Peter Stone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stone.
Peter Stone
Surnom Pierre Marton
Peter Joshua
Naissance
Los Angeles, Californie
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 73 ans)
New York, État de New York
Profession Scénariste
Dramaturge
Films notables Charade
Grand méchant loup appelle

Peter Stone est un scénariste et un dramaturge américain né le à Los Angeles (Californie) et mort le à New York (État de New York).

Biographie[modifier | modifier le code]

Peter Stone est le fils de John Stone (en), un ancien professeur d'histoire de New York devenu producteur de cinéma pour Twentieth Century Fox, sa mère Hilda ayant écrit plusieurs scénarios[1],[2].

Il grandit à Beverly Hills, et aime aller voir les pièces en tournée à Los Angeles. Avec dans l'idée d'écrire pour le théâtre, il fait ses études au Bard College, à New York, ce qui lui permet d'aller souvent voir les pièces et les comédies musicales de Broadway[1].

Il poursuit ses études à l'Université Yale, et obtient en 1953 un diplôme d'art dramatique. Les années suivantes, il devient journaliste spécialisé dans les spectacles, et part vivre en France, où sa mère a déménagé après son divorce avec John Stone. Il est suffisamment proche de son beau-père, l'agent littéraire George Marton, pour prendre parfois comme pseudonyme "Pierre Marton"[1],[3].

Au début des années 1960, il écrit pour la télévision et le cinéma. Il écrit ainsi le scénario du film Charade, et le succès de ce film lui permet d'être sous contrat avec Universal Studios. Dans le même temps, il écrit le livret de plusieurs comédies musicales à succès pour Broadway[1],[4].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

scénariste (cinéma)[modifier | modifier le code]

scénariste (télévision)[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Le métro de l'angoisse
  • 1991 : The Will Rogers Follies
  • 1988 : CBS Summer Playhouse (1 épisode)
  • 1984 : Woman of the Year
  • 1976 : One of My Wives Is Missing, sous le pseudonyme de Pierre Marton
  • 1974 : Free to Be... You & Me
  • 1973 : Adam's Rib (2 épisodes)
  • 1967 : Androcles and the Lion
  • 1967 : Ghostbreakers
  • 1964 : Brenner (2 épisodes)
  • 1963 : Espionage (1 épisode)
  • 1961-1962 : Les accusés (3 épisodes)
  • 1961 : The Asphalt Jungle (2 épisodes)
  • 1956 : Studio One (1 épisode)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Peter Stone papers », The New York Public Library Archives and Manuscript (consulté le 29 mai 2015).
  2. (en) Dennis McLellan, « Peter Stone, 73; Wrote Books for Musicals and Scripts for Films, TV », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne).
  3. (en) Ryck Lyman, « Peter Stone, Award-Winning Writer of '1776,' Dies at 73 », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  4. (en) Diana Bertolini, « Here's to Peter Stone! Screenwriter, Book Writer, and… Speechwriter? », The New York Public Library, (consulté le 28 mai 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]