Gillian Anderson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anderson.
Gillian Anderson
Description de cette image, également commentée ci-après
Gillian Anderson à la Berlinale en 2017.
Nom de naissance Gillian Leigh Anderson
Naissance (51 ans)
Chicago, Illinois, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Actrice
Séries notables X-Files
Hannibal
The Fall
American Gods
Sex Education
Site internet www.gilliananderson.ws

Gillian Anderson [ˈd͡ʒɪlijən ˈændɚsən][1] est une actrice américano-britannique née le à Chicago (Illinois).

Bien qu'ayant commencé sa carrière d'actrice au théâtre, c'est pour son premier rôle à la télévision que Gillian Anderson connaît le succès public et critique durant les années 1990. Son interprétation sur deux décennies de la rigoureuse scientifique Dana Scully dans la série télévisée X-Files et dans les deux longs métrages qui l'accompagnent (The X-Files : Le Film en 1998 et X-Files : Régénération en 2008) lui valent un Golden Globe Award et un Primetime Emmy Award de la meilleure actrice dans un rôle dramatique.

Lorsque la première partie d'X-Files s'achève en 2002, l'actrice s'établit au Royaume-Uni et y alterne les rôles dans des films et séries télévisées moins grand public. Ses interprétations de Lili Bart dans Chez les Heureux du Monde et de Miss Havisham dans De grandes espérances, notamment, sont remarquées.

Au début des années 2010, elle opère un retour aux séries télévisées grand public en obtenant des rôles récurrents dans Hannibal, Crisis, American Gods et surtout The Fall, qui la met au premier plan en Angleterre. Après un nouveau retour pendant deux saisons dans X-Files, Gillian Anderson apparaît également dans une nouvelle série de Netflix, Sex Education.

Son activité au théâtre lui vaut également la reconnaissance de ses pairs (elle a ainsi décroché 3 citations aux Laurence Olivier Award de la meilleure actrice) .

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Gillian Anderson[2] naît à Chicago dans une famille modeste formée par Edward et Rosemary Anderson avec des ancêtres anglais, irlandais et allemands[3]. À deux ans, Gillian et sa famille déménagent à Puerto Rico, pour un peu plus d'un an, puis en Angleterre, à Londres[4], où son père se lance dans le monde de la production cinématographique. Gillian obtient de très bonnes notes à l'école privée de Coleridge, où elle développe un certain goût pour la biologie ainsi que pour le paranormal. C'est une élève très extravertie. Elle considère avoir eu une enfance normale, et se considère elle-même comme un garçon manqué à cette époque. Sa famille retourne en Amérique, pour s'installer à Grand Rapids dans le Michigan, alors que Gillian a 11 ans[5].

Retour en Amérique et adolescence rebelle[modifier | modifier le code]

Ce retour en Amérique est pour Gillian un dépaysement total. Elle est scolarisée à Grand Rapids. Extravertie en Angleterre, elle se renferme sur elle-même lors de sa première année d'étude car Londres lui manque[6]. En plus de cela, elle est moquée par ses camarades à cause de son accent anglais[7]. À 12 ans, elle retourne durant les vacances d'été à Londres, où elle découvre le monde des punks. Elle retourne en Amérique avec un anneau dans le nez. Elle arbore à présent tête rasée et crête à l’iroquoise noire et violette avec blouson en cuir, mini-jupe punk et vêtements noirs[8]. Gillian se rebelle, et devient provocatrice[9]. Lorsqu'elle rentre à l'école secondaire, ses notes baissent, elle est souvent convoquée chez le directeur. Elle est d'ailleurs élue par les élèves de sa classe « Clown de la classe » et « Fille la plus bizarre »[10].

Carrière[modifier | modifier le code]

Années 1990 : débuts et succès mondial[modifier | modifier le code]

Aux côtés de David Duchovny au San Diego Comic-Con 2013, pour le 20e anniversaire de la série X-Files.

Elle se découvre une passion pour le théâtre et sort diplômée de l'université d'art dramatique de Chicago. Pour elle « la comédie était le seul moyen de se sentir bien à l'époque ». Elle part pour New York et gagne sa vie comme serveuse tout en jouant dans de petites pièces.

Après deux rôles dans deux courts métrages (Three at Once et A Matter of Choice) et un second rôle dans The Turning, elle décroche un rôle au théâtre dans Absent Friends et le rôle de Célia dans The Philanthropist en 1992. Après ce rôle qui lui vaudra un petit succès, elle déménage à Los Angeles pour rejoindre un petit ami et tenter de percer dans le métier tout en refusant obstinément tout rôle à la télévision.

Finalement, après une rencontre avec Chris Carter, elle accepte le rôle de Dana Scully dans X-Files, aux côtés de David Duchovny. Bien que les directeurs de la FOX trouvent que Gillian n'est pas assez sexy, ils font confiance à Carter.

La série rencontre un immense succès à partir de la saison 3 et en 1997, Gillian reçoit l'Emmy Award de la meilleure actrice télévisée. Elle réalise par ailleurs un épisode de la série, l'épisode 17 de la saison 7 : Existences.

En 1996, elle est élue « femme la plus belle du monde » par le magazine FHM pour lequel elle pose, créant un certain buzz, personne ne s'attendant à voir Gillian poser en sous-vêtements ou en combinaison extrêmement moulante, alors qu'elle n'est connue que pour son rôle de Dana Scully, personnage assez austère et plutôt strict. Gillian a également participé une seule et unique fois à une convention de fans, pour voir l'effet que cela faisait, mais sa présence crée une émeute lors d'une séance d'autographes. Les médias, qui s'intéressaient initialement plutôt à David Duchovny, s’intéressèrent davantage à elle. Elle fait ainsi beaucoup de couvertures de magazines comme Rolling Stone, TV Guide, Esquire ou SFX. Ses apparitions télévisées se font de plus en plus nombreuses. Elle est sollicitée pour présenter diverses émissions, parmi lesquelles Future Fantastic, sur le thème de la science-fiction.

Elle fait la rencontre du groupe Hal et enregistre avec eux le single Extremis qui connait un petit succès au Royaume-Uni et en Australie. Elle prête sa voix à son personnage pour la version audio du livre dérivé de X-Files Point Zéro (Ground Zero en anglais). En 1998, elle prête encore sa voix à son personnage dans Les Simpson pour l'épisode Aux frontières du Réel et joue dans le film X-Files, pour lequel elle touche 4 millions de dollars. Elle tourne, en 2000, dans Chez les Heureux du Monde, dont elle interprète le rôle principal de Lily Bart et pour lequel elle remporte plusieurs prix.

Elle est pressentie pour reprendre le rôle de l'agent Clarice Starling (dont Carter s'est inspiré pour le personnage de Scully) dans Hannibal au cinéma, mais son contrat avec X-Files lui interdit de jouer un autre agent du FBI. En 2002, la série prend fin au bout de sa 9e saison.

À la fin de la série, elle déménage à Londres, alternant désormais théâtre et cinéma.

Années 2000 : théâtre et cinéma[modifier | modifier le code]

L'actrice à Buskaid, à Londres, en juillet 2004.
2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

2003 marque son retour sur les planches du West End avec la pièce What The Night Is For avec Roger Allam. Elle revient un an plus tard au théâtre sous la direction de Rebecca Gilman, dans la pièce The Sweetest Swing In Baseball, qui lui vaut un large succès et des critiques particulièrement élogieuses. La même année, elle épouse au Kenya le journaliste Julian Ozanne.

C'est en 2005 qu'elle revient sur les écrans : malgré son souhait de se détacher de la télévision, elle se voit offrir le rôle de Lady Dedlock dans la mini-série La Maison d'Âpre-Vent, adaptation du classique de Charles Dickens. Son interprétation lui vaut d'être sélectionnée aux Bafta et aux Emmy Awards en 2006. Elle enchaîne avec la comédie britannique Tournage dans un jardin anglais, de Michael Winterbottom, puis revient à un univers contemporain avec le drame irlandais That Mighty Celt, avec Robert Carlyle. Deux œuvres saluées par la critique. C'est néanmoins sa participation au thriller Le Dernier Roi d'Écosse, de Kevin Macdonald, qui attire le plus l'attention. Le long-métrage, qui accroît la notoriété de James McAvoy à Hollywood, et permet à Forest Whitaker de décrocher l'Oscar du meilleur acteur, la remet sur le devant de la scène.

Elle fuit néanmoins les projets trop exposés, et revient ainsi en 2007 en tête d'affiche du thriller indépendant Straightheads, écrit et réalisé par Dan Reed. En 2008, elle tient un second rôle dans la comédie Un Anglais à New York de Robert B. Weide, premier essai de Simon Pegg en tant que tête d'affiche à Hollywood. Les deux films sont des échecs critiques et commerciaux.

Elle n'a pas plus de chance avec X-Files : Régénération, second long-métrage tiré de la série désormais culte, cinq ans après sa fin. Intitulé I Want to Believe, et sorti au cœur de l'été 2008, le film reçoit de très mauvaises critiques et échoue au box-office.

L'actrice ne tourne désormais pas plus d'un film par an : en 2009, elle fait partie de la distribution de la comédie indépendante Boogie Woogie, avec Heather Graham ; en 2011, elle tient un second rôle dans le blockbuster d'action Johnny English, le retour, aux côtés d'un autre comique britannique, Rowan Atkinson. Deux échecs critiques. L'année 2012 lui sourit davantage grace aux seconds rôles qu'elle tient dans l'acclamé drame franco-suisse L'Enfant d'en haut, écrit et réalisé par Ursula Meier, aux côtés de Léa Seydoux, et dans le thriller Shadow Dancer, de James Marsh.

C'est bien à la télévision qu'elle retrouve des rôles plus développés.

Années 2010 : retour télévisuel et regain critique[modifier | modifier le code]

A une convention à Toronto, en août 2012.

C'est d'abord dans le registre historique qu'elle se distingue : en 2010, elle fait partie de la distribution de la mini-série de la BBC Any Human Heart, où elle prête ses traits à Wallis Simpson, la Duchesse de Windsor ; et en 2011, elle apparait non seulement dans deux épisodes de la mini-série The Crimson Petal and the White, mais tient surtout le premier rôle féminin de l'acclamée De grandes espérances.

En 2013, elle revient à un univers moderne, toujours sur la BBC, en tête d'affiche de la série thriller The Fall, aux côtés du jeune Jamie Dornan. L'actrice y joue un nouveau rôle de « femme charismatique dans un univers sombre et violent peuplé d’hommes, dont elle est l’égale [...] voire la supérieure »[11]. Le programme est salué par la critique internationale, et reçoit de multiples récompenses. Le tournage laisse à l'actrice la possibilité de participer à d'autres productions.

Elle accepte ainsi de tenir un rôle récurrent dans la série américaine Hannibal, développée par Bryan Fuller. Son interprétation glaçante et complexe de la psychiatre Bedelia Du Maurier, étroitement liée au personnage principal, impressionne la critique. Cependant, l'actrice ne parvient à participer qu'à quatre épisodes de la seconde saison.

La chaîne NBC qui diffuse Hannibal, la mobilise en effet sur le tournage d'une nouveauté, Crisis. Dans cette série d'action, lancée en mars 2014 aux États-Unis, elle prête ses traits à Meg Fitch, directrice d'une importante société et sœur de Suzie, incarnée par Rachael Taylor. Le programme est un échec critique et commercial, et s'arrête dans l'indifférence au bout d'une dizaine d'épisodes.

En revanche, The Fall, revient sur la BBC pour une seconde saison, sur laquelle elle officie désormais aussi en tant que productrice. De plus, Bryan Fuller peut la promouvoir au rang d'actrice principale pour la troisième saison d'Hannibal. La série s'aventure sur un registre encore plus noir et ambitieux, récoltant d'excellentes critiques, mais échouant à récolter des audiences satisfaisantes. Elle est donc arrêtée au bout de cette dernière fournée d'épisodes, concluant ainsi l'adaptation du roman Dragon Rouge, de Thomas Harris.

L'année 2016 confirme ce retour en grâce télévisuel : elle participe sur la chaîne américaine FOX à une dixième saison évènement de X-Files, tient un second rôle dans la série historique War and Peace et mène enfin la troisième saison de The Fall.

Au cinéma, elle tient le premier rôle féminin du film d'action Robot Overlords, écrit et réalisé par Jon Wright, et revient sur les planches pour une nouvelle adaptation théâtrale d'Un tramway nommé Désir, d'abord à Londres, puis à New York.

Le 8 janvier 2018, elle obtient son étoile sur le Hollywood «Walk of Fame»[12].

En 2019, elle apparaît dans le rôle principal, aux côtés d’Asa Butterfield et Ncuti Gatwa, dans la série télévisée Sex Education sur Netflix.

Vie privée[modifier | modifier le code]

L'actrice, enceinte de son troisième et dernier enfant, en juillet 2008.

Gillian Anderson se marie en 1994 avec Clyde Klotz, un directeur artistique rencontré sur le plateau de la série X-Files. Ils ont une fille, nommée Piper Maru, née le 25 septembre 1994. L'actrice tombe enceinte à la fin du tournage de la première saison, une situation délicate alors que la série doit poursuivre son rapide rythme de production, mais elle n'est pas remplacée pour autant : ses apparitions sont réduites dans le script, notamment lors des premiers épisodes de la saison 2, et elle est filmée en plans rapprochés. Elle arrête de tourner seulement quelques jours avant son accouchement et subit une césarienne. Divorcée de Klotz en 1997, elle élève sa fille à Vancouver puis à Los Angeles jusqu'à la fin de la série[13].

Elle se remarie avec un journaliste puis, après un second divorce, se lie à l'homme d'affaires Mark Griffiths, dont elle a deux fils, Oscar en 2006, et Félix en 2008. Le couple se sépare en 2012[14].

Dans une interview accordée en 2012, l'actrice évoque « une longue relation avec une fille » durant sa scolarité à l'école secondaire ; elle précise également que les relations qu'elle a eues durant sa jeunesse avec cette amie et avec d'autres femmes ont représenté dans sa vie une « exception » et non la norme[15]. Elle a depuis exprimé son agacement face à l'insistance de certains journalistes sur cet épisode de sa vie, précisant qu'elle ne s'est jamais considérée comme homosexuelle et qu'elle ne l'avait évoqué en 2012 que pour rendre hommage à son ex-amie, décédée peu de temps auparavant[16].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Gillian Anderson à la WonderCon en février 2008, les cheveux teints pour tenir le rôle de Dana Scully dans X-Files : Régénération.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Autres activités[modifier | modifier le code]

Écrivain[modifier | modifier le code]

Au milieu des années 2010, l'actrice coécrit avec Jeff Rovin (en) une série en trois tomes, EarthEnd :

  1. Visions de feu, Bragelonne, 2016 ((en) A Vision of Fire, 2014)
  2. Rêves de glace, Bragelonne, 2016 ((en) A Dream of Ice, 2015)
  3. Échos des mers, Bragelonne, 2017 ((en) The Sound of Seas, 2016)

Elle publie également en 2016 un livre d'inspiration à destination des femmes : (en) WE, 2016

Coécrit avec Jennifer Nadel.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

En 2015 ou 2016, l'actrice prend part au tournage en capture de mouvement du jeu Squadron 42, dans lequel elle interprète le capitaine McLaren, le supérieur du personnage incarné par le joueur(post-production)[19],[20]

Doublage de fictions audio[modifier | modifier le code]

  • 2017 : X-Files - Première partie (X-Files : Les nouvelles affaires non classées 1) (The X-Files: Cold Cases) : Dana Scully
  • 2017 : X-Files - Deuxième partie (X-Files : Les nouvelles affaires non classées 2) (The X-Files: Stolen Lives) : Dana Scully

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1997 - Extremis (avec HAL)

Militante[modifier | modifier le code]

Voix francophones[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Caroline Beaune et Danièle Douet.

En version française, Caroline Beaune était la voix française régulière de Gillian Anderson, jusqu'à son décès le [21], à l'âge de 55 ans[22]. Elle l'a doublé notamment dans l'univers X-Files (la série (Saison 1 à 9), les deux films, le jeu vidéo et durant l'épisode Aux frontières du réel de Les Simpson. Elle l'a aussi doublé dans les films Le Dernier Roi d'Écosse et Johnny English, le retour.

Depuis son décès plusieurs comédiennes lui ont succédé. Il y notamment Danièle Douet qui a repris ses rôles dans les séries X-Files : Aux frontières du réel (plus les deux fictions audio), The Fall, Hannibal[22] et Sex Education. Elle la double aussi dans le film L'Espion qui m'a larguée. Il y aussi eu Patricia Piazza dans Crisis[22], Laurence Dourlens dans Guerre et Paix et Élisabeth Fargeot dans American Gods depuis.

À titre exceptionnel, elle a aussi été doublée par Guylaine Gilbert dans le court-métrage d'animation Room on the Broom, Céline Mauge dans De grandes espérances[22] et Sophie Broustal dans Shadow Dancer.

Versions françaises

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour accompagner la pièce, l'actrice réalise en 2014 un court-métrage intitulé The Departure.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  2. (en) « Gillian Anderson | Biography, Television, Films, & Books », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 9 août 2019)
  3. https://www.imdb.com/name/nm0000096/bio?ref_=nm_ov_bio_sm "She has English, Irish, and German ancestry."
  4. https://www.telegraph.co.uk/culture/tvandradio/8971145/Gillian-Anderson-When-he-was-just-30-my-brother-was-prepared-to-die.html "[...]her peripatetic childhood that saw her move from Chicago to Puerto Rico to London[...]"
  5. http://www.out.com/entertainment/television/2012/03/13/gillian-anderson-lesbian-love-xfiles-Miss-Havisham "[...]She recalls moving from England to Michigan, when she was 11[...]
  6. http://thexfiles.unblog.fr/gillian-anderson/ "[...]son père trouve du travail à Grand Rapids dans le Michigan. Gillian vit très mal ce déracinement.[...]"
  7. https://www.imdb.com/name/nm0000096/bio?ref_=nm_ov_bio_sm "[...]moved to Grand Rapids, Michigan, where she was teased for her English accent."
  8. http://thexfiles.unblog.fr/gillian-anderson/ "[...]iroquoise multicolore sur la tête et nez percé,[...]"
  9. http://www.premiere.fr/Star/Gillian-Anderson-99466 "[...]ose des tenues exubérantes[...]"
  10. https://www.imdb.com/name/nm0000096/bio?ref_=nm_ov_bio_sm "In high school, was voted "Class Clown" and "Most Bizarre Girl"
  11. Caroline Veunac, « On a rencontré la mystérieuse Gillian Anderson », sur Glamour, .
  12. Telestar.fr, « PHOTOS. Gillian Anderson (X-Files) plus sexy que jamais pour recevoir son étoile sur le Walk of Fame », Telestar.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 10 janvier 2018)
  13. (en) William Leith, « Space Cadet », sur The Guardian, .
  14. The X-Files: Gillian Anderson reveals regret at putting love first, The Daily Telegraph, 5 mai 2013
  15. The Double Life of Gillian Anderson, Out.com, 13 mars 2012
  16. Gillian Anderson clears things up – she’s not gay, OK?, afterellen.com, 13 août 2012
  17. (en) Grant Tucker, « Gillian Anderson to play Margaret Thatcher in Netflix’s The Crown », sur The Times, .
  18. (en) Mark Brown, « Gillian Anderson to star in West End version of All About Eve », sur the Guardian, (consulté le 27 octobre 2018)
  19. Vincent de Lavaissière, « Star Citizen Squadron 42 : Henry Cavill, Gillian Anderson... Le casting étoilé se dévoile en vidéo », sur IGN, .
  20. « Interview de Gillian Anderson sur le tournage de Star Citizen », sur Eclypsia, .
  21. http://www.telestar.fr/2014/articles/news/mort-de-caroline-beaune-la-voix-francaise-de-scully-x-files-et-lynette-scavo-desperate-housewives-36941
  22. a b c d e et f « Comédiennes ayant doublé Gillian Anderson en France » sur RS Doublage

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]