans le téléfilm The Treaty. Même si ses projets sont majoritairement pour la télévision, il a la chance de jouer dans quelques films. Ainsi, en 1993, il retrouve Anthony Hopkins avec qui il avait travaillé au début de sa carrière, dans Les Ombres du cœur de Richard Attenborough. Le film rencontre un franc succès puisque qu'il est récompensé aux Baftas Awards et Oscars, même si Julian Fellowes ne remporte aucune récompense.

Après le succès du film, il enchaine une nouvelle fois, avec des séries télévisées : Killing Me Softly, Little Lord Fauntleroy. En 1996 il joue dans le Jane Eyre de Zeffirelli. L'année suivante il a un rôle dans Regeneration. Le film lui permet de jouer avec Jonathan Pryce. Il enchaine avec le film d'espionnage, inspiré des péripéties de l'agent James Bond avec Demain ne meurt jamais. À cette occasion, il joue aux cotés des acteurs Pierce Brosnan, Michelle Yeoh et Judi Dench. Il y retrouve aussi son partenaire de Regeneration, Jonathan Pryce.

C'est également durant le tournage de Demain ne meurt jamais qu'il fait la connaissance de Samantha Bond, qui jouait Miss Moneypenny et Hugh Bonneville qui joueront plus tard dans sa série, Downton Abbey. Le film connait un bon accueil. Il partage l'affiche également du film français : Place Vendôme de Nicole Garcia aux côtés de Catherine Deneuve, Emmanuelle Seigner et François Berléand. Méconnu dans son pays d'origine, le film récolte en française une pléiade de récompenses dont 11 nominations aux César suivis d'un prix à la Mostra de Venise pour Catherine Deneuve.

1990-2009 : Premières incursions comme scénariste de Little Sir Nicholas à Victoria : Les Jeunes années d'une Reine[modifier | modifier le code]

Alors qu'il est encore acteur, Julian Fellowes débute comme scénariste. Ainsi c'est lui qui a écrit le script de la série télévisée : Little Lord Fauntleroy inspirée d'un roman de l'écrivaine Frances Hodgson Burnett, et celui de Little Sir Nicholas. Au même moment, il fait la connaissance du réalisateur américain Robert Altman, qui a l'ambition de tourner un film en Angleterre. Il conclue un accord avec Fellowes qui se met activement à travailler sur une ébauche de ce que sera Gosford Park. Une fois son scénario terminé, il le fait lire à Robert Altman, qui l'approuve. Pour écrire le script de Gosford Park, Julian Fellowes choisit de s'inspirer du film français La Règle du jeu de Jean Renoir et du roman Le Noël d'Hercule Poirot d'Agatha Christie.

Présent sur le tournage de Gosford Park, il fait la rencontre de Maggie Smith, qui comptera plus tard au casting de sa série Downton Abbey, Kristin Scott Thomas, Emily Watson, Helen Mirren et Eileen Atkins. Il y rencontre également Derek Jacobi et Richard E. Grant. À sa sortie en salle, le film connait un immense succès qui lui permet de remporter 7 nominations aux Oscars. Julian Fellowes remporte l'Oscar du meilleur scénario original. À la fin de la même année, il commence à travailler sur le brouillon de Downton Abbey.

Suite à l'immense succès de Gosford Park , Julian décide d'abandonner sa carrière d'acteur de second plan pour se consacrer à l'écriture pour le cinéma. En effet le réalisateur John McKay lui a confié l'écriture de la comédie romantique Piccadily Jim (en). C'est à cette occasion qu'il rencontre Hugh Bonneville et Tom Hollander avec qui il collaborera par la suite. À sa sortie en salles aux États-Unis et Angleterre, le film reçoit un bon accueil de la part de la presse et du public. Toutefois il n'est pas distribué en Europe continentale. Il rejoint ensuite l'équipe d'écriture du film : Vanity Fair : La Foire aux vanités de Mira Nair. En effet à la demande du réalisateur, il vient épauler les scénaristes Matthew Faulk et Mark Skeet. La même année il lance sa série d'investigations historiques intitulée : Julian Fellowes Investigates: A Most Mysterious Murder (en) et publie son premier roman en tant qu'écrivain : Snobs qui parait pour la première fois chez Orion Books (en) et qui connait un succès public mitigé mais est bien reçu par la presse littéraire. Il faudra attendre dix ans pour que le livre soit ré-édité et qu'il connaisse le succès en Angleterre et en France, ou il est d'abord publié chez JC Latès. Il signe ensuite le livret de l'adaptation musicale de Mary Poppins aux coté de Richard M.Sherman, pour Broadway et publie un conte pour enfant dans la lignée des livres de A.A Milne et Pamela Lyndon Travers : The Curious Adventures of the Abandonned Toys.

Il écrit et réalise ensuite son premier long-métrage, Separate Lies qui s'inspire d'un roman de l'auteur britannique : Nigel Balchin. Il est très bien accueilli par la presse nationale et étrangère. En France, les magazines comparent la première réalisation de Julian Fellowes aux intrigues d'Agatha Christie et aux films sombres de Woody Allen, en particulier Match Point[1],[2]. On le retrouve quatre ans plus tard aux commandes d'un second long-métrage comme scénariste et derrière la caméra pour Le Secret de Green Knowe qui s'inspire cette fois d'un roman de jeunesse de l'écrivaine Lucy M. Boston qui participe également au scénario. Le film signe les retrouvailles de Julian Fellowes avec Hugh Bonneville et sa rencontre avec Maggie Smith. C'est également grâce à ce film qu'il fait la rencontre d'Allen Leech et Harriet Walter qui joueront eux-aussi dans la série Downton Abbey.

Ensuite il écrit et développe en partenariat avec la duchesse d'York, le script du film historique biographique Victoria : Les Jeunes Années d'une reine de Jean-Marc Vallet, avec Emily Blunt dans le rôle de la reine Victoria et Paul Bettany. Malgré un succès mitigé, le film est nommé aux Oscars et aux Goldens Globes[3]. Son troisième roman, intitulé Passé imparfait sort ensuite en librairie et reproduit le même schéma que son prédécesseur : Snobs.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Années 1970.[modifier | modifier le code]

Années 1980.[modifier | modifier le code]

Années 1990.[modifier | modifier le code]

Années 2000.[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Dirty Tricks (TV) : Prosecution Counsel

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Années 1990.[modifier | modifier le code]

Années 2000.[modifier | modifier le code]

Années 2010.[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comédies musicales[modifier | modifier le code]

Julian Fellowes est également metteur en scène et scénariste de livrets de comédies musicales pour Broadway.

Livres[modifier | modifier le code]

En rapport avec la série : Downton Abbey

  • 2013 : Downton Abbey-The Complete Script Book-Season 1,Editions HarperCollins, 2013
  • 2013 : Downton Abbey-The Complete Script Book-Season 2,Editions HarperCollins, 2013
  • 2013 : Behind the scene of Downton Abbey de Emma Rowley, Editions HarperCollins, 2013 (préface et conseiller)
  • 2014 : Le Monde de Downton Abbey (The World of Downton Abbey) de Jessica Fellowes,Editions Charleston,2014 (préface et conseiller)
  • 2015 : Les Chroniques de Dowton Abbey (The Cronicles of Downton Abbey ) de Jessica Fellowes,Editions Charleston,2015 (préface et conseiller)
  • 2015 : Downton Abbey-The Complete Script Book-Season 3 ,Editions HarperCollins, 2015
  • 2019 : Downton Abbey-The Official Film Companion de Emma Mariott,Editions HarperCollins, 2015 (préface et conseiller)

Romans

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AlloCine, « Separate Lies: Les critiques presse » (consulté le 1er août 2019)
  2. AlloCine, « Avis sur le film Separate Lies » (consulté le 1er août 2019)
  3. AlloCine, « Victoria : les jeunes années d'une reine: Les critiques presse » (consulté le 1er août 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]