Muriel Box

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Box.
Muriel Box
Nom de naissance Violette Muriel Baker
Naissance
Tolworth, Angleterre
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Décès (à 85 ans)
Londres, Angleterre
Profession Scénariste
Productrice de cinéma
Réalisatrice
Films notables Le Septième Voile

Muriel Box (Muriel Violette Baker ) est une réalisatrice de cinéma britannique, également écrivain, scénariste et productrice de cinéma, née le à Tolworth (en) (Angleterre) et morte le à Londres (Angleterre). Elle fut mariée avec Sydney Box de 1935 à 1969.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle nait dans la banlieue de Londres, elle est le troisième enfant d'une famille modeste.Sa mère a des idées progressistes qui l'influencent[1]. Elle se passionne pour l'écriture, le théâtre et le cinéma, et essaie vainement de devenir actrice professionnelle ou danseuse de ballet. Son mariage avec Sydney Box en 1935, lui-même scénariste, conduit Muriel vers l'écriture et la réalisation ː pendant la guerre, elle assiste son mari dans la direction de Verity Films , et réalise son premier film The English Inn (1941), court métrage de propagande. Elle écrit avec son mari le scénario de The Seventh Veil , le plus gros film britannique de 1945, et ils obtiennent l'Oscar du meilleur scénario original.

En 1950, Sydney fonde sa propre compagnie, London Independent Producers, ce qui donne à Muriel plus de possiblilité de diriger. Elle réalise d'abord des adaptations de pièces de théâtre ː The Happy Family 1952), To Dorothy a son (1954), Simon et Laura (1955)... Son travail se caractérise ensuite par son approche de sujets d'actualité : la situation politique en Irlande, l’avortement, la sexualité chez les adolescents[2]

Elle abandonne le cinéma après l'insuccès de Rattle of a Simple Man[3]. Muriel et Sydney divorcent en 1969 .Elle continue à écrire des romans et fonde la première maison d'édition féministe de Grande-Bretagne et devient une militante pour les droits des femmes, travaillant avec son amie, Edith Summerskill, femme politique, pour réformer les lois britanniques sur le divorce. En 1970, elle a épousé Gerald Gardiner, Lord Chancelier.

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme réalisatrice[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

comme productrice[modifier | modifier le code]

Récompenses et hommages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Andrew Spicer, « Box, Muriel (1905-1991) », sur .screenonline.org.uk
  2. a et b « Une cinéaste dans l’Angleterre des 50's Muriel Box », Dans le cadre de la série « Histoire permanente des femmes cinéastes » le festival Lumière lui rend hommage, en compagnie du British Film Institute et du Festival de Donostia San Sebastian., sur festival-lumiere.org,
  3. (en) Rachel Cooke, « Power women of the 1950s: Muriel and Betty Box », sur thegardian.com,
  4. « Films de femmes », Article de Caroline Merz qui lui est consacré dans le catalogue du 12éme Festival., sur filmsdefemmes.com

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Muriel Box, Odd Woman Out : An Autobiography, Leslie Frewin, 1974. 272 p.
  • (en) Caroline Merz, « The Tension of Genre : Wendy Toye and Muriel Box », in Wheeler Winston Dixon (sous la direction de), Re-Viewing British Cinema, 1900-1992 : Essays and Interviews, Albany, State University of New York Press, 1994, p. 121-131.

Liens externes[modifier | modifier le code]