Christine Baranski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christine Baranski
Description de cette image, également commentée ci-après
Christine Baranski, en 2015.
Nom de naissance Christine Jane Baranski
Naissance (66 ans)
Buffalo, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Productrice

Christine Baranski est une actrice et productrice américaine, née le à Buffalo, dans l'État de New York.

Actrice réputée qui a été couronnée dans différents domaines : elle a notamment remporté un Primetime Emmy Awards, l'American Comedy Awards, deux Tony Awards et trois Screen Actors Guild Awards[1].

Après s'être fait rapidement remarquer et avoir connu le succès au théâtre, elle réussit à se faire un nom au cinéma et à la télévision en enchaînant, essentiellement, les rôles de soutien prestigieux.

Au cinéma, parmi ses rôles les plus connus : Katherine Archer dans l'acclamé Birdcage (1996), Martha May Whovier dans Le Grinch (2000), Marie-Soleil dans Chicago (2002), Tanya Chisham-Leigh dans Mamma Mia! (2008) et Mamma Mia! Here We Go Again (2018) mais aussi la belle-mère de Cendrillon dans Into the Woods (2014) aux côtés de Meryl Streep.

Tout au long de sa carrière, elle connait plusieurs succès télévisuels importants : Cybill, The Big Bang Theory, The Good Wife et The Good Fight, qui lui valent de nombreux prix et citations.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

D'origine polonaise, Christine Baranski est la fille de Virginie Mazurowski et Lucien Baranski, éditeur d'un journal en langue polonaise. Ses grands-parents étaient des acteurs de théâtre. Elle a fréquenté l'école secondaire de l'académie Maria Villa à Cheektowaga, dans la banlieue de Buffalo. Par la suite, elle étudie à la Juilliard School de New York où elle obtient un baccalauréat des arts en 1974.

Révélation : Théâtre, cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Lors de l'édition de 1997, des Primetime Emmy Awards.

Elle fait ses débuts en 1980 à Broadway dans Hide and Seek. Son spectacle suivant, The Real Thing, avec Glenn Close et Jeremy Irons, lui permet de remporter son premier Tony Award de la meilleure actrice dans un second rôle en 1984 ainsi que son premier Drama Desk Awards[2]. Il s'ensuit de nombreux rôles qui lie son nom à plusieurs grands succès du théâtre new-yorkais[3].

Le cinéma lui offre ensuite ses premiers rôles : elle apparaît ainsi dans des productions tels que 9 semaines 1/2, Tel est pris qui croyait prendre, Les Valeurs de la famille Addams, ou encore Chassé-croisé et Jeffrey. Se démarque aussi la comédie plébiscitée Birdcage[2].

À la télévision, Christine Baranski s'est fait remarquer dans le rôle de l’amie alcoolique de Cybill Shepherd, Maryanne Thorpe, dans la sitcom Cybill de 1995 à 1998, période durant laquelle elle présente aussi la célèbre émission américaine Saturday Night Live. Un rôle qui lui vaut ses premières récompenses (Emmy Awards, American Comedy Awards, Screen Actors Guild Awards etc.) et plusieurs citations pour le Golden Globes.

Dans le même temps, elle poursuit au cinéma et y multiplie les rôles : Drôle de couple 2, Bulworth, Sexe Intentions et Bowfinger, roi d'Hollywood. En 1999, elle s'invite aussi sur le plateau de la série Frasier, ce qui lui vaut sa cinquième citation à l'Emmy[1].

En 2000, elle donne la réplique à Jim Carrey qui prête ses traits à l'abominable Grinch. Entre 2000 et 2001, elle produit et joue dans la sitcom comique Welcome to New York aux côtés de Rocky Carroll, Jim Gaffigan et Sara Gilbert mais celle-ci est rapidement annulée[4].

En 2002, elle joue Mrs Lovett dans Sweeney Todd au Kennedy Center de Washington, rôle pour lequel elle remporte le prix Helen Hayes de la meilleure actrice de comédie musicale. Elle se joint également à la large distribution rassemblée autour de Rob Marshall pour l'adaptation de la comédie musicale éponyme, Chicago, récompensée par l'Oscar du meilleur film.

En 2008, au Metropolitan Opera.

Entre 2003 et 2004, elle essuie un nouvel échec en tenant le premier rôle féminin de la sitcom comique Happy Family, dans laquelle elle partageait la vedette aux côtés de John Larroquette et Melanie Paxson. Elle joue ensuite dans deux épisodes de la série fantastique Ghost Whisperer donnant la réplique à Jennifer Love Hewitt. En 2008, elle joue dans une reprise de Boeing Boeing mais elle renoue surtout avec un large succès, en retrouvant Rob Marshall et en secondant Meryl Streep dans le film musical Mamma Mia!, adapté de la comédie musicale Mamma Mia! basée sur les chansons du groupe ABBA.

Le 12 janvier 2009, elle participe à la version de concert de A Little Night Music de Stephen Sondheim dans le rôle de la comtesse Charlotte Malcolm, aux côtés de Vanessa Redgrave, Natasha Richardson, Victor Garber, et Marc Kudisch. Cette année-là, elle s'invite dans trois épisodes de la plébiscitée Ugly Betty puis dans un épisode de Psych : Enquêteur malgré lui.

Consécration et confirmation[modifier | modifier le code]

L'actrice confirme surtout cette gloire grâce à deux rôles qu'elle incarne dans des séries télévisées à succès :

De 2009 à 2016, elle incarne Diane Lockhart, une avocate associée principale d'un important cabinet d'avocats de Chicago dans la série télévisée acclamée par la critique The Good Wife. Elle a été nommée pour ce rôle à l’Emmy du meilleur second rôle féminin dans une série dramatique en 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

En 2012.

Parallèlement, elle séduit aussi dans un registre plus comique en jouant le rôle du Dr Beverly Hofstadter, une impassible experte en psychiatrie et des neurosciences dans la sitcom The Big Bang Theory qui lui vaut deux autres nominations aux Emmy Awards en tant que meilleure actrice invitée. En 2014, elle connaît un nouveau succès au cinéma en travaillant sous la direction de Rob Marshall avec Meryl Streep lorsqu'elle joue la belle-mère de Cendrillon dans l'adaptation cinématographique de la comédie musicale de Stephen Sondheim, Into the Woods.

Elle seconde Jessica Chastain dans le thriller dont elle est la vedette, Miss Sloane et elle rejoint le casting principalement féminin de la comédie Bad Moms 2 aux côtés de Mila Kunis, Kristen Bell, Kathryn Hahn et beaucoup d'autres.

En 2017, elle reprend son rôle de Diane Lockhart pour The Good Fight, la série dérivée de The Good Wife, cette fois-ci en tant que tête d'affiche, qui confirme son soutien critique[5].

En 2018, elle fait son retour aux côtés de Meryl Streep pour l'attendu Mamma Mia 2: Here We Go Again.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a été mariée avec l'acteur Matthew Cowles du 15 octobre 1983 à la mort de celui-ci le 22 mai 2014. Le couple a eu deux enfants : Isabel, née en 1984, et Lily, en 1987[2].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IBDb[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Au Metropolitan Opera, en 2010.

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent des bases de données IMDb[10] et IBDb[11].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Christine Baranski l People l Premiere.fr », sur Premiere
  2. a, b et c « La biographie de Christine Baranski », sur Télé-Loisirs.fr
  3. « Christine Baranski : Films - filmographie, Biographie », sur Comme au Cinema
  4. (en) « Welcome to New York », sur IMDb
  5. (en-US) James Poniewozik, « Review: On ‘The Good Fight,’ a Lawyer Claws Her Way Back to Normal », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  6. (en) « Christine Baranski - Performer », sur IBDb
  7. (en) « Spellbound (2004) », sur IMDb
  8. (en) « In the Game (2004) », sur IMDb
  9. (en) « Inseparable (2006) », sur IMDb
  10. (en) « Christine Baranski Awards », sur IMDb
  11. (en) « Christine Baranski - Performer - Awards », sur IBDb

Liens externes[modifier | modifier le code]